Ma fille - Auguste Lacaussade

PREMIÈRE PARTIE : LE BERCEAU Fraîche plante à la fraîche haleine, Fleur éclose sur mon écueil ; O toi qui de la vie à peine Viens de franchir le triste seuil ; Fragile enfant, jeune âme blanche, Premier bouton de mon été, Que Dieu suspendit à ma branche Pour en voiler...

Rêverie - Auguste Lacaussade

Dis-moi, mobile étoile aux ailes de lumière, Qui poursuis dans l’azur ton vol mystérieux, Où va ta course ? Est-il un but à ta carrière ? Cloras-tu quelque part tes ailes dans les cieux ? Dis-moi, lune pensive, ô pâle voyageuse ! Cheminant aux déserts du firmament...

Le Passé - Auguste Lacaussade

Passé, matins riants, bienheureuses années, Candeurs des jours éteints, illusions fanées, Ah ! pour vous ressaisir, vous que nous pleurons tant, Ah ! qui donc ne voudrait redevenir enfant ! Comme ils sont loin déjà, les jours de mon enfance ! La vie en moi s’ouvrait...

Le Soldat - Auguste Lacaussade

On marche aux sons voilés du tambour. Sur la plaine Le soleil luit ; l’oiseau vole au bord du chemin. Oh ! que n’ai-je son aile ! oh ! que la vie est pleine De tristesse ! Mon cœur se brise dans mon sein. Au monde je n’aimais que lui, mon camarade, Que lui seul, et...

Élégie - Auguste Lacaussade

Paisible, elle habitait loin des routes foulées, Non loin de la source aux ramiers ; Comme une eau sous les bois, ses heures écoulées N’ont connu qu’un toit de palmiers. Un bengali chanteur avait bâti près d’elle Son nid dans le citronnier vert. A chaque aube il...

Odette - Auguste Lacaussade

Quand tu vins à la vie, enfant débile et blême, De tes maux à venir, hélas ! précoce emblème, Ce doux lait dont chaque être en naissant est nourri, A tes lèvres manqua, par les fièvres tari. Que d’efforts et d’amour pour tromper la nature, Pour te contraindre à vivre,...

En mer - Auguste Lacaussade

Le ciel est pur, la vague est douce. Ô diaphane, ô belle nuit ! Au souffle tiède qui le pousse Notre vaisseau vogue sans bruit. Bleu cristal que nul vent ne plisse, Le ciel est comme un lac dormant. Sur le saphir la lune glisse, Nacelle de nacre et d’argent. Au lent...

Le Papillon - Auguste Lacaussade

Jeune et beau papillon, dont les ailes dorées Réfléchissent du ciel les couleurs azurées, Qui passes dans les airs comme un souffle animé, Qui disputes les fleurs aux baisers du zéphyre Et quand du jour mourant le crépuscule expire, Dors sur leur calice embaumé ; Si...

Paysage - Auguste Lacaussade

Midi. L’astre au zénith flamboyait dans les cieux. L’azur immaculé, profond et radieux, Posait sur l’horizon sa coupole sereine. Le fleuve au loin passait, lent, sur la brune arène. Des vallons aux coteaux, des coteaux aux vallons, Les champs jaunis ou verts...

Adieux - Auguste Lacaussade

Adieu, toi dont la main sur ma pâle existence De quelques jours heureux a répandu les fleurs, Toi qui seul as voulu de mon adolescence Plaindre et partager les douleurs ! Adieu ! Mais ton image en mon âme attendrie Vivra malgré l'espace et les ans destructeurs ; La...

Esquisse - Auguste Lacaussade

Dans un lieu plein de fleurs, inondé de lumière, A tes yeux apparut, et grande, et blanche, et fière, La dame au long profil. De ses plis opulents La pourpre du velours drapait ses nobles flancs. Sur sa taille élancée aux courbes onduleuses Les lustres balançaient...

Plainte - Auguste Lacaussade

Brise du jour, ô vent salubre et plein de joie ! Herbe riante où l’onde en nappe se déploie, Vallée où l’oranger sème au zéphyr ses fleurs, Montagne aux bleus sommets, bois aux vierges senteurs, Rivière dont les eaux baignaient nos verts domaines, O cimes, ô forêts, ô...

Au temps - Auguste Lacaussade

O toi que le bonheur redoute, Fatidique vieillard, seul ami du malheur, Dieu qui portes la faux, éternel moissonneur, O Temps ! — ma voix t’implore, écoute Ce vœu, — le dernier vœu que doit gémir mon cœur. Hâte pour moi ton vol suprême ; Des espoirs décevants...

Les Oiseaux - Auguste Lacaussade

Enfants des airs, heureux oiseaux, lyres ailées, Qui passez si légers, si libres dans les champs ; Hôtes harmonieux des monts et des vallées, Qui dépensez vos jours dans la joie et les chants ; Poètes qui chantez en tous lieux, à toute heure, Ignorant les soucis dont...

Préface - Auguste Lacaussade

Souvent sur la grève natale, Près du cap où le soir prolongeait sa rougeur, Après la tourmente fatale, Après l’âpre ouragan, j’errais seul et songeur. En larges nappes apaisées, La mer, la vaste mer, rentrait dans son repos. Câbles rompus, vergues brisées Déferlaient...

Résignation - Auguste Lacaussade

Malheureux est celui qui plaça dans la femme Son culte, espérant d’elle et constance et retour. Plus malheureux le cœur où ne vit nulle flamme. Mais cent fois malheureuse, hélas ! est la pauvre âme Qui, n’aimant plus, ne peut oublier son amour. Qu’importent désormais...

Bonsoir - Auguste Lacaussade

La nuit étoilée et sereine Descend ; et déjà, loin du bord, Le vaisseau glisse et nous entraîne… Penché sur le mouvant sabord, Je suis la barque fugitive Qui vous reconduit vers la rive, Vous que mes yeux voudraient revoir ! Mais la houle est vaste et profonde ; La...

La Douleur - Auguste Lacaussade

Dieu lui-même a respect de la souffrance humaine ; Réelle est la douleur si la cause en est vaine. Qu’importe par qui nous souffrons ! La fleur du bien grandit sur les âpres collines : L’homme qui sait porter sa couronne d’épines Devient un dieu sous les affronts. Ne...