Les Contemplations de Victor Hugo : Texte Intégral (et PDF)

Incontournable de la poésie, et même de la littérature française, les Contemplations de Victor Hugo est un des recueils les plus connus de l’histoire. Sur cette page, vous trouverez les 159 poèmes de cette œuvre magistrale parue en 1856 et divisée en 2 grandes parties...

Alcools de Guillaume Apollinaire : Texte Intégral (et PDF)

Incontournable de la poésie et même de la littérature française, Alcools de Guillaume Apollinaire est un des recueils poétiques les plus connus de l’histoire. Sur cette page, vous trouverez tous les 50 poèmes de cette œuvre magistrale publiée en 1913. Vous pourrez...

Les Fleurs du Mal de Baudelaire : Texte Intégral (et PDF)

Incontournable de la poésie et même de la littérature française, les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire est probablement le recueil le plus connu de l’histoire. Sur cette page, vous trouverez tous les poèmes de cette œuvre magistrale. Il s'agit des 127 poèmes de...

Scrupules - Isabelle Callis-Sabot

Ton image s'efface et ma peine s'estompe,Ma douleur s'atténue, ma mémoire me trompe,Altérant mon chagrin, déformant mon souci,Le passé se confond, se dilue dans l'oubli. Puis lentement revient l'heure du crépuscule.Je me souviens… Alors d'indicibles...

Poème à mon frère défunt - Isabelle Callis-Sabot

La vie, l’ingrate vie qui nous a séparés,T’a conduit peu à peu vers la désespérance ;Contre de noirs écueils, après bien des errances,Sans doute as-tu choisi, un soir, de t’échouer. Tu ne supportais plus les affres du destin,Les soucis récurrents, les rêves sans...

Poème à ma grand-mère - Isabelle Callis-Sabot

J’aurais dû me montrer moins froide et moins distante,T’écouter, te parler, t’accorder plus de temps,Te confier mes secrets, répondre à tes attentes,Partager la tendresse et les doux sentiments. Mais au lieu de cela j’ai gardé le silence ;J’ai ignoré les mots, les...

Passant par le chemin des vignes - Isabelle Callis-Sabot

Passant par le chemin des vignes,Étonnée, ne te voyant pas,Je recherchai un geste un signe,L'ombre ou la trace de tes pas. Je m'inquiétai, et mon erranceMe conduisit loin des coteaux ;Je découvris un grand silence,Un cimetière et un tombeau. Mais aux confins du vide...

Je cueillerai pour toi - Isabelle Callis-Sabot

Je cueillerai pour toi les fleurs de mon jardin,Ce ne sera vraiment qu'un modeste bouquet,Sur ta tombe en pleurant j'irai le déposer…Je cueillerai pour toi les fleurs de mon jardin. Je cueillerai aussi la rosée du matin,La tristesse d'un jour qui s'éloigne sans toi,Un...

Je pense à toi - Isabelle Callis-Sabot

Je pense à toi, quand je regarde l'horizon,À l'heure où le soleil disparaît sous la brume,Laissant à l'infini le rêve ou l'amertume…Et par-delà le temps, par-delà les saisons, Au moment où le jour se glisse dans la nuit,Où la terre s'endort, où la brise...

Deuil - Isabelle Callis-Sabot

Je souffre en silenceJe tais mes soupirs,Je sens ta présenceDans mes souvenirs. L'été est torrideMorne et déprimant,La maison est videEt triste…Et pourtant La vie continue,Alors il faudraQue je m'habitueÀ vivre sans toi. Isabelle...

Chagrin - Isabelle Callis-Sabot

La vie qui m'entraîneM'éloigne de toi ;Je cache ma peineEt mon désarroi. Aux joies de l'enfanceJe ne songe plus ;Je pleure l'absenceLe temps révolu… Et souvent je blâmeTous ces souvenirsOù seule mon âmeSe plaît à souffrir. Isabelle...

Au temps de la Toussaint - Isabelle Callis-Sabot

Au temps de la Toussaint, lorsque les cimetièresS’ornent de cyclamens, de buis ou de bruyères,Et qu’ainsi embellis d’éphémères bouquets,Ils donnent à la mort comme un air de gaieté ; Lorsque auprès des caveaux, des tombes familialesJoliment imprégnés de clartés...

Au-delà des soupirs - Isabelle Callis-Sabot

Je n'ai pu t'adresser un regard, un sourire,Tu es partie trop vite et sans me prévenir…Immense est mon regret. Je voudrais te le dire,Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs. Ta mort hante ma vie. Pour combler ton absence,Sans cesse je remue de précieux souvenirs ;Je...

Absence - Isabelle Callis-Sabot

L'année s'est écoulée, me laissant bien songeuse,Les mois ont défilé, si rapides, si courts,Pourtant la vie s'étire et l'espace se creuseNous séparant, hélas, un peu plus chaque jour. À l'encontre du temps, en retour, en arrière,Je m'efforce d'aller, j'essaie de...

Spleen - Isabelle Callis-Sabot

Dans le crépusculeJe pense toujoursQue ma vie reculeEncore d'un jour. Rêvant à la luneJ'oublie cependantLe sort, l'infortune,La fuite du temps… Mais la nuit avanceEt mon désespoirS'ajoute au silenceImmense du soir. Isabelle...

Prête aux baisers résurrecteurs - Paul Éluard

Pauvre je ne peux pas vivre dans l’ignoranceIl me faut voir entendre et abuserT’entendre nue et te voir nuePour abuser de tes caresses Par bonheur ou par malheurJe connais ton secret pas coeurToutes les portes de ton empireCelle des yeux celle des mainsDes seins et de...

Aimons, foutons, ce sont plaisirs - Jean de La Fontaine

Aimons, foutons, ce sont plaisirsQu’il ne faut pas que l’on sépare;La jouissance et les désirsSont ce que l’âme a de plus rare.D’un vit, d’un con et de deux cœurs,Naît un accord plein de douceurs,Que les dévots blâment sans cause.Amarillis, pensez-y bien :Aimer sans...

Ô ne blasphème pas - Paul Verlaine

Ô ne blasphème pas, poète, et souviens-toi.Certes la femme est bien, elle vaut qu’on la baise,Son cul lui fait honneur, encor qu’un brin obèseEt je l’ai savouré maintes fois, quant à moi.Ce cul (et les tétons) quel nid à nos caresses !Je l’embrasse à genoux et lèche...

