J'aime la solitude et me rends solitaire - Antoine de Nervèze

J'aime la solitude et me rends solitaire Pour penser librement à mes belles amours, Je cherche les forêts et les lieux les plus sourds Pour leur dire les maux qu'aux mortels je veux taire. Ils servent à mon deuil de loyal secrétaire, Recevant les soupirs que je pousse...

J'entends la triste Philomèle - Antoine de Nervèze

J'entends la triste Philomèle Qui chante la nuit et le jour : Mais je ne puis faire comme elle Qui dit librement son amour. Je voudrais en mes tristes peines Me transformer en cet oiseau, Pour aller chanter sur les chênes L'ennui qui me mène au tombeau. J'irais sur la...

Assis au bord des eaux d'une claire fontaine - Antoine de Nervèze

Assis au bord des eaux d'une claire fontaine J'ai l'œil fixé dessus et l'esprit attentif Pour ouïr sourdement leur murmure plaintif Qui semble lamenter le tourment qui me gêne. Tantôt je suis assis, tantôt je me promène Et comme si j'étais quelque amant fugitif Je me...

Hé ! qu'est cela, Seigneur ? - Antoine de Nervèze

Hé ! qu'est cela, Seigneur ? Vous qui êtes si doux, S'est-il pu rencontrer une main si cruelle Pour vous traiter ainsi ? Quelle fureur bourrelle A pu percer vos mains et vos pieds de ces clous ? Hélas ! tout votre corps est déchiré de coups, Le sang de tous côtés...