Quand je vous vois de face et penché sur un livre 
Vous m’avez l’air d’un loup qui serait un chrétien, 
Pardon, rectifiez : qui serait un païen, 
En tous cas d’un loup peu garou qui saurait vivre. 

Je vous vois de profil : un faune m’apparaît, 
Mais un faune sélect au complet sans reproche 
Avec, pour plus de chic, une main dans la poche 
Et promenant à pas distraits son vœu secret. 

Vu de dos, vous semblez un sage qui médite, 
À jamais affranchi des fureurs d’Aphrodite 
Et du soin de penser uniquement jaloux. 

Vu de loin, on vous veut de près à justes titres. 
Et, car la vie, hélas ! a de sombres chapitres. 
Quand je ne vous vois pas je me souviens de vous.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.