Les Contemplations de Victor Hugo : Faits Intéressants et Poèmes

Incontournable de la poésie, et même de la littérature française, les Contemplations de Victor Hugo est un des recueils les plus connus de l’histoire. Sur cette page, je vais vous présenter quelques faits intéressants sur cette œuvre, vous en présentez les plus beaux...

Alcools de Guillaume Apollinaire : Faits Intéressants et Poèmes

Incontournable de la poésie et même de la littérature française, Alcools de Guillaume Apollinaire est un des recueils poétiques les plus connus de l’histoire. Sur cette page, je vais vous présenter quelques faits intéressants sur cette œuvre, vous en présentez les...

Les Fleurs du Mal de Baudelaire : Faits Intéressants et Poèmes

Incontournable de la poésie et même de la littérature française, les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire est probablement le recueil le plus connu de l’histoire. Sur cette page, je vais vous présenter quelques faits intéressants sur cette œuvre, vous en présentez les...

Bonne Année - Tristan Derème

Voici la nouvelle annéeSouriante, enrubannée,Qui pour notre destinée,Par le ciel nous est donnée :C’est à minuit qu’elle est née.Les ans naissent à minuitL’un arrive, l’autre fuit.Nouvel an ! Joie et bonheur !Pourquoi ne suis-je sonneurDe cloches, carillonneur,Pour...

Le matin des étrennes - Arthur Rimbaud

Ah ! Quel beau matin, que ce matin des étrennes !Chacun, pendant la nuit, avait rêvé des siennesDans quel songe étrange où l’on voyait joujoux,Bonbons habillés d’or, étincelants bijoux,Tourbillonner, danser une danse sonore,Puis fuir sous les rideaux, puis reparaître...

Les Plus Beaux Poèmes d'Amour du 19e Siècle

Si vous souhaitez lire ou relire les meilleurs poèmes français du 19e siècle sur le thème de l'amour, vous êtes au bon endroit. Certains de ses poèmes seront parfait pour une carte de Saint-Valentin, un anniversaire de mariage, ou simplement pour déclarer sa flamme à...

Les Plus Beaux Poèmes d'Amour du 20e Siècle

Si vous souhaitez lire ou relire les meilleurs poèmes français du 20e siècle sur le thème de l'amour, vous êtes au bon endroit. Certains de ses poèmes seront parfait pour une carte de Saint-Valentin, un anniversaire de mariage, ou simplement pour déclarer sa flamme à...

Les Plus Beaux Poèmes d'Amour du 18e Siècle

Si vous souhaitez lire ou relire les meilleurs poèmes français du 18e siècle sur le thème de l'amour, vous êtes au bon endroit. Certains de ses poèmes seront parfait pour une carte de Saint-Valentin, un anniversaire de mariage, ou simplement pour déclarer sa flamme à...

Les Plus Beaux Poèmes d'Amour du 17e Siècle

Si vous souhaitez lire ou relire les meilleurs poèmes français du 17e siècle sur le thème de l'amour, vous êtes au bon endroit. Certains de ses poèmes seront parfait pour une carte de Saint-Valentin, un anniversaire de mariage, ou simplement pour déclarer sa flamme à...

Les Plus Beaux Poèmes d'Amour du Moyen Âge et de la Renaissance

Si vous souhaitez lire ou relire les meilleurs poèmes français du Moyen Âge et de la Renaissance sur le thème de l'amour, vous êtes au bon endroit. Certains de ses poèmes seront parfait pour une carte de Saint-Valentin, un anniversaire de mariage, ou simplement pour...

La nuit n’est jamais complète - Paul Éluard

La nuit n’est jamais complète.Il y a toujours, puisque je le dis,Puisque je l’affirme,Au bout du chagrinUne fenêtre ouverte,Une fenêtre éclairée,Il y a toujours un rêve qui veille,Désir à combler, Faim à satisfaire,Un cœur généreux,Une main tendue, une main...

Le beau Tétin - Clément Marot

Tetin refaict, plus blanc qu’un œuf,Tetin de satin blanc tout neuf,Tetin qui fait honte à la rose,Tetin plus beau que nulle chose ;Tetin dur, non pas Tetin, voyre,Mais petite boule d’Ivoire,Au milieu duquel est assiseUne fraize ou une cerise,Que nul ne voit, ne touche...

Élégie - Alfred de Musset

Mes chers amis, quand je mourrai,Plantez un saule au cimetière.J'aime son feuillage éploré ;La pâleur m'en est douce et chère,Et son ombre sera légèreÀ la terre où je dormirai. Alfred de Musset

Dors-tu content - Alfred de Musset

Dors-tu content, Voltaire, et ton hideux sourireVoltige-t-il encor sur tes os décharnés ?Ton siècle était, dit-on, trop jeune pour te lire;Le nôtre doit te plaire, et tes hommes sont nés.Il est tombé sur nous, cet édifice immenseQue de tes larges mains tu sapais nuit...

Conte de Soeur Jeanne - Jean de La Fontaine

Sœur Jeanne, ayant fait un poupon,Jeunoit, vivoit en sainte fille,Toujours étoit en oraison ;Et toujours ses sœurs à la grille.Un jour donc l'abbesse leur dit :- " Vivez comme sœur Jeanne vit ;Fuyez le monde et sa séquelle. "Toutes reprirent à l'instant :- " Nous...

Un sourire pour cent larmes -Max Jacob

Le cheval respire avec peine : la drogue qu’il reçut pour lui donner du zèle a trahi le projet! et les idoles au faîte des monts ne paraissent pas encore. L’homme insensé piquait les flancs de son cheval et l’univers n’était pas plus grand qu’une calebasse. L’étendard...

On ne peut me connaître - Paul Éluard

On ne peut me connaîtreMieux que tu me connais  Tes yeux dans lesquels nous dormonsTous les deuxOn fait à mes lumières d'hommeUn sort meilleur qu'aux nuits du monde.  Tes yeux dans lesquels je voyageOnt donné aux gestes des routesUn sens détaché de la terre  Dans tes...

Soldat - René Guy Cadou

J’ai longtemps attendu dans le bleu de la plaineApprivoisant les mains qui glissaient dans le ventIl y a eu des cris vers l’EstLa femme et le chemin sortis d’un même gesteUn visage incliné sur la joue du couchantPuis l’ombre a refermé la place restée vide Il est là...

Les Secrets de l'Écriture - René Guy Cadou

Je n’écris pas pour quelques-uns retirés sous la lampeNi pour les habitués d’une cité lacustrePour l’écolier attentif à son cœurNon plus pour cet enfant paresseux qui sommeilleEntre mes bras depuis cent ansMais pour cet homme qui dépassé par l’orageN’entend pas la...

Odeur du Jour - René Guy Cadou

Je serai làJ’attendraiLa poitrine écartée de tes mains et de tes roncesLe front toujours tranché par un rayon nouveau Maintenant la maison s’en va à la dériveLa table a des remous et des reflets d’eau viveLa lampe descendue aiguise le matinTout est clairOn entend ton...

Soie Naturelle - René Guy Cadou

Prunelles graminéesRobes de blanche écorceEaux calmesPilotis d’un ciel imaginé J’octobre dans la ville ouverteOù je suis né Croix peinte de roséeFenêtre qui supporteEt mon corpsEt l’élan de ces mains retardéesEfface les silos de lune sous la porte Ô soleil épagneul...

Femmes d'Ouessant - René Guy Cadou

Un soir de pauvreté comme il en est encoreDans les rapports de mer et les hôtels meublésIl arrive qu'on pense à des femmes capablesDe vous grandir en un instant de vous lancerPar-dessus le feston doré des balustradesVers un monde de rocs et de vaisseaux hantésLes...

Poème sur le Désastre de Lisbonne - Voltaire

Ô malheureux mortels ! ô terre déplorable !Ô de tous les mortels assemblage effroyable !D’inutiles douleurs, éternel entretien !Philosophes trompés qui criez : « Tout est bien » ;Accourez, contemplez ces ruines affreuses,Ces débris, ces lambeaux, ces cendres...

Qu'on me donne une bouteille - François Maynard

Ça, qu'on me donne une bouteillePleine de ce vin qui réveilleLes esprits les plus languissants !Le nectar lui quitte sa gloireEt les dieux pour en venir boireSe travestissent en passants Je demande sur toutes chosesGarçon, que les portes soient closesÀ qui voudra...

Blason du Sourcil - Maurice Scève

Sourcil tractif en voûte fléchissantTrop plus qu’ébène, ou jayet noircissant.Haut forjeté pour ombrager les yeux,Quand ils font signe ou de mort, ou de mieux.Sourcil qui rend peureux les plus hardis,Et courageux les plus accouardis.Sourcil qui fait l’air clair, obscur...

Virelai - Eustache Deschamps

Suis-je, suis-je, suis-je belle ?Il me semble, à mon avis,Que j’ai beau front et doux visEt la bouche vermeillette ;Dites-moi si je suis belle. J’ai verts yeux, petits sourcils,Le chef blond, le nez traitis,Rond menton, blanche gorgette ;Suis-je,...

Rondeau - Eustache Deschamps

Poux, puces, pueur et pourceauxEst de Behaingne la nature,Pain, poisson salé et froidure,Poivre noir, choux pourris, poireaux,Chair enfumée, noire et dure ;Poux, puces, pueur et pourceaux Vingt gens manger en deux plateaux,Boire cervoise amère et sure,Mal...

Balade 1309 - Eustache Deschamps

Je ne saurais parler du paradis, et jamais de ma vie je n'y ai été ; mais je saurai bien vous faire aller en enfer, si vous voulez passer en Lombardie, ou vous acheminer sur le pays de Hongrie, en passant au milieu des montagnes ; là il y a de la glace et de...

Je deviens courbes et bossu - Eustache Deschamps

Je deviens courbes et bossu,J’ois très dur, ma vie décline,Je perds mes cheveux par dessus,Je flue en chacune narine,J’ai grand douleur en la poitrine,Mes membres sens jà tous trembler,Je suis très hâtif à parler,Impatient ; Dédain me mord ;Sans conduit ne...

Or n’est-il fleur, odeur ni violette - Eustache Deschamps

Or n’est-il fleur, odeur ni violette,Arbre, églantier, tant ait douceur en lui,Beauté, bonté, ni chose tant parfaite,Homme, femme, tant soit blanc ni poli,Crêpé ni blond, fort, appert ni joli,Sage ni fou, que Nature ait formé,Qui à son temps ne soit vieil et usé,Et...

Ballade amoureuse - Eustache Deschamps

Le droit jour d’une Pentecôte,En ce gracieux mois de Mai,Celle où j’ai m’espérance touteEn un joli verger trouvaiCueillant roses, puis lui priai :Baisez-moi. Si dit : Volontiers.Aise fus ; adonc la baisaiPar amours, entre les rosiers. Adonc n’eut ni...

Circé - Jean-Baptiste Rousseau

Sur un rocher désert, l’effroi de la nature,Dont l’aride sommet semble toucher les cieux,Circé, pâle, interdite, et la mort dans les yeux, Pleuroit sa funeste aventure.Là, ses yeux errants sur les flots,D’Ulysse fugitif sembloient suivre la trace.Elle croit voir encor...

Le Pigeon Puni de son Inquiétude - Fénelon

Deux pigeons vivaient ensemble dans un colombier, avec une paix profonde. Ils fendaient l’air de leurs ailes, qui paraissaient immobiles par leur rapidité. Ils se jouaient en volant l’un auprès de l’autre, se fuyant et se poursuivant tour à tour ; puis, ils allaient...

Le Renard Puni par sa Curiosité - Fénelon

Un renard des montagnes d’Aragon, ayant vieilli dans la finesse, voulut donner ses derniers jours à la curiosité. Il prit le dessein d’aller voir en Castille le fameux Escurial, qui est le palais des rois d’Espagne, bâti par Philippe II. En arrivant, il fut surpris...

L’Anneau de Gygès - Fénelon

Pendant le règne du fameux Crésus, il y avait en Lydie un jeune homme bien fait, plein d’esprit, très vertueux, nommé Callimaque, de la race des anciens rois et devenu si pauvre, qu’il fut réduit à se faire berger. Se promenant un jour sur des montagnes écartées, où...

Voyage Supposé, en 1690 - Fénelon

Il y a quelques années que nous fîmes un beau voyage, dont vous serez bien aise que je vous raconte le détail. Nous partîmes de Marseille pour la Sicile, et nous résolûmes d’aller visiter l’Égypte. Nous arrivâmes à Damiette, nous passâmes au Grand-Caire. Après avoir...

Histoire d'une Jeune Princesse - Fénelon

Il y avait une fois un roi et une reine qui n’avaient point d’enfant. Ils en étaient si fâchés, si fâchés, que personne n’a jamais été plus fâché. Enfin la reine devint grosse, et accoucha d’une fille, la plus belle qu’on ait jamais vue. Les fées vinrent à sa...

