Vision - Charles Cros

À Puvis de Chavannes. I Au matin, bien reposée, Tu fuis, rieuse, et tu cueilles Les muguets blancs, dont les feuilles Ont des perles de rosée. Les vertes pousses des chênes Dans ta blonde chevelure Empêchent ta libre allure Vers les clairières prochaines. Mais tu...

Paroles d'un miroir à une belle dame - Charles Cros

Belle, belle, belle, belle ! Que voulez-vous que je dise À votre frimousse exquise ? Riez, rose, sans cervelle. Je suis un petit miroir, Je suis de glace et d'étain' Mais vos yeux et votre teint S'illuminent à vous voir. Les douleurs, les ennuis pires, Je chasse tout...

Réconciliation - Charles Cros

J'ai fui par un soir monotone, Pardonne-moi ! — Je te pardonne, Mais ne me parle de personne. – Il m'a trompée avec sa voix, Il m'a menée au fond des bois ; Mais aujourd'hui, je te revois. – Ne parle de personne, chère ! Respirons la brise légère Et l'oubli de toute...

Sonnet (Il y a des moments où les femmes sont fleurs) - Charles Cros

Il y a des moments où les femmes sont fleurs ; On n'a pas de respect pour ces fraîches corolles… Je suis un papillon qui fuit des choses folles, Et c'est dans un baiser suprême que je meurs. Mais il y a parfois de mauvaises rumeurs ; Je t'ai baisé le bec, oiseau bleu...

Sonnet (Je ne vous ferai pas de vers) - Charles Cros

Sonnet Je ne vous ferai pas de vers, Madame, blonde entre les blondes, Vous réduiriez trop l'univers, Vous seriez reine sur les mondes. Vos yeux de saphir, grands ouverts, Inquiètent comme les ondes Des fleuves, des lacs et des mers Et j'en ai des rages profondes....

Sonnet (Je sais faire des vers perpétuels) - Charles Cros

Sonnet Je sais faire des vers perpétuels. Les hommes Sont ravis à ma voix qui dit la vérité. La suprême raison dont j'ai, fier, hérité Ne se payerait pas avec toutes les sommes. J'ai tout touché : le feu, les femmes, et les pommes ; J'ai tout senti : l'hiver, le...

Sonnet (La robe de laine) - Charles Cros

La robe de laine a des tons d'ivoire Encadrant le buste, et puis