Au Temple que bastit le Roy paisible et sage
Dedans Jerusalem, une viz on montoit,
Et quinze grans dégrez en la viz on contoit
Avant que parvenir jusqu'au troisième estage.

De la vient que David par son divin présage
Sur les quinze dégrez, quinze Pseaumes chantoit,
Alors qu'à l'Eternel ses veus il présentoit
Dedans le Pavillon du Sacré Tesmoignage.

Tout-ainsi, mon Toustain, qui dans la Cité sainte
(Que le Disciple aymé si belle nous a peinte)
Desire parvenir, il fault que quinze marches

Il monte avec le Roy et Harpeur des Hébrieus :
La Terre, Eau, Air, et Feu, l'Ether, et les dis Cieus,
Pour puis faire oraison dedans l'Arche des Arches.


Guy Le Fevre de La Boderie

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.