Histoire de la Reine Gisèle et de la Fée Corysante - Fénelon

Il était une fois une reine nommée Gisèle, qui avait beaucoup d’esprit et un grand royaume. Son palais était tout de marbre ; le toit était d’argent ; tous les meubles qui sont ailleurs de fer ou de cuivre, étaient couverts de diamants. Cette reine était fée ; et elle...

Le Nil et le Gange - Fénelon

Un jour deux fleuves, jaloux l’un de l’autre, se présentèrent à Neptune pour disputer le premier rang. Le dieu était sur un trône d’or, au milieu d’une grotte profonde. La voûte était de pierres ponces, mêlées de rocailles et de conques marines. Les eaux immenses...

Les Deux Lionceaux - Fénelon

Deux Lionceaux avaient été nourris ensemble dans la même forêt. Il étaient de même âge, de même taille, de mêmes forces. L’un fut pris dans de grands filets, à une chasse du Grand Mogol : l’autre demeura dans des montagnes escarpées. Celui qu’on avait pris fut mené à...

Histoire d'Alibrée, Persan - Fénelon

Schah-Abbâs, roi de Perse, faisant un voyage, s’écarta de toute sa cour pour passer dans la campagne sans y être connu, et pour y voir les peuples dans toute leur liberté naturelle. Il prit seulement avec lui un de ses courtisans. « Je ne connais point, lui dit le...

L’Assemblée des Animaux pour Choisir un Roi - Fénelon

Le Lion étant mort, tous les animaux accoururent dans son antre pour consoler la Lionne sa veuve, qui faisait retentir de ses cris les montagnes et les forêts. Après lui avoir fait leurs compliments, ils commencèrent l’élection d’un roi:la couronne du défunt était au...

Les Aventures d'Aristonoüs - Fénelon

Sophronyme, ayant perdu les biens de ses ancêtres par des naufrages et par d’autres malheurs, s’en consolait par sa vertu dans l’île de Délos. Là, il chantait, sur une lyre d’or, les merveilles du dieu qu’on y adore ; il cultivait les Muses, dont il était aimé ; il...

Les Aventures de Mélésichthon - Fénelon

Mélésichthon, né à Mégare, d’une race illustre parmi les Grecs, ne songea dans sa jeunesse qu’à imiter dans la guerre les exemples de ses abcêtres:il signala sa valeur et ses talents dabs plusieurs expéditions ; et comme toutes ses inclinations étaient magnifiques, il...

Histoire de Rosimond et de Braminte - Fénelon

Il était une fois un jeune homme plus beau que le jour, nommé Rosimond, et qui avait autant d’esprit et de vertu que son frère aîné Braminte était mal fait, désagréable, brutal et méchant. Leur mère, qui avait horreur de son fils aîné, n’avait d’yeux que pour voir le...

Histoire du Roi Alfaroute et de Clariphile - Fénelon

Il y avait un roi nommé Alfaroute, qui était craint de tous ses voisins et aimé de tous ses sujets. Il était sage, bon, juste, vaillant, habile ; rien ne lui manquait. Une fée vint le trouver, et lui dire qu’il lui arriverait bientôt de grands malheurs, s’il ne se...

Le Berger Cléobule et la Nymphe Phidile - Fénelon

Un Berger rêveur menait son troupeau sur les rives flreuries du fleuve Achéloüs. Les Faunes et les Satyres, cachés dans les bocages voisins, dansaient sur l’herbe, au doux son de sa flûte. Les Naïades, cachées dans les ondes du fleuve, levèrent leurs têtes au-dessus...

Histoire de Florise - Fénelon

Une paysanne connaissait dans son voisinage une fée. Elle la pria de venir à une de ses couches où elle eut une fille. La Fée prit d’abord l’enfant entre ses bras, et dit à la mère:« Choisissez ; elle sera, si vous voulez, belle comme le jour, d’un esprit encore plus...

Histoire d'une Vieille Reine et d'une Jeune Paysanne - Fénelon

Il était une fois une Reine si vieille, si vieille qu’elle n’avait plus ni dents ni cheveux ; sa tête branlait comme les feuilles que le vent remue ; elle ne voyait goutte même avec ses lunettes, le bout de son nez et celui de son menton se touchaient ; elle était...

Chasse de Diane - Fénelon

Il y avait dans le pays des Celtes, et assez près du fameux séjour des druides, une sombre forêt dont les chênes, aussi anciens que la terre, avaient vu les eaux du déluge, et conservaient sous leurs épais rameaux une profonde nuit au milieu du jour. Dans cette forêt...

Le Lièvre qui Fait le Brave - Fénelon

Un Lièvre qui était honteux d’être poltron cherchait quelque occasion de s’aguerrir. Il allait quelquefois par un trou d’une haie dans les choux du jardin d’un paysan, pour s’accoutumer au bruit du village. Souvent même il passait assez près de quelques mâtins, qui se...

Le Jeune Bacchus et le Faune - Fénelon

Un jour, le jeune Bacchus que Silène instruisait, cherchait les Muses dans un bocage, dont le silence n’était troublé que par le bruit des fontaines et par le chant des oiseaux. Le soleil n’en pouvait, avec ses rayons, percer la sombre verdure. L’enfant de Sémélé,...

Les Abeilles - Fénelon

Un jeune prince, au retour des Zéphyrs lorsque toute la nature se ranime, se promenait dans un jardin délicieux ; il entendit un grand bruit et aperçut une ruche d’Abeilles. Il s’approche de ce spectacle qui était nouveau pour lui ; il vit avec étonnement,...

Le Chat et les Lapins - Fénelon

Un Chat qui faisait le modeste, était entré dans une garenne peuplée de Lapins. Aussitôt, toute la république alarmée ne songea qu’à s’enfoncer dans ses trous. Comme le nouveau venu était au guet auprès d’un terrier, les députés de la nation lapine, qui avaient vu ses...

Le Nourrisson des Muses Favorisé du Soleil - Fénelon

Le Soleil, ayant laissé le vaste tour du ciel en paix, avait fini sa course et plongé ses chevaux fougueux dans le sein des ondes de l’Hespérie. Le bord de l’horizon était encore rouge comme la pourpre et enflamé de rayons ardents qu’il y avait répandus sur son...

L’Abeille et la Mouche - Fénelon

Un jour, une Abeille aperçoit une Mouche auprès de sa ruche. « Que viens-tu faire ici ? lui dit-elle d’un ton furieux. Vraiment, c’est bien à toi, vil animal, à te mêler avec les reines de l’air ! Tu as raison, répondit froidement la Mouche : on a...

