Les Plus Beaux Poèmes d'Amour de Pierre de Ronsard

Voici une petite sélection des plus beaux poèmes d'amour de Pierre de Ronsard. Bien que l’art soit subjectif, j’ai tenté de sélectionner les poèmes les plus beaux et les plus connus en me basant sur mes préférences personnelles et leur présence dans plusieurs...

Mignonne, allons voir si la rose - Pierre de Ronsard

A Cassandre Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avoit desclose Sa robe de pourpre au Soleil, A point perdu ceste vesprée Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au vostre pareil. Las ! voyez comme en peu d'espace, Mignonne, elle a dessus la place Las !...

Contre les bucherons de la forest de Gastine - Pierre de Ronsard

Elégie Quiconque aura premier la main embesongnée A te couper, forest, d'une dure congnée, Qu'il puisse s'enferrer de son propre baston, Et sente en l'estomac la faim d'Erisichton, Qui coupa de Cerés le Chesne venerable Et qui gourmand de tout, de tout insatiable, Les...

Ode à l'Alouette - Pierre de Ronsard

T'oseroit bien quelque poëte Nyer des vers, douce alouette ? Quant à moy je ne l'oserois, Je veux celebrer ton ramage Sur tous oyseaus qui sont en cage, Et sur tous ceus qui sont es bois. Qu'il te fait bon ouyr ! à l'heure Que le bouvier les champs labeure Quand la...

Élégie contre les bucherons de la forest de Gâtine

Contre les bûcherons de la forêt de Gastine est un poème de Pierre de Ronsard issu du recueil Les Odes (1550). Ce poème en neuf strophes est un plaidoyer en faveur du respect des forêts et contre la déforestation. Il évoque la destruction de la forêt de Gastine, forêt...

Hymne de la Mort - Pierre de Ronsard

Masures, désormais on ne peut inventerNul argument nouveau qui soit bon à chanter,Ou haut sur la trompette, ou bas dessus la lyre :Aux anciens la Muse a tout permis de dire,Tellement qu'il ne reste à nous autres derniersSinon le désespoir d'ensuivre les premiersEt,...

Comme on voit sur la branche (modernisé) - Pierre de Ronsard

Comme on voit sur la branche est un poème de Pierre de Ronsard du recueil Sur la mort de Marie (1578). Ce sonnet en alexandrins est écrit à la demande du roi Henri III après le décès de sa maitresse Marie de Clèves en 1574 mais rendrait aussi hommage à Marie Dupin...

Comme un Chevreuil (modernisé) - Pierre de Ronsard

Comme un chevreuil est un poème lyrique de Pierre de Ronsard issu du recueil Les Amours de Cassandre (1552). Dans ce sonnet traditionnel en décasyllabes inspiré de la poésie pétrarquiste, il fait une analogie entre le chevreuil et le poète et met en scène son coup de...

Cueillez dès aujourd’huy les roses de la vie - Pierre de Ronsard

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,Assise aupres du feu, dévidant et filant,Direz, chantant mes vers, en vous esmerveillant,Ronsard me celebroit du temps que j’estois belle. Lors vous n’aurez servante oyant telle nouvelle,Desja sous le labeur à...

Je mourrais de plaisir… - Pierre de Ronsard

Je mourrais de plaisir voyant par ces bocages Les arbres enlacés de lierres épars, Et la lambruche errante en mille et mille parts Ès aubépins fleuris près des roses sauvages. Je mourrais de plaisir oyant les doux langages Des huppes, et coucous, et des ramiers...

Je n’ai plus que les os - Pierre de Ronsard

Je n’ai plus que les os, un squelette je semble, Décharné, dénervé, démusclé, dépulpé, Que le trait de la mort sans pardon a frappé, Je n’ose voir mes bras que de peur je ne tremble. Apollon et son fils, deux grands maîtres ensemble, Ne me sauraient guérir, leur...

Le printemps - Pierre de Ronsard

Le printemps n’a point tant de fleurs, L’automne tant de raisins meurs, L’été tant de chaleurs halées, L’hiver tant de froides gelées, Ni la mer a tant de poissons, Ni la Beauce tant de moissons, Ni la Bretagne tant d’arènes, Ni l’Auvergne tant de fontaines, Ni la...

Les poètes l’ont si bien dit - Pierre de Ronsard

Je te salue, Ô merveillette fente, Qui vivement entre ces flancs reluis ; Je te salue, Ô bienheureux pertuis, Qui rend ma vie heureusement contente ! C’est toi qui fais que plus ne me tourmente L’archer volant qui causait mes ennuis ; T’ayant tenu seulement quatre...

Douce Maîtresse - Pierre de Ronsard

Chanson Douce Maîtresse, touche, Pour soulager mon mal, Ma bouche de ta bouche Plus rouge que coral ; Que mon col soit pressé De ton bras enlacé. Puis, face dessus face, Regarde-moi les yeux, Afin que ton trait passe En mon cœur soucieux, Cœur qui ne vit sinon D'Amour...

Les Plus Beaux Poèmes de Pierre de Ronsard

Si vous souhaitez lire ou relire les poèmes les plus célèbres et les plus beaux de Pierre de Ronsard, vous êtes au bon endroit. Bien que l’art soit subjectif, j’ai tenté de sélectionner des poèmes incontournables de ce poète en me basant sur mes préférences...

À Cassandre (I) - Pierre de Ronsard

Ma petite colombelle, Ma mignonne toute belle, Mon petit œil, baisez-moi ; D'une bouche toute pleine De musc, chassez-moi la peine De mon amoureux émoi. Quand je vous dirai, Mignonne, Approchez-vous, qu'on me donne Neuf baisers tout à la fois, Donnez-m'en seulement...

Au Seigneur de Villeroy - Pierre de Ronsard

(En lui envoyant le livre d'Amours diverses.) Là du prochain Hiver je prévois la tempête, Là cinquante et six ans ont neigé sur ma tête, II est temps de laisser les vers et les amours, Et de prendre congé du plus beau de mes jours. J'ai vécu ( Villeroy ) si bien, que...

J'ay varié ma vie en devidant la trame - Pierre de Ronsard

J'ay varié ma vie en devidant la trame Que Clothon me filoit entre malade et sain, Maintenant la santé se logeoit en mon sein, Tantost la maladie extreme fleau de l'ame. La goutte ja vieillard me bourrela les veines, Les muscles et les nerfs, execrable douleur,...

Ni voir flamber au point du jour les roses - Pierre de Ronsard

Ni voir flamber au point du jour les roses, Ni lys planté sur le bord d'un ruisseau, Ni son de luth, ni ramage d'oiseau, Ni dedans l'or les gemmes bien encloses, Ni des Zéphyrs les gorgettes décloses, Ni sur la mer le ronfler d'un vaisseau, Ni bal de Nymphe au...