Je n’aime pas énormément 
Le Clergé que le Concordat 
Nous procure présentement,
Et je voudrais qu’on émondât

Quelque peu, quand même un Soldat 
S’en mêlerait brusque et charmant 
Au fond, remplissant ce mandat :
Tout pour le bien, — et persistât,

Qu’on émondât quelque peu, dis-je,
— Par quel détour ou quel prodige 
Je n’en sais rien, mais je m’entête —

L’Église française — et les autres,
Mais, aussi, que tels bons apôtres,
Bonne R F, fussent de la fête.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.