À Corinne - Alexandre Latil

Il faut te fuir, séduisante Corinne ; Il faut te fuir et ne plus te revoir : De tes attraits la puissance divine Troubla mon être, et dicta ce devoir. J’ai vu tes yeux où la candeur respire, Tes traits charmants, ton sourire enchanteur ; Ta douce voix a causé mon...

À Madame C… - Alexandre Latil

Le jour de votre fête est un jour bien heureux ; Tous vos amis voudraient vous adresser leurs vœux ! C’est à qui cherchera le moyen de vous plaire ; Je le voudrais aussi, mais je ne puis faire ; Je ne puis vous offrir de présent ni de fleur ; Je n’ai que des soucis...

À Mademoiselle Adèle … - Alexandre Latil

On dit que la charmante Adèle Possède grâces et douceur. Que l’on serait heureux près d’elle, Si l’on pouvait toucher son cœur ! Mais pour parvenir à lui plaire, Il faut égaler ses vertus ; Et tous mes soins seraient perdus, Si j’entreprenais de le faire. De la rose...

À mon grand-père - Alexandre Latil

Déjà l’hiver s’approche et son souffle humideVient augmenter encor vos cruelles douleurs ;Déjà ma muse aussi, languissante et timide,De sa fraîche couronne a vu pâlir les fleurs. Mais avant que mes mains débiles et glacéesLaissent tomber mon luth par la gloire...

Aux littérateurs du pays - Alexandre Latil

Ô vous dont les accents tendres, mélodieux, Ont charmé mon oreille, en s’élevant aux cieux ; Vous qui, d’un beau talent doués par la nature, Décorez aujourd’hui notre littérature, Et dont le nom, déjà par l’estime abrité, Dirige son essor vers la célébrité, De ce...

Épithalame - Alexandre Latil

Toi dont la douce et sublime harmonie À l’amitié consacra tant de chants, Ô Béranger ! que ta muse chérie Vienne aujourd’hui soutenir mes accents. Barde brillant de la littérature, Je vais chanter et l’hymen et l’amour : Ah ! prête-moi ta voix suave et pure Pour fêter...

Mosaïque - Alexandre Latil

Élevée au milieu du désert de la vie, La fleur modeste et pure et que le monde oublie Mérite bien souvent nos soins les plus touchants. Insensible aux regards, l’aimable violette Ne se montre jamais, et cherche sa retraite : Ainsi que toi, doux ange, elle suit ses...

Prière - Alexandre Latil

Toi qui, par tes vertus, as fait naître en mon âme Un sentiment profond, une céleste flamme ; Toi qui, par un regard, sais agiter mon cœur, Ou le faire renaître à l’espoir, au bonheur ; Ô toi, dont un seul mot m’afflige ou me torture ; Toi, qui feins d’ignorer le...

Sur la mort de H. Boussuge - Alexandre Latil

Va, tu n’es pas à plaindre, ô toi dont l’existence Fut si belle et si calme au sein de la souffrance ! Ton âme s’exhâla comme un dernier adieu, Doucement résignée aux volontés de Dieu. Ah ! ne regrette pas un monde injuste, impie : Pour un séjour divin, une éternelle...