Beaulté mortelle icy en vain souspire,
Puis que la Mort le corps soubdain ravit.
Mais Vertu vive, et qui jamais n’empire,
Comme l’Esprit au Ciel, en Terre vit.

Si grand Esprit se sentant a malaise
D’estre en son corps estroictement enclos,
Comme un gros feu en estroicte fournaise,
Ne peut durer longuement en son clos.

Aussi afin que plus ne fust forclos
De la celeste, et eternelle envie,
Laissa son Nom avec immortel los
Vivre pour luy ceste caducque vie.

Beauté mortelle ici en vain soupire,
Puisque la Mort le corps soudain ravit.
Mais Vertu vive, et qui jamais n’empire,
Comme l’Esprit au Ciel, en Terre vit.

Si grand Esprit se sentant à malaise
D’être en son corps étroitement enclos,
Comme un gros feu en étroite fournaise,
Ne peut durer longuement en son clos.

Aussi afin que plus ne fut forclos
De la céleste et éternelle envie,
Laissa son Nom avec immortel los
Vivre pour lui cette caduque vie.


Pernette du Guillet

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann