Pendant ce triste Octobre pluvieux,
Que le ciel mouille et que le vent balaie,
Mon livre, jeune en même temps que vieux,
Où notre siècle a vu saigner sa plaie,
Comme il convient, fut imprimé chez Claye.
Il ne contient ni fiel, ni lâchetés.
Dussent rugir les tigres tachetés,
Et les serpents mordre, et les ânes braire,
Il n’en a cure, et, si vous l’achetez,
Il se vendra chez Lemerre, libraire.


Théodore de Banville

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.