Quel froid ! - Agénor Altaroche

Sans feu Paris ne peut plus vivre ; Il court, tout crispé de frissons, Secouant sa barbe de givre Et son lourd manteau de glaçons. Sous la laine où le vent pénètre, Chaque nez rouge que l'on voit Dit encore mieux qu'un thermomètre : Quel froid ! Quel froid ! Dans sa...

Les masques. - Agénor Altaroche

C'est le grand jour des mascarades ; Le bon public prend ses ébats, Et partout sur nos promenades Il fait cortège au mardi gras. Au froid, sur la dalle fangeuse, Grippé, culbuté, suffoqué, Il a pourtant mine joyeuse Il est masqué. Voyez ce jeune homme qui brille Dans...