Eveline, mais c’est Ève 
En miniature et c’est 
Tout le charme et tout le rêve 
Que notre esprit caressait 

Quand naguère il s’agissait 
Encore d’enfance brève 
Qui grandit et grandissait 
Dans la femme qui s’achève. 

Mais où va donc mon Sonnet ?
Vous êtes toute mignonne 
Et l’âge en fleurs vous couronne. 

Votre âge gai ne connaît 
Que l’innocence divine… 
Riez, petite Eveline !

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.