Dans nos savoureuses Ardennes 
Où je fis le mal et le bien,
Ici, mortifié, chrétien,
Là, perpétrant quelles fredaines !

J’ai, par le cours aventureux 
De mes mérites… et du reste,
Coulé, d’un flot léger et leste,
Quelques jours tout de même heureux.

Je tais ma paix chaste et profonde 
Et je jette un voile séant 
Sur mes horreurs de mécréant. 

Mais notre amitié toute ronde, 
Vaut un los sur un rythme net, 
Et j’express exprès ce sonnet.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.