Au nom des Dieux dont tu te ris,
Lydie, en ta folle tendresse,
Veux-tu donc perdre Sybaris ?
Dans l’amour dont il est épris
Va-t-il consumer sa jeunesse ?
Pourquoi n’a-t-il que du mépris
Pour Mars, pour sa noble poussière ?
Pourquoi, dans l’arène guerrière,
Surpassant ses rivaux surpris,
Ne franchit-il pas la carrière,
Fier de ses coursiers’ aguerris ?
Depuis que son cœur n’est plus libre,
Pourquoi craint-il l’onde du Tibre ?
Pourquoi, sur ses membres flétris,
N’ose-t-il pas verser l’olive ?
Pourquoi ta tendresse craintive
Amollit-elle ses esprits ?
Pourquoi, sous l’armure falisque,
Ses bras ne sont-ils pas meurtris ?
Pourquoi de la flèche .et du disque
N’a-t-il pas mérité le prix ?
Jadis, à la douleur en proie,
Thétis, à la cour de Scyros,
Loin des fatales tours de Troie,
Élevait un naissant héros,
Qui, jusqu’au pied de leurs murailles,
Sur les Troyens anéantis
Devait semer les funérailles :
Es-tu donc une autre Thétis ?


Victor Hugo

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann