Les trois Meubles du Mage surranés - Alfred Jarry

I MINÉRAL Vase olivâtre et vain d'où l'âme est envolée, Crâne, tu tournes un bon visage indulgent Vers nous, et souris de ta bouche crénelée. Mais tu regrettes ton corps, tes cheveux d'argent, Tes lèvres qui s'ouvraient à la parole ailée. Et l'orbite creuse où mon...

Mon père a fait faire un étang - Alfred Jarry

Mon père a fait faire un étang, C'est le vent qui va frivolant, Il est petit, il n'est pas grand, C'est le vent qui vole, qui frivole, C'est le vent qui va frivolant. Il est petit, il n'est pas grand, Trois canards blancs s'y vont baignant. Trois canards blancs s'y...

Roses - Alfred Jarry

Roses de feu, blanches d'effroi, Les trois Filles sur le mur froid Regardent luire les grimoires… Roses de feu, blanches d'effroi, En longues chemises de cygnes, Les trois Filles sur le mur froid, Regardant grimacer les signes, Ouvrent, les bras d'effroi liés, Leurs...

Je ne sais pas - Alfred Jarry

Je ne sais pas si mon frère m'oublie Mais je me sens tout seul, immensément, Avec loin la chère tête apalie Dans les essais d'un souvenir qui ment. J'ai son portrait devant moi sur la table, Je ne sais pas s'il était laid ou beau. Le Double est vide et vain comme un...

Bardes et cordes - Alfred Jarry

Le roi mort, les vingt et un coups de la bombarde Tonnent, signal de deuil, place de la Concorde. Silence, joyeux luth, et viole et guimbarde : Tendons sur le cercueil la plus macabre corde Pour accompagner l'hymne éructé par le barde : Le ciel veut l'oraison funèbre...

La régularité de la châsse - Alfred Jarry

(...) Pris Dans l'eau calme de granit gris, nous voguons sur la lagune dolente. Notre gondole et ses feux d'or dort lente. (...) Clair, un vol d'esprits flotte dans l'air : corps aériens transparents, blancs linges, inquiétants regards dardés des sphinges. Et le...

Le bain du roi - Alfred Jarry

Rampant d'argent sur champ de sinople, dragon Fluide, au soleil de la Vistule se boursoufle. Or le roi de Pologne, ancien roi d'Aragon, Se hâte vers son bain, très nu, puissant maroufle. Les pairs étaient douzaine : il est sans parangon. Son lard tremble à sa marche...

Le vélin écrit rit et grimace, livide - Alfred Jarry

Le vélin écrit rit et grimace, livide. Les signes sont dansants et fous. Les uns, flambeaux, Pétillent radieux dans une page vide. D'autres en rangs pressés, acrobates corbeaux, Dans la neige épandue ouvrent leur bec avide. Le livre est un grand arbre émergé des...

Madrigal - Alfred Jarry

Ma fille - ma, car vous êtes à tous, Donc aucun d'eux ne fut valable maître, Dormez enfin, et fermons la fenêtre : La vie est close, et nous sommes chez nous. C'est un peu haut, le monde s'y termine Et l'absolu ne se peut plus nier ; Il est si grand de venir le...