Synthèse. - Alphonse Beauregard

Dans la foule aux replis profonds, l'homme et la femme, Se voyant, ont croisé le regard qui proclame Une mystérieuse affinité de l'âme. La conversation habile a dessiné Un passé de droiture où des malheurs sont nés ; À se chérir ils se sont vus prédestinés. Émoi de se...

Symbole. - Alphonse Beauregard

Ô Vie ! aurais-je pu tendre un cœur plus aride Vers l'amour dont tu fais l'étoile qui nous guide, Vers l'amour nécessaire aux résurrections ? Derrière moi, pourtant, s'efface ma jeunesse Et je demande encore à connaître une ivresse Aux insondables tourbillons. –...

Survivre. - Alphonse Beauregard

– Subsister décrépits, déchus, mais n'être pas Des ombres que le vent chasse, informes, là-bas ! N'avoir de chair et d'os que pour souffrir sans cesse Plutôt que, purs esprits dégagés de faiblesse, Vaguer insouciants dans le vide éternel ! Vivre toujours au lieu de...

Sport. - Alphonse Beauregard

Vingt-quatre champions du jeu national Sur le pré lumineux se sont formés en ligne ; Coup de sifflet : la joute encore que bénigne Accuse à chaque instant un effort plus brutal. Les fronts sont empourprés, les crosses font du mal. Sur les bancs de l'estrade une foule...

Sonnet impressionniste (IV) - Alphonse Beauregard

Les haches sonnent dur, le sol est presque nu, A la terre, les gels d'automne se font rudes. — Amante qui chassa l'amant par lassitude, Et souffre, tant qu'un autre amour n'est pas venu. Douleur inhérente aux changements d'habitude ! Plein de souches et maigre auprès...

Sonnet impressionniste (III) - Alphonse Beauregard

La nuit avec ses mains d'insidieux génie, Jumelle du néant sardonique et blasé, Hier, la nuit, qui tient le sarcasme aiguisé, Délaya dans mon cœur la morgue et l'ironie. Alphabet primitif, simple mnémotechnie. Au clair soleil, je vois dans ce mont hérissé La houle que...

Bonheur lucide. - Alphonse Beauregard

J'avais le souvenir d'ineffables aurores, De ruisseaux cascadants cachés dans les vallons, De pourpres archipels et de grèves sonores Que visitent les flots crêtes et les hérons. Je gardais le sourire accueillant des pinières Qui filtrent le soleil dans leur dôme...

Réversibilité. - Alphonse Beauregard

Soldat qui te repeins les images aimées Et d'avance te vois, un jour sanglant et beau, Débordant, le premier, sabre au poing, le coteau Où pivote un remous formidable d'armées ; – Peut-être mourras-tu d'un obscur coup de feu, Un soir de combat malheureux. Apôtre qui...

Résurrection. - Alphonse Beauregard

Ces lettres d'autrefois j'avais soif de les lire. La brume qui voilait le passé se déchire, Les lieux et les objets anciens chassent le soir. Je redeviens celui qui voyait son espoir Courir, tumultueux, vers la plaine enchantée ; Qui, pour ouvrir son âme à la vie...

Résignation. - Alphonse Beauregard

Depuis un temps difforme, imprécis et mauvais, On subissait le poids du malheur, on savait Que du soi de jadis on n'était plus que l'ombre, Mais l'esprit dérouté vaguait sur les décombres. Puis, d'un coup, comme si mille rayons vainqueurs Ensemble eussent frappé le...

Réminiscences. - Alphonse Beauregard

Les deux amis à barbe grise, La jambe croisée, en fumant, En sont arrivés doucement, La dernière nouvelle apprise, À parler des choses d'antan. Du fond de lointaines époques, Comme un projecteur, leur esprit Fait surgir des êtres chéris, D'étranges mœurs, des mots...

Réflexe. - Alphonse Beauregard

Toi, Mal, dont l'homme a fait son fardeau périlleux Pour ne pas condamner l'ouvrage de ses Dieux, Si tu n'allumais pas les convoitises rouges Dans les mille regards qui sur les choses bougent ; Si tu n'assaillais pas la lande et la cité, Hérissé d'égoïsme et de...

Possession. - Alphonse Beauregard

Toi, femme âprement désirée, Provocante et rieuse et souple et concentrée, Qui torturas mes nuits en affolant mes jours, À peine sur mon bras ta main fut-elle dure, À peine eus-je saisi l'intention d'amour, Que se dessina la figure D'un avenir discret, simple,...

Pâle d'une pâleur immuable. - Alphonse Beauregard

Pâle d'une pâleur immuable et sereine, Et le buste à demi-découvert, une enfant, Une blonde aux traits purs gît sur le marbre blanc Où ses cheveux bouclés tombent comme une traîne. Près d'elle un homme assis, la main sur le menton, Regarde fixement quelque part, dans...

Appréhension. - Alphonse Beauregard

Ai-je voulu ma vie assez libre et changeante, Pleine d'amour, de bruit, de départs et de jeu ? L'ai-je nourrie assez de labeurs, de tourmentes, De quadrilles parmi les passions hurlantes Et de courses vaguant des bas-fonds jusqu'à Dieu ? J'allais prophétisant : Je...

Alternances. - Alphonse Beauregard

I Plein de joie en puissance et de force inutile, Son front de jour en jour plus proche de l'argile, Il est des temps où l'homme, endurci, ne sent rien Que le choc des désirs brutaux contre les siens. Il marche et devant lui les spectacles du monde Passent sans...

Le blé despotique - Alphonse Beauregard

I Sur l'immensité noire une lumière brille Et se dirige à la rencontre du steamer Qui stoppe avec des bruits de vapeur et de fer. Dans la nuit un sifflet perce comme une vrille. Attente. Dans un mât s'éteint le signal vert. La lumière approchant décèle une coquille,...

Concordances - Alphonse Beauregard

Le même triste accent vient toujours des rapides, Toujours les mêmes flots font le même circuit En recueillant le rêve et l'espoir dans leurs rides. Je l'ai senti déjà le vent de cette nuit ; Il conserva mes paroles et les répète, Et de naïfs couplets renaissent avec...

La rivière aux trois ponts - Alphonse Beauregard

Du haut de la côte pelée Je l'aperçus courant, marchant, Sinueuse, dans la vallée, En plein soleil ou se cachant Derrière un arbre, son ombrelle, Ou dans un rideau de millet ; Et lorsque j'arrivai près d'elle, Sur son gravier elle riait. " Trois ponts, dit-elle, pour...

La mouette - Alphonse Beauregard

Aux coups de feu la mouette N'a pas changé de chemin, Et sa brune silhouette Sur le ciel rose et carmin Se découpe nette. Par le seul appui du vent Majestueuse elle plane, Puis doucement, doucement, Dans la brume diaphane S'incline en avant : Et glisse de telle sorte,...