Les Légions de Varus - Anatole France

Auguste regardait pensif couler le Tibre ; Il songeait aux Germains : ce peuple pur et libre L'étonnait ; ces gens-là lui causaient quelque effroi : Ils avaient de grands cœurs et n'avaient pas de roi. César trouvait mauvais qu'ils pussent se permettre D'être fiers,...

Denys, tyran de Syracuse - Anatole France

LE TYRAN Je suis roi, fils de Zeus, car Zeus ayant reçu Dans sa couche d'airain la Nuit aux sombres voiles, En son flanc mit mon germe. Ainsi je fus conçu Avant que dans les cieux veillassent les étoiles. LE CHŒUR Fils auguste de Zeus et de la sombre Nuit, Ne pleure...

La Danse des morts - Anatole France

Dans les siècles de foi, surtout dans les derniers, La grand'danse macabre était fréquemment peinte Au vélin des missels comme aux murs des charniers. Je crois que cette image édifiante et sainte Mettait un peu d'espoir au fond du désespoir, Et que les pauvres gens la...

Le Plus Beau Poème d'Anatole France

Voici le meilleur de la poésie d'Anatole France. Le chêne abandonné - Anatole France Dans la tiède forêt que baigne un jour vermeil,Le grand chêne noueux, le père de la race,Penche sur le coteau sa rugueuse cuirasseEt, solitaire aïeul, se réchauffe au soleil. Du...

Vénus, étoile du soir - Anatole France

La nuit vient nous ravir en ses puissants arcanes ; L'ombre avec des frissons envahit les platanes ; De légères vapeurs montent des chemins creux. Les vieillards sont assis, et les voix alternées Sous le feuillage obscur se perdent égrenées. C'est l'heure où l'esprit...

Marine - Anatole France

Sous les molles pâleurs qui voilaient en silence La falaise, la mer et le sable, dans l'anse Les embarcations se réveillaient déjà. Du gouffre oriental le soleil émergea Et couvrit l'Océan d'une nappe embrasée. La dune au loin sourit, ondoyante et rosée. On voyait des...

Les affinités - Anatole France

I Le noir château, couvert de chiffres et d'emblèmes Et ceint des froides fleurs dormant sur les eaux blêmes, En un doux ciel humide effile ses toits bleus. Dans le parc, où jadis on vit flotter des fées, Les Nymphes, par le lierre en leur marbre étouffées. Méditent...

L'autographe - Anatole France

À Étienne Charavay. Cette feuille soupire une étrange élégie, Car la reine d'Écosse aux lèvres de carmin Qui récitait Ronsard et le Missel romain, A mis là pour jamais un peu de sa magie. La Reine blonde avec sa débile énergie Signa Marie au bas de ce vieux parchemin,...

La part de Madeleine - Anatole France

L'ombre versait au flanc des monts sa paix bénie, Le chemin était bleu, le feuillage était noir, Et les palmiers tremblaient d'amour au vent du soir. L'enfant de Magdala, la fleur de Béthanie, Gémissait dans la pourpre et l'azur des coussins. Le grand épervier d'or...

Elle a des yeux d'acier - Anatole France

Sonnet. Elle a des yeux d'acier ; ses cheveux noirs et lourds Ont le lustre azuré des plumes d'hirondelle ; Blanche à force de nuit amassée autour d'elle, Elle erre sur les monts et dans les carrefours. Et nocturne, elle emporte à travers les cieux sourds, Dans le...

Dédicace - Anatole France

Vous souvient-il, cocodette un peu mûre Qui gobergez vos flemmes de bourgeoise, Du temps joli quand, gamine un peu sure, Tu m'écoutais, blanc-bec fou qui dégoise ? Gardâtes-vous fidèle la mémoire, Ô grasse en des jerseys de poult-de-soie, De t'être plu jadis à mon...

Les sapins - Anatole France

On entend l'Océan heurter les promontoires ; De lunaires clartés blêmissent le ravin Où l'homme perdu, seul, épars, se cherche en vain ; Le vent du nord, sonnant dans les frondaisons noires, Sur les choses sans forme épand l'effroi divin. Paisibles habitants aux...

Théra - Anatole France

Cette outre en peau de chèvre, ô buveur, est gonflée De l'esprit éloquent des vignes que Théra, Se tordant sur les flots, noire, déchevelée Étendit au puissant soleil qui les dora. Théra ne s'orne plus de myrtes ni d'yeuses, Ni de la verte absinthe agréable aux...

Sur une signature de Marie Stuart - Anatole France

A Étienne Charavay. Cette relique exhale un parfum d'élégie, Car la reine d'Écosse, aux lèvres de carmin, Qui récitait Ronsard et le missel romain, Y mit en la touchant un peu de sa magie. La reine blonde, avec sa fragile énergie, Signa MARIE au bas de ce vieux...

Le Mauvais ouvrier - Anatole France

Maître Laurent Coster, cœur plein de poésie, Quitte les compagnons qui du matin au soir, Vignerons de l’esprit, font gémir le pressoir ; Et Coster va rêvant selon sa fantaisie. Car il aime d’amour le démon Aspasie. Sur son banc, à l’église, il va parfois s’asseoir, Et...

La Sagesse des griffons - Anatole France

C’était la nuit ardente et le retour du bal ; Vaincue et triomphante et chastement lascive, Elle disait d’un ton de bien-être : J’ai mal !… Les roses s’effeuillaient sur sa tête pensive Où murmurait encor l’âme des violons ; Son pied avait parfois un spasme mélodique....

A la lumière - Anatole France

Dans l'essaim nébuleux des constellations, Ô toi qui naquis la première, Ô nourrice des fleurs et des fruits, ô Lumière, Blanche mère des visions, Tu nous viens du soleil à travers les doux voiles Des vapeurs flottantes dans l'air : La vie alors s'anime et, sous ton...

Les Poèmes dorés - Marine - Anatole France

Sous les molles pâleurs qui voilaient en silence La falaise, la mer et le sable, dans l’anse Les embarcations se réveillaient déjà. Du gouffre oriental le soleil émergea Et couvrit l’Océan d’une nappe embrasée. La dune au loin sourit, ondoyante et rosée. On voyait des...

Les Poèmes dorés - Le Désir - Anatole France

Je sais la vanité de tout désir profane. À peine gardons-nous de tes amours défunts, Femme, ce que la fleur qui sur ton sein se fane Y laisse d’âme et de parfums. Ils n’ont, les plus beaux bras, que des chaînes d’argile, Indolentes autour du col le plus aimé ; Avant...