À Lou

HOMMAGE
respectueusement passionné

Oliviers vous battiez ainsi que font parfois ses paupières

Par ce livre dur et précis dans la joie

apprenez ô Lou à me connaître afin de ne plus m’oublier

mais perché sur l’abîme je domine la mer comme un maître

Je vous salue Lou
comme fait votre arbre préféré
le palmier penché
du grand jardin marin
soulevé comme un sein 

Votre chevelure pareil au sang répandu

mourir et savoir enfin l’irrésistible Éternité

et je place ici même malgré vous 
votre pensée la + secrète

Guillaume Apollinaire

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.