Mais puisque l’hyène ancienne 
Revient pour relécher le sang 
Des blessés, eux, tombés au rang 
D’honneur pourtant, puisque la haine,

La haine ! elle est à qui la veut !
C’est le diable au sens catholique,
La sottise au sens symbolique,
Puisque la haine, alors, ne peut,

Ne veut plus abdiquer ni feindre,
Puisque le drapeau relevé 
Sous tant d’horreurs est rebravé,
Ce n’est donc plus nous qu’il faut plaindre,

C’est l’infamie et l’Être faux,
La femme ou l’homme qui l’assume,
La femme et l’homme, époux posthume 
D’un serment mort, et par les vaux 

Et par les monts et par les ondes 
Et les naufrages d’au-delà,
Honte et pitié sur l’homme et la 
Femme de ces retours immondes. 

Et que suive en attendant mieux 
Ou pire, car qui sait les choses 
Par ces temps brusques et moroses ?
Ces vœux de moi, ces miens adieux !

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.