Le Rossignol et la Fauvette - Fénelon

Sur les bords toujours verts du fleuve Alphée, il y a un bocage sacré, où trois Naïades, répandent à grand bruit, leurs eaux claires et arrosent les fleurs naissantes:les Grâces y vont souvent se baigner. Les arbres de ce bocage ne sont jamais agités par les vents qui...

Le Loup et le Jeune Mouton - Fénelon

Des Moutons étaient en sûreté dans leur parc ; les chiens dormaient, et le berger, à l’ombre d’un grand ormeau, jouait de la flûte avec d’autres bergers voisins. Un Loup affamé vint, par les fentes de l’enceinte, reconnaître l’état du troupeau. Un jeune Mouton, sans...

Les Deux Renards - Fénelon

Deux Renards entrèrent la nuit, par surprise, dans un poulailler ; ils étranglèrent le coq, les poules et les poulets:après ce carnage, il apaisèrent leur faim. L’un, qui était jeune et ardent, voulait tout dévorer; l’autre, qui était vieux et avare, voulait garder...

L’Ourse et son Fils - Fénelon

Une Ourse avait un petit Ours qui venait de naître. On ne reconnaissait en lui aucune figure d’animal : c’était une masse informe et hideuse. L’Ourse, toute honteuse d’avoir un tel fils, va trouver sa voisine la Corneille, qui faisait grand bruit, par son caquet, sous...

Le Départ de Lycon - Fénelon

Quand la Renommée, par le son éclatant de sa trompette, eut annoncé aux divinités rustiques et aux bergers du Cynthe le départ de Lycon, tous ces bois, si sombres, retentirent de plaintes amères. Écho les répétait tristement, à tous les vallons d’alentour. On...

Le Hibou - Fénelon

Un jeune Hibou, qui s’était vu dans une fontaine et qui se trouvait plus beau, je ne dirai pas que le jour, car, il le trouverait fort désagréable, mais, que la nuit, qui avait de grands charmes pour lui, disait en lui-même:« J’ai sacrifié aux Grâces ; Vénus a mis sur...

Les Deux Souris - Fénelon

Une souris, ennuyée de vivre dans les périls et dans les alarmes à cause de Mitis et de Rodilardus, qui faisait grand carnage de la nation souriquoise, appela sa commère qui était dans un trou de son voisinage. « Il m’est venu, dit-elle, une bonne pensée. J’ai lu,...

Le Fantasque - Fénelon

Qu’est-il donc arrivé de funeste à Métanthe ? Rien au dehors, tout au dedans. Ses affaires vont à souhait ; tout le monde cherche à lui plaire. Quoi donc ? c’est que sa rate fume. Il se coucha, hier, les délices du genre humain ; ce matin, on est honteux pour lui, il...

Aristée et Virgile - Fénelon

Virgile étant descendu aux enfers, entra dans ces campagnes fortunées, où les héros et les hommes, inspirés des dieux, passent une vie bienheureuse sur des gazons toujours émaillés de fleurs et entrecoupés de mille ruisseaux. D’abord, le berger Aristée, qui était là...

La Médaille - Fénelon

Je crois, Monsieur, que je ne dois point perdre de temps, pour vous informer d’une chose très curieuse et sur laquelle vous ne manquerez pas de faire bien des réflexions. Nous avons, en ce pays, un savant nommé M. Wanden, qui a de grandes correspondances avec les...

Prière Indiscrète de Nélée, Petit-Fils de Nestor - Fénelon

Entre tous les mortels qui avaient été aimés des dieux, nul ne leur avait été plus cher que Nestor ; ils avaient versé sur lui, leurs dons les plus précieux ; la sagesse, la profonde connaissance des hommes, une éloquence douce et insinuante. Tous les Grecs...

Les Abeilles et les Vers à Soie - Fénelon

Un jour les Abeilles montèrent jusque dans l’Olympe, au pied du trône de Jupiter, pour le prier d’avoir égard aux soins qu’elles avaient pris de son enfance, quand elles le nourrirent de leur miel sur le mont Ida. Jupiter voulut leur accorder les premiers honneurs...

Le Singe - Fénelon

Un vieux Singe malin étant mort, son ombre descendit dans la sombre demeure de Pluton, où elle demanda à retourner parmi les vivants. Pluton voulait la renvoyer dans le corps d’un âne pesant et stupide, pour lui ôter sa souplesse, sa vivacité et sa malice ; mais elle...

Le Dragon et les Renards - Fénelon

Un Dragon gardait un trésor dans une profonde caverne ; il veillait jour et nuit pour le conserver. Deux Renards, grands fourbes et grands voleurs de leur métier, s’insinuèrent auprès de lui par flatteries. Ils devinrent ses confidents. Les gens les plus complaisants...

Les Fables de Charles Perrault

Le duc et les oiseauxUn jour le Duc fut tellement battu par tous les Oiseaux, à cause de son vilain chant et de son laid plumage, que depuis il n'a osé se montrer que la nuit.Tout homme avisé qui s'engageDans le Labyrinthe d'Amour,Et qui veut en faire le tour,Doit...

Les canes et le petit barbet - Charles Perrault

Un petit Barbet poursuivait à la nage de grandes Canes. Elles lui dirent : - Tu te tourmentes en vain, tu as bien assez de force pour nous faire fuir, mais tu n'en as pas assez pour nous prendre. -Il faut que l'objet soit sortable ;C'est autrement soi-même se...

Le serpent et le hérisson - Charles Perrault

Un Serpent retira dans sa caverne un Hérisson qui s'étant familiarisé, se mit à le piquer. Il le pria de se loger ailleurs. - Si je t'incommode, dit le Hérisson, tu peux toi-même chercher un autre logement. -Introduire un ami chez la beauté qu'on aime,Est bien souvent...

Le loup et la tête - Charles Perrault

Un Loup voyant une belle Tête, chez un Sculpteur, disait : - Elle est belle, mais le principal lui manque, l'esprit et le jugement. -Pour tenir dans les fers un amant arrêté,Il faut joindre l'esprit avecque la beauté. Charles Perrault

Du cygne et de la grue - Charles Perrault

La Grue demanda à un Cygne, pourquoi il chantait : - C'est que je vais mourir, répondit le Cygne, et mettre fin à tous mes maux. -Quand d'une extrême ardeur on languit nuit et jour,Cette ardeur devient éloquente,Et la voix d'un amant n'est jamais si charmante,Que...

Le renard et le corbeau - Charles Perrault

Un Renard voyant un fromage dans le bec d'un Corbeau, se mit à louer son beau chant. Le Corbeau voulut chanter, et laissa choir son fromage que le Renard mangea.On peut s'entendre cajoler,Mais le péril est de parler. Charles Perrault

Le dauphin et le singe - Charles Perrault

Un Singe dans un naufrage, sauta sur un Dauphin qui le reçut, le prenant pour un homme ; mais lui ayant demandé s'il visitait souvent le Pirée qui est un port de mer, et le Singe ayant répondu qu'il était de ses amis, il connut qu'il ne portait qu'une bête, et le...

Le milan et les colombes - Charles Perrault

Les Colombes poursuivies par le Milan, demandèrent secours à l'Épervier, qui leur fit plus de mal que le Milan même.On sait bien qu'un mari fait souvent enrager,Toutefois la jeune Colombe,Qui gémit, et veut se venger,Doit bien, avant que s'engager,Voir en quelles...

La petite souris, le chat, et le cochet - Charles Perrault

Une petite Souris ayant rencontré un Chat et un Cochet, voulait faire amitié avec le Chat ; mais elle fut effarouchée par le Cochet qui vint à chanter. Elle s'en plaignit à sa mère, qui lui dit : - Apprends que cet animal qui te semble si doux, ne cherche qu'à nous...

Le serpent à plusieurs têtes - Charles Perrault

Deux Serpents l'un à plusieurs têtes, l'autre à plusieurs queues, disputaient de leurs avantages. Ils furent poursuivis ; celui à plusieurs queues se sauva au travers des broussailles, toutes les queues suivant aisément la tête. L'autre y demeura, parce que les unes...

Le loup et le porc-épic - Charles Perrault

Un Loup voulait persuader à un Porc-Épic de se défaire de ses piquants, et qu'il en serait bien plus beau. - Je le crois, dit le Porc-Épic, mais ces piquants servent à me défendre. -Jeunes beautés, chacun vous étourdit,À force de prôner que vous seriez plus belles,Si...

L'aigle et le lapin - Charles Perrault

L'Aigle poursuivant un Lapin, fut priée par un Escarbot de lui donner la vie, elle n'en voulut rien faire, et mangea le Lapin. L'Escarbot par vengeance cassa deux années de suite les oeufs de l'Aigle, qui enfin alla pondre sur la robe de Jupiter. L'Escarbot y fit...

Le renard et les raisins - Charles Perrault

Un Renard ne pouvant atteindre aux Raisins d'une treille, dit qu'ils n'étaient pas mûrs, et qu'il n'en voulait point.Quand d'une charmante beauté,Un galant fait le dégoûté,Il a beau dire, il a beau feindre,C'est qu'il n'y peut atteindre. Charles...

Le singe et le chat - Charles Perrault

Le Singe voulant manger des marrons qui étaient dans le feu, se servit de la patte du Chat pour les tirer.Faire sa cour aux dépens d'un Rival,Est à peu près un tour égal. Charles Perrault

Le conseil des rats - Charles Perrault

Les Rats tinrent conseil pour se garantir d'un Chat qui les désolait. L'un d'eux proposa de lui pendre un grelot au cou ; l'avis fut loué, mais la difficulté se trouva grande à mettre le grelot.Quand celle à qui l'on fait la cour,Est rude, sauvage et sévère ;Le moyen...

Le renard et le bouc - Charles Perrault

Un Bouc et un Renard descendirent dans un puits pour y boire, la difficulté fut de s'en retirer ; le Renard proposa au Bouc de se tenir debout, qu'il monterait sur ses cornes, et qu'étant sorti il lui aiderait. Quand il fut dehors, il se moqua du Bouc, et lui dit : -...

Le singe roi - Charles Perrault

Un Singe fut élu Roi par les Animaux, pour avoir fait cent singeries avec la couronne qui avait été apportée pour couronner celui qui serait élu. Un Renard indigné de ce choix, dit au nouveau Roi qu'il vînt prendre un trésor qu'il avait trouvé. Le Singe y alla et fut...

Le milan et les oiseaux - Charles Perrault

Un Milan feignit de vouloir traiter les petits Oiseaux le jour de sa naissance, et les ayant reçus chez lui les mangea tous.Quand vous voyez qu'une fine femelle,En même temps fait les yeux douxÀ quinze ou seize jeunes fous,Qui tous ne doutent point d'être aimés de la...

Le loup et la grue - Charles Perrault

Un Loup pria une Grue de lui ôter avec son bec un os qu'il avait dans la gorge, elle le fit et lui demanda récompense : - N'est-ce pas assez, dit le Loup, de ne t'avoir pas mangée ? -Servir une ingrate beauté,C'est tout au moins peine perdue,Et pour prétendre en être...

Le lièvre et la tortue - Charles Perrault

Un Lièvre s'étant moqué de la lenteur d'une Tortue, de dépit elle le défia à la course. Le Lièvre la voit partir et la laisse si bien avancer, que quelques efforts qu'il fît ensuite, elle toucha le but avant lui.Trop croire en son mérite est manquer de cervelle,Et...

Le rat et la grenouille - Charles Perrault

Une Grenouille voulant noyer un Rat, lui proposa de le porter sur son dos par tout son marécage, elle lia une de ses pattes à celle du Rat, non pas pour l'empêcher de tomber, comme elle disait ; mais pour l'entraîner au fond de l'eau. Un Milan voyant le Rat fondit...

Le singe juge - Charles Perrault

Un Loup et un Renard plaidaient l'un contre l'autre pour une affaire fort embrouillée. Le Singe qu'ils avaient pris pour Juge, les condamna tous deux à l'amende, disant qu'il ne pouvait faire mal de condamner deux aussi méchantes bêtes.Quand deux amants en usent...

Le perroquet et le singe - Charles Perrault

Un Perroquet se vantait de parler comme un homme : - Et moi, dit le Singe, j'imite toutes ses actions. - Pour en donner une marque, il mit la chemise d'un jeune garçon qui se baignait là auprès, où il s'empêtra si bien que le jeune garçon le prit et l'enchaîna.Il ne...

Le paon et le rossignol - Charles Perrault

Un Paon se plaignait à Junon de n'avoir pas le chant agréable comme le Rossignol. Junon lui dit : - Les Dieux partagent ainsi leurs dons, il te surpasse en la douceur du chant, tu le surpasses en la beauté du plumage. -L'un est bien fait, l'autre est galant,Chacun...

La grue et le renard - Charles Perrault

La Grue pria ensuite le Renard à manger, et lui servit aussi de la bouillie, mais dans une fiole, où faisant entrer son grand bec, elle la mangea toute, elle seule.On connaît peu les gens à la première vue,On n'en juge qu'au hasardTelle qu'on croit une GrueEst plus...

