Sonnet – À mademoiselle M… de N… - Amable Tastu

Era la donzella ornata dî sembianze mirabili, di leggiadro conlegno, di voce molle, d'insinuante loquela. A. VERRI. La jeune fille était parée d'une merveilleuse beauté, d'un gracieux maintien, d'une voix douce, d'une séduisante parole. Que de ses blonds anneaux ton...

Shakspeare - Amable Tastu

…. Nature might stand up And say lo all the world : This was a man ! Shakspeare. La nature pouvait se lever, et dire au monde entier : C'était un homme ! Telle, aux regards surpris d'un jeune passager, Jeté par le hasard sous un ciel étranger, Où d'un monde inconnu...

Péristère - Amable Tastu

Fragment du poème d'Erinne Erinne a fait peu de choses ; ses vers sont peu nombreux, mais on y sent la présence des Muses. Aussi sa mémoire est immortelle, et la nuit obscure du temps ne la couvrira pas de ses ailes noires, pendant que des myriades entières de poètes...

Le Retour à la Chapelle - Amable Tastu

D'un souvenir si doux l'erreur évanouie Laisse au fond de mon âme un long étonnement. Madame DESBORDES-VALMORE. La chose n'est pas nouvelle, ce n'est pas la première lois que vous l'éprouvez ; et si vous vivez long-temps, ce ne sera pas la dernière. Imitation de J....

La Fille des Fées - Amable Tastu

Fragment d'un fabliau. VERS ECRITS SUR L'ALBUM DE MADAME LA DUCHESSE DE SAINT LEU. Ils vous diront que vostre doulx langaige Les cueurs humains aliene et engaige, Et que l'accueil de vos doulces manières Peult appaiser Mars entre ses banières. Si vous touchez...

L'Enfant de Canaris - Amable Tastu

O mon oiseau dépaysé, oiseau chéri ! la terre étrangère jouit de toi, et moi j'ai la douleur de ton absence. Chant grec, trad. de Fauriel. …. Toujours la France aima la Grèce. N. -L. LEMERCIER. Jeune oiseau voyageur, fils du vautour des mers Qui d'une aile puissante,...

Chant de Sapho au bûcher d'Érinne - Amable Tastu

Fragment du poème d'Erinne Vous qui passez près de ce monument baigné de larmes, quand vous descendrez chez Pluton, dites-lui : Dieu des enfers, que tu es jaloux de la beauté ! ÉRINNE. Heureuse, ô jeunes Lesbiennes, La prêtresse du dieu des vers, Dont les vierges...

Les oiseaux du sacre - Amable Tastu

Vieux Temple, antique honneur de la cité royale Où Clovis inclina sa tête martiale Et sentit, sous la main du pontife sacré, L'onde sainte mouiller son front régénéré : N'as-tu pas vu, du sein de ta froide poussière, Des siècles endormis, se lever l'ombre altière ?...

La marinière - Amable Tastu

Je veux me fier A cette galère, Et d'un marinier Etre marinière. Il faut, ô ma mère, Pour ne pas rester, Que de te quitter L'amour me requière ! Cet enfant altier Me tient prisonnière, Et d'un marinier Me fait marinière. Adieu donc la terre, Pour ce pont flottant ;...

Les deux Poètes - Amable Tastu

J'aime à voir dans ces chants, nobles fils du génie, Qu'enfantait immortels l'aveugle d'Ionie, L'impétueux Ajax ceindre le fer d'Hector Et parer le Troyen de son baudrier d'or ; J'aime, après ces héros de l'antique épopée, A voir nos paladins échanger leur épée, Puis,...

L'Ermitage de Notre-Dame-de-Consolation - Amable Tastu

Connaissez-vous ces monts dont la tête immobile Oppose son silence au bruit des flots mouvants ? Au sein de leurs rochers est un pieux asile Cher aux êtres souffrants. C'est là que chaque jour de fervents solitaires A la Reine du ciel répètent dans leurs vœux : «...

Le Christ au tombeau - Amable Tastu

Seigneur, Seigneur ! Se peut-il que l'on meure ? Quittez enfin cette étroite demeure, Venez à nous ! Christ, Fils de Dieu, né du sein d'une femme, Qu'attend le ciel, que la terre réclame, Réveillez-vous ! L'ANGE DE LA PASSION. Le Christ est au tombeau ! Je l'ai vu !...

Le Barde - Amable Tastu

Ne blâmez point la molle rêverie Qui m'aide à fuir les pensers glorieux : Je ne puis rien aux maux de ma patrie ; Je veux du moins en détourner les yeux. Festins, où naît l'éclatante saillie, Apportez-moi vos plaisirs renaissants : La coupe d'or, l'amour et la folie...

La veille de Noël - Amable Tastu

Entre mes doigts guide ce lin docile, Pour mon enfant tourne, léger fuseau ; Seul tu soutiens sa vie encore débile, Tourne sans bruit auprès de son berceau. Les entends-tu, chaste Reine des anges ; Ces tintements de l'airain solennel ? Le peuple en foute entourant ton...

La Poésie - Amable Tastu

Déjà tu la connais, tu grandis sous son aile, Jeune enfant aux yeux noirs ; demeure-lui fidèle : Les fils de l'Hélicon, de leurs plus doux accords, A tes heureuses mains ont livré les trésors. Mais toi, brillant rameau d'une tige choisie, Féconde, et dès longtemps...

La pauvreté - Amable Tastu

La voilà, dites-vous ? Quoi ! c'est la jeune fille, Dont j'admirai naguère, au sein de sa famille, Dans leur pure fraîcheur les attraits séduisants ? Se peut-il que déjà cette fleur soit fanée, Et qu'en passant dix fois, l'année Ait vieilli ce front de seize ans ?...

La passion - Amable Tastu

De force, au chemin qui nous coule, Pourquoi, Seigneur, nous pousser tous ? Si le Christ a fraye la route, Il savait ! Et que savons-nous ? Il souffrait pour sauver le monde, Pour laver la tache profonde De péchés longtemps amassés ! Mais traîner, victime inutile, De...

L'ange gardien - Amable Tastu

Ô qu'il est beau cet esprit immortel, Gardien sacré de notre destinée ! Des fleurs d'Eden sa tête est couronnée, Il resplendit de l'éclat éternel. Dès le berceau sa voix mystérieuse, Des vœux confus d'une âme ambitieuse, Sait réprimer l'impétueuse ardeur, Et d'âge en...

La neige - Amable Tastu

Si peu nombreux encore, tes jours coulent bien sombres, Jeune année, et ton front est enveloppé d'ombres. De ces nuages noirs, qui déguisent les cieux, Descendant les frimas à flots silencieux. Comme le froid chagrin sur une âme oppressée, La neige sur le sol tombe...

La mort - Amable Tastu

Quand de la vie essayant le voyage, L'enfant sourit à son naissant destin, La Mort est là ; comme un léger nuage Elle apparaît à l'horizon lointain : Sans redouter cette ombre fugitive, Qu'aperçoit seule une mère craintive, Il rit, bercé d'ignorance et d'espoir ; Son...