J’ai cette honneur d’avoir des ennemis 
D’ordre privé, dont je suis trop bien aise 
Et m’esjouis autant qu’il est permis,
Car la vie autrement serait fadaise 
Et, parlons clair, une bonne foutaise. 
Or j’en ai moult, non des moins furieux 
Mais, comme on dit, ardents, chauds comme braise :
Mes ennemis sont des gens sérieux. 

Ils ont passé ma substance au tamis,
Argent et tout, fors ma gaîté française 
Et mon honneur humain qui, j’en frémis,
Eussent bien pu déchoir en la fournaise 
Où leur cuisine excellemment mauvaise 
Grille et bout, pour quels goûts injurieux ?
Sottise, Lucre et Haine qui biaise ?
Mes ennemis sont des gens sérieux.

Ils iraient bien jusqu’au crime commis. 
Satan les guide et son souffle les baise. 
Prière au ciel d’en garder mes amis. 
Caïn, certes, était dans leur genèse 
Et son péché forme leur exégèse. 
Leur discours va flatteur et captieux : 
Tel un serpent rampe en un plan de fraise. 
Mes ennemis sont des gens sérieux. 

ENVOI

Prince des cœurs que rien ne déniaise, 
Mon cœur tout rond, tout franc, tout glorieux 
De battre, et d’être, et d’aimer qui te plaise, 
Mes ennemis sont des gens sérieux.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.