Je méprise, vrai ! ces vers-ci
Mais j’aime le sujet d’iceux,
Les vers sont-ils tendres ou pisseux ?
Mais le sujet est réussi.

Mais j’idolâtre, au fond, ces vers
— Parce qu’ils figurent mon âme
Pisseuse ou tendre — à telle dame
Sur un fond candide ou pervers.

Et ces vers pervers ou candides
Seront le témoignage, au fond,
De choix qui viennent et qui vont

Et finissent d’après d’avides,
D’avidement cruels désirs
Et tout ! par être moins perfides.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.