Le renard et la grue - Charles Perrault

Un Renard ayant invité une Grue à manger, ne lui servit dans un bassin fort plat, que de la bouillie qu'il mangea presque toute, lui seul.Tromper une Maîtresse est trop se hasarder,Et ce serait grande merveille,Si malgré tous les soins qu'on prend à s'en garder,Elle...

La poule et les poussins - Charles Perrault

Une Poule voyant approcher un Milan, fit entrer ses Poussins dans une cage, et les garantit ainsi de leur ennemi.Quand on craint les attraits d'une beauté cruelle,Il faut se cacher à ses yeuxOu soudain se ranger sous les lois d'une BelleQui sache nous défendre et qui...

Le combat des oiseaux - Charles Perrault

Les Oiseaux eurent guerre avec les Animaux terrestres. La Chauve-Souris croyant les Oiseaux plus faibles, passa du côté de leurs ennemis qui perdirent pourtant la bataille. Elle n'a osé depuis retourner avec les Oiseaux et ne vole plus que la nuit.Quand on a pris...

Le singe et ses petits - Charles Perrault

Un Singe trouva un jour un de ses petits si beau, qu'il l'étouffa à force de l'embrasser.Mille exemples pareils nous font voir tous les jours,Qu'il n'est point de laides amours. Charles Perrault

Le dragon, l'enclume, et la lime - Charles Perrault

Un Dragon voulait ronger une Enclume, une Lime lui dit : - Tu te rompras plutôt les dents que de l'entamer. Je puis moi seule avec les miennes te ronger toi-même et tout ce qui est ici. -Quand un galant est fâché tout de bonEn vain l'amante se courrouce,Elle ne gagne...

Le paon et la pie - Charles Perrault

Les Oiseaux élirent le Paon pour leur Roi à cause de sa beauté. Une Pie s'y opposa, et leur dit qu'il fallait moins regarder à la beauté qu'il avait qu'à la vertu qu'il n'avait pas.Pour mériter le choix d'une jeune merveille,N'en déplaise à maint jouvenceauDont le...

Le coq et le coq d'inde - Charles Perrault

Un Coq d'Inde entra dans une Cour en faisant la roue. Un Coq s'en offensa et courut le combattre, quoiqu'il fût entré sans dessein de lui nuire.D'aucun rival il ne faut prendre ombrage,Sans le connaître auparavant :Tel que l'on croit dangereux personnageN'est qu'un...

Les paons et le geai - Charles Perrault

Le Geai s'étant paré un jour des plumes de plusieurs Paons, voulait faire comparaison avec eux ; chacun reprit ses plumes, et le Geai ainsi dépossédé, leur servit de risée.Qui n'est pas né pour la galanterie,Et n'a qu'un bel air emprunté,Doit s'attendre à la...

L'aigle et le renard - Charles Perrault

Une Aigle fit amitié avec un Renard, qui avait ses petits au pied de l'arbre où était son nid ; l'Aigle eut faim et mangea les petits du Renard qui, ayant trouvé un flambeau allumé mit le feu à l'arbre et mangea les Aiglons qui tombèrent à demi rôtis.Il n'est point de...

Le chat pendu et les rats - Charles Perrault

Un Chat se pendit par la patte, et faisant le mort, attrapa plusieurs Rats. Une autre fois il se couvrit de farine. Un vieux Rat lui dit : - Quand tu serais même le sac de la farine, je ne m'approcherais pas. -Le plus sûr bien souvent est de faire retraiteLe Chat est...

Le coq et le diamant - Charles Perrault

Un Coq ayant trouvé un Diamant, dit : - J'aimerais mieux avoir trouvé un grain d'orge. -Ainsi jeune beauté, mignonne et délicate,Gardez-vous bien de tomber sous la patteD'un brutal qui n'ayant point d'yeuxPour tous les beaux talents dont votre esprit éclateAimerait...

Le coq et le renard - Charles Perrault

Un Renard priait un Coq de descendre, pour se réjouir ensemble de la paix faite entre les Coqs et les Renards : - Volontiers, dit le Coq, quand deux lévriers que je vois, qui en apportent la nouvelle, seront arrivés. - Le Renard remit la réjouissance à une autre fois...

Les coqs et la perdrix - Charles Perrault

Une Perdrix s'affligeait fort d'être battue par des Coqs ; mais elle se consola, ayant vu qu'ils se battaient eux-mêmes.Si d'une belle on se voit maltraiterLes premiers jours qu'on entre à son service,Il ne faut pas se rebuter :Bien des Amants, quoiqu'Amour les...

Le duc et les oiseaux - Charles Perrault

Un jour le Duc fut tellement battu par tous les Oiseaux, à cause de son vilain chant et de son laid plumage, que depuis il n'a osé se montrer que la nuit.Tout homme avisé qui s'engageDans le Labyrinthe d'Amour,Et qui veut en faire le tour,Doit être doux en son...

Tirade des non merci - Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand

Et que faudrait-il faire ?Chercher un protecteur puissant, prendre un patron,Et comme un lierre obscur qui circonvient un troncEt s’en fait un tuteur en lui léchant l’écorce,Grimper par ruse au lieu de s’élever par force ?Non, merci ! Dédier, comme tous ils le...

Treize - Renée Vivien

Ashtaroth, Belzébuth, Bélial et Moloch Fendent la nuit d'hiver, massive comme un roc, De leurs iles et de leur souffle de fournaise, Et, sur les murs lépreux de Suburra, Moloch De son pouce sanglant trace le nombre  : treize. Ashtaroth, Belzébuth, Bélial et Moloch Ont...

Virgo Hebraïca - Renée Vivien

Tu m'apportes l'ardeur des nuits de Palestine. Sur ton front, serein comme un feu d'autel, Brûle, sceau mystique, empreinte divine, La gloire de ta race, ô fille d'Israël  ! Ton corps a les parfums du corps de Bethsabée, Pâleur de lotus et de nénuphar. Un saphir...

Les demoiselles de ce temps - Vincent Voiture

Les demoiselles de ce temps Ont depuis peu beaucoup d'amants ; On dit qu'il n'en manque à personne, L'année est bonne. Nous avons vu les ans passés Que les galants étaient glacés ; Mais maintenant tant en foisonne, L'année est bonne. Le temps n'est pas bien loin encor...

