Une Semaine à Paris - Casimir Delavigne

Aux Français Debout ! mânes sacrés de mes concitoyens ! Venez ; inspirez-les, ces vers où je vous chante. Debout, morts immortels, héroïques soutiens De la liberté triomphante ! Brûlant, désordonné, sans frein dans son essor, Comme un peuple en courroux qu’un même cri...

Tyrtée aux Grecs - Casimir Delavigne

" Le soleil a paru : sa clarté menaçante Du fer des boucliers jaillit en longs reflets. Les guerriers sont debout, immobiles, muets ; Ils pressent de leurs dents leur lèvre frémissante. Tous, pleins d’un vague effroi qu’ils ont peine à cacher, Attendent le péril, sans...

Promenade au Lido - Casimir Delavigne

Venise. Arrête, gondolier ; que ta barque un moment Cesse de fendre les lagunes ; L’essor qu’elle a reçu va mourir lentement Sur les sables noirs de ces dunes. Gondolier, je reviens : je viens dans un moment Prêter l’oreille aux infortunes De Clorinde et de son amant....

Parthénope et l’Étrangère - Casimir Delavigne

À M. Pouqueville O femme, que veux-tu ? – Parthénope, un asile. – Quel est ton crime ? – Aucun. – Qu’as-tu fait ? – Des ingrats. – Quels sont tes ennemis ? – Ceux qu’affranchit mon bras ; Hier on m’adorait, aujourd’hui l’on m’exile. – Comment dois-tu payer mon...

L’Âme du Purgatoire - Casimir Delavigne

Venise. Mon bien-aimé, dans mes douleurs, Je viens de la cité des pleurs, Pour vous demander des prières. Vous me disiez, penché vers moi : " Si je vis, je prierai pour toi. " Voilà vos paroles dernières. Hélas ! hélas ! Depuis que j’ai quitté vos bras. Jamais je...

Lord Byron - Casimir Delavigne

Non, tu n’es pas un aigle, ont crié les serpents, Quand son vol faible encor trompait sa jeune audace : Et déjà sur le dos de ces monstres rampants Du bec vengeur de l’aigle il imprimait la trace ; Puis, le front dans les cieux de lumière inondés, Les yeux sur le...

Les Troyennes - Casimir Delavigne

Aux bords du Simoïs, les Troyennes captives Ensemble rappelaient, par des hymnes pieux, De leurs félicités les heures fugitives, Et, le deuil sur le front, les larmes dans les yeux, Adressaient de leurs voix plaintives Aux restes d’Ilion ces éternels adieux : CHŒUR...

Les Limbes - Casimir Delavigne

Comme un vain rêve du matin, Un parfum vague, un bruit lointain, C’est je ne sais quoi d’incertain Que cet empire ; Lieux qu’à peine vient éclairer Un jour qui, sans rien colorer, À chaque instant près d’expirer, Jamais n’expire. Partout cette demi-clarté Dont la...

Les Funérailles du général Foy - Casimir Delavigne

À la France Rome, villa Paolina. Non, tu ne connais pas encor Ce sentiment d’ivresse et de mélancolie Qu’inspire d’un beau jour la splendeur affaiblie. Toi qui n’as pas vu les flots d’or, Où nage à son couchant un soleil d’Italie, Inonder du Forum l’enceinte ensevelie...

Le Voyageur - Casimir Delavigne

" Tu nous rends nos derniers signaux ; Le long du bord le câble crie ; L’ancre s’élève et sort des eaux ; La voile s’ouvre ; adieu, patrie ! " Des flots l’un par l’autre heurtés Je vois fuir les cimes mouvantes, Comme les flocons argentés Des toisons sur nos monts...

Le Vaisseau - Casimir Delavigne

Naples. Par les flots balancée, une barque légère Hier m’avait porté sur ce vaste vaisseau Qui fatiguait le golfe et sa vaine colère D’un inébranlable fardeau. Ses longs mâts dans les deux montaient en pyramides : Comme un serpent ailé, leur flamme au sein des airs...

Le Retour - Casimir Delavigne

Au Havre. Le voilà, ce vieux môle où j’errai si souvent ! Ainsi grondaient alors les rafales du vent, Quand aux pâles clartés des fanaux de la Hève Si tristes à minuit, Le flux, en s’abattant pour envahir la grève, Blanchissait dans la nuit. Au souffle du matin qui...

La Sybille - Casimir Delavigne

Pouzzole. Marchons, le ciel s’abaisse, et le jour pâlissant N’est plus à son midi qu’un faible crépuscule ; Le flot qui vient blanchir les restes du port Jule Grossit, et sur la cendre expire en gémissant. Cet orage éloigné que l’Eurus nous ramène Couvre de ses flancs...

Le jeune diacre, ou la Grèce chrétienne - Casimir Delavigne

À M. Pouqueville De Messène au cercueil fille auguste et plaintive, Muse des grands revers et des nobles douleurs, Désertant ton berceau, tu pleuras nos malheurs ; Comme la Grèce alors la France était captive… De Messène au cercueil fille auguste et plaintive, Reviens...

Le Départ - Casimir Delavigne

A bord de la Madone. Que la brise des mers te porte mes adieux, O France, je te quitte ; adieu, France chérie ! Adieu, doux ciel natal, terre où j’ouvris les yeux ! Adieu, patrie ! adieu, patrie ! Il tombe, ce mistral, dont le souffle glacé M’enchaînait dans le port...

La Vie de Jeanne d’Arc - Casimir Delavigne

Un jour que l’océan gonflé par la tempête, Réunissant les eaux de ses fleuves divers, Fier de tout envahir, marchait à la conquête De ce vaste univers ; Une voix s’éleva du milieu des orages, Et Dieu, de tant d’audace invisible témoin, Dit aux flots étonnés : " Mourez...

La Mort de Jeanne d’Arc - Casimir Delavigne

Silence au camp ! La vierge est prisonnière ; Par un injuste arrêt Bedfort croit la flétrir : Jeune encore, elle touche à son heure dernière… Silence au camp ! La vierge va périr. Des pontifes divins, vendus à la puissance, Sous les subtilités des dogmes ténébreux Ont...

La Dévastation du Musée et des monuments - Casimir Delavigne

La sainte vérité qui m’échauffe et m’inspire Écarte et foule aux pieds les voiles imposteurs ; Ma muse de nos maux flétrira les auteurs, Dussé-je voir briser ma lyre Par le glaive insolent de nos libérateurs. Où vont ces chars pesants conduits par leurs cohortes ?...

La Bataille de Waterloo - Casimir Delavigne

Ils ne sont plus, laissez en paix leur cendre ; Par d’injustes clameurs ces braves outragés À se justifier n’ont pas voulu descendre ; Mais un seul jour les a vengés : Ils sont tous morts pour vous défendre. Malheur à vous si vos yeux inhumains N’ont point de pleurs...