Le bourbier - Voltaire

Pour tous rimeurs, habitants du Parnasse, De par Phébus il est plus d’une place : Les rangs n’y sont confondus comme ici, Et c’est raison. Ferait beau voir aussi Le fade auteur d’un roman ridicule Sur même lit couché près de Catulle ; Ou bien Lamotte ayant l’honneur...

À Uranie - Voltaire

1734. Je vous adore, ô ma chère Uranie ! Pourquoi si tard m'avez-vous enflammé ? Qu'ai-je donc fait des beaux jours de ma vie ? Ils sont perdus ; je n'avais point aimé. J'avais cherché dans l'erreur du bel âge Ce dieu d'amour, ce dieu de mes désirs ; Je n'en trouvai...

Épître 80 - Voltaire

Vos jeunes mains cueillent des fleurs dont je n’ai plus que les épines ; vous dormez dessous les courtines et des grâces et des neuf sœurs : je leur fais encor quelques mines, mais vous possédez leurs faveurs. Tout s’éteint, tout s’use, tout passe : je m’affaiblis, et...

Épître 82 - Voltaire

Dans ce jour du saint vendredi, jour où l’on veut nous faire accroire qu’un dieu pour le monde a pâti, j’ose adresser ma voix à mon vrai roi de gloire. De mon salut vrai créateur, de D’argens et de moi l’unique rédempteur, du salut éternel je ne suis pas en peine ;...