Sur une Dame - Vincent Voiture

sur une Dame, dont la juppe fut retroussée en versant dans un carrosse, à la campagne. Philis, je suis dessous vos loix, Et sans remede à cette fois, Mon ame est vostre prisonniere : Mais sans justice et sans raison, Vous m'avez pris par le derriere, N'est-ce pas une...

Pour Une - Renée Vivien

Quelqu'un, je crois, se souviendra dans L'avenir de nous. Mon souci. Psappha Dans l'avenir gris comme une aube incertaine, Quelqu'un, je le crois, se souviendra de nous, En voyant brûler sur l'ambre de la plaine L'automne aux yeux roux. Un être parmi les êtres de la...

Reflets d'Ardoise - Renée Vivien

Vois, tandis que gauchit la bruine sournoise, Les nuages pareils à des chauves-souris, Et là-bas, gris et bleu sous les cieux bleus et gris, Ruisseler le reflet pluvieux de l'ardoise. O mon divin Tourment, dans tes yeux bleus et gris S'aiguise et se ternit le reflet...

Telle que Viviane - Renée Vivien

Le blond zodiaque détruit Ses énigmatiques algèbres, Et les cygnes noirs de la nuit Glissent sur un lac de ténèbres. Tu me tends, d'un geste onduleux, Tes mains où le lotus se fane. A travers les feuillages bleus Tu souris, comme Viviane. Je retrouve les chers...

Les Oripeaux - Renée Vivien

Je ne danserai pas sur ton tréteau banal, Avec tes histrions et tes prostituées. Lorsque fermente en moi la tristesse du vin, J'erre, exagérant mon verbe de pitre, Mentant comme un prêtre et comme un devin Ma loquacité pérore et chapitre Devant la foule aux remous de...

Les Succubes disent… - Renée Vivien

Quittons la léthargie heureuse des maisons, Le carmin des rosiers et le parfum des pommes Et les vergers où meurt l'ondoiement des saisons, Car nous ne sommes plus de la race des hommes. Nous irons sous les ifs où s'attarde la nuit, Où le souffle des Morts vole, comme...

Les Vendeuses de Fleurs - Renée Vivien

Elles attendent, dans l'or bleu d'un réverbère, Quand la nuit des cités tragiques délibère Au pied d'un réverbère. Elles attendent… Et, frissonnant de dégoût, Les Fleurs, sous leurs doigts gris, leur haleine d'égout, Ont blêmi de dégoût. L'âpre fraternité de leurs...

Litanie de la Haine - Renée Vivien

La Haine nous unit, plus forte que l'Amour. Nous haïssons le rire et le rythme du jour, Le regard du printemps au néfaste retour. Nous haïssons la face agressive des mâles. Nos cœurs ont recueilli les regrets et les râles Des Femmes aux fronts lourds, des Femmes aux...

Naples - Renée Vivien

Le temple abandonné de la Vénus latine Se recule et s'estompe à travers les embruns, Et le déroulement rituel des parfums Ne tourbillonne plus vers l'Image Divine. Les roses, sur le marbre enfiévré par leur sang, N'ont plus leur rouge ardeur de rire et de rapine  : Le...

Paysage d'après El Greco - Renée Vivien

Parmi le boréal silence, le zénith Irradie âprement aux jardins d'aconit. Enigmes et remords, les yeux des Nyctalopes Reflètent la perplexité des horoscopes, Et les musiciens, frères des Séraphim, Ecoutent murmurer la harpe d'Eloïm. De glauques nénuphars charment le...

Péché des Musiques - Renée Vivien

Je n'ai point contemplé le mirage des formes, Je n'ai point désiré l'oasis des couleurs, J'ai su me détourner de la saveur des cormes Et des mûres de pourpre et des figues en fleurs. Mes doigts n'ont point pétri le moelleux des étoffes. J'ai fui, comme devant un...

La Vierge au Tapis - Renée Vivien

Pâle et mélancolique ainsi qu'une malade, Un tapis fondu languit sous tes pieds. Plus majestueux qu'un temple de jade, Les magnolias et les tulipiers Ont laissé pleuvoir la nuit de leur voûte. Tramé dans un soir aux bleus inconnus Par de brunes mains que l'été...

Le Dédain de Psappha - Renée Vivien

Vous n'êtes rien pour moi. Pour moi, je n'ai point de ressentiment, mais j'ai l'âme sereine. Psappha Vous qui me jugez, vous n'êtes rien pour moi. J'ai trop contemplé les ombres infinies. Je n'ai point de l'orgueil de vos fleurs, ni l'effroi De vos calomnies. Vous ne...

Les cygnes sauvages - Renée Vivien

CHANSON NORVEGIENNE CHŒUR Comme un vol de cygnes sauvages, Battements d'ailes vers le Nord, Passe le vol des blancs nuages, Chassés par la bise qui mord. RECIT Viens, nous respirerons les parfums de la neige. Les brumes auront le bleu de tes regards froids. Tes...

Les Emmurées - Renée Vivien

L'ombre étouffe le rire étroit des Emmurées. Leur illusoire appel s'étrangle dans la nuit. Leur front implore en vain la brise qui s'enfuit Vers l'Ouest, où les mers sommeillent, azurées. Leur cécité profonde ignore les marées Des couleurs, les reflux de la fleur et...

Les Iles - Renée Vivien

La mer porte le poids voluptueux des Iles… Le lapis lazuli des ondes infertiles Sollicite le frais recueillement des Iles. Iles d'hiver, ô fleurs de la nacre et du nord  ! Lorsque l'ombre a tressé les roses de la mort, Les Iles ont jailli de la nacre et du nord. Elles...

Les Lèvres pareilles - Renée Vivien

L'odeur des frézias s'enfuit Vers les cyprès aux noirs murmures… La brune amoureuse et la nuit Ont confondu leurs chevelures. J'ai vu se mêler, lorsque luit Le datura baigné de lune, Les cheveux sombres de la nuit Aux cheveux pâles de la brune. La fin balsamique du...

Les Mangeurs d'herbe - Renée Vivien

C'est l'heure où l'âme famélique des repus Agonise, parmi les festins corrompus. Et les Mangeurs d'herbe ont aiguisé leurs dents vertes Sur les prés d'octobre aux corolles larges ouvertes, Les prés d'un ton de bois où se rouillent les clous… Ils boivent la rosée avec...

Les Morts aveugles - Renée Vivien

Les Morts aveugles sont assis dans les tombeaux, Ils ouvrent leurs yeux larges et stupides Devant la lueur rouge des flambeaux, Et leurs yeux béants sont des gouffres vides… Dardant vers la nuit leurs regards stupides, Les Morts aveugles sont assis dans les tombeaux....