Les Vestales - Armand Silvestre

Introduction Cherchant plus haut que moi l'espoir de ma pensée, J'ai trouvé la douleur dont je voulais mourir ; Puisque je porte au cœur ta blessure insensée, O volupté sans nom de l'amour sans désir ! — J'ai trouvé la douleur dont je voulais mourir. — Si tu vis sous...

Offrande - Armand Silvestre

A vous s'en vont mes vers tremblants S'abattre devant vos pieds blancs Comme des colombes blessées ; Vous êtes ce qu'ils ont chanté, L'espoir, la grâce, la beauté, Toutes mes chimères passées Tous mes rêves me sont rendus ; L'ange des paradis perdus A leur seuil sous...

Amour d'hiver - Armand Silvestre

Prologue Êtes-vous femme, êtes-vous ange ? Ou votre nom mentit deux fois, O charmeresse dont la voix Tinte avec une grâce étrange ? Vos yeux dont le bleu divin change Comme celui des fleurs des bois Jettent, dans les cœurs aux abois, De crainte et d'espoir un mélange....

Cieux nocturnes - Armand Silvestre

I Il est un grand tombeau dont l’horreur me poursuit, Large, froid, et peuplé de silences funèbres : — C’est l’immense tombeau qu’ouvre sur nous la nuit Dans l’azur dilaté par l’effroi des ténèbres. Comme des jours furtifs où glisse la pâleur D’un ciel d’or très...

La Neige - Armand Silvestre

On dirait que la Terre a bu le sang des lis Et d’un deuil éclatant voile cette hécatombe, Car déjà la blancheur des marbres clôt la tombe Où dorment pour longtemps ces doux ensevelis. Je t’adore, ô pâleur des vierges trépassées Dans l’éblouissement des rêves amoureux,...

Les Pavots - Armand Silvestre

Clairsemés dans la moisson verte, Les pavots la vont rougissant Comme des piqûres ouvertes Au cou d’un animal puissant. Le vent qui roule son haleine Sur le flot onduleux du blé Fait haleter toute la plaine Comme un bœuf au soc attelé. O vaillante bête, ô nature, Sous...

Ressouvenir - Armand Silvestre

Dans les grands bois que l’automne A lentement dépouillés, Sous les arbres effeuillés Que berce un vent monotone, Devant les tristes couchants Rayés de pourpre et de cuivre, Mon souvenir aime à suivre Le déclin des jours penchants. Des langueurs d’aube pâlie, En...

Date lilia - Armand Silvestre

Comme deux lys jumeaux dont le double calice S’élargit, pour laisser saillir, plus vive encor, La flèche au triple feu des étamines d’or, S’arrondissent tes seins où grandit mon supplice. A leur ombre ton cœur mûrit la trahison, Comme un serpent blotti sous la hauteur...

La Noctuelle - Armand Silvestre

Au blanc soleil de minuit Qui semait d’argent la grève Elle allait, pâle et sans bruit. Le front perdu dans un rêve. Des genêts d’or s’effeuillaient Et les vers luisants brillaient Sur sa route habituelle. L’onde claire des étangs Baisait ses cheveux flottants. — On...

Les Sources - Armand Silvestre

Errant sous le dôme emperlé Des verdures ensommeillées ; Parfois, au sortir des feuillées, L’œil clair des sources m’a troublé. — L’eau regarde : — et l’aurore éveille, Dans ce regard lent et discret, Comme l’étonnement secret D’un jeune esprit qui s’émerveille. Comme...

Scepticisme - Armand Silvestre

Quand la mort nous fera roides et sans haleine, Squelettes tous les deux, l’un à l’autre pareils, Et que, pour d’autres yeux, le penchant des soleils Roulera des flots d’or sur la mouvante plaine ; A l’heure où le berger sous son manteau de laine Se dresse, morne et...

Départ - Armand Silvestre

Que la route vous soit fleurie, Pleine de parfums et de chants, Vous qui sur les coteaux penchants Allez cueillir la Rêverie. Que la Nature vous sourie, Vous donnant l’oubli des méchants, Et puisse être la clef des champs Légère à votre main chérie. Moi je demeure et...

Les Voix - Armand Silvestre

Parlez, terrestres voix, chant nocturne des choses, Des langues à venir chuchotement lointain, Cris des enfantements, chœur des métamorphoses, Dernier adieu des morts dont la forme s’éteint ; Bruit des déchirements sans fin de la Matière, Lent et plaintif écho des...

L’An nouveau - Armand Silvestre

Sous les rideaux blancs des aubes pâlies. Fragile berceau de nos lendemains, L’An nouveau qui naît porte dans ses mains Avec nos plaisirs nos mélancolies. De frimas l’hiver trama la candeur Des plis dont le voile errant le protège ; Ses premières fleurs sont des...

Sur un album - Armand Silvestre

Le temps emporte d’un coup d’aile Et, sans les compter, nos instants ; Seuls, une heure, de temps en temps, Nous laisse un doux souvenir d’elle. Chaque jour, dans le cœur fidèle, Fait revivre ses traits flottants, Comme on revoit chaque printemps Fleurir les tombes...

Éloge de la lyre - Armand Silvestre

I La Lyre est l’amie éternelle ! L’Art montre l’éternel chemin ! Tout bonheur durable est en Elle, En Lui gît tout l’honneur humain ! Aux saintes cordes de la Lyre Vibre, après l’amoureux délire, Le réveil de notre fierté. A notre cœur même arrachées, Elles chantent,...