Schwob, « la Terreur future » elle existe, très cher,
Plus que dans votre livre excessive et superbe,
Tuant l’humanité comme on fauche de l’herbe,
Par la misère et par la flamme et par le fer.

Guerre, machinerie, exploitation du
Pauvre haineux par le riche âpre, assauts d’astuces,
Anarchistes français et nihilistes russes,
Rendu pour un prêté, prêté pour un rendu,

La science pouvant à peine se suffire
Pour la destruction nécessaire, on dirait,
Et jusqu’à l’Alchimie exhumant son secret.

Ah oui, notre Terreur future elle est plus pire
Que la vôtre stoppant du moins devant l’Enfant.
Mais ceux-ci ! Voyez donc s’ils y vont de l’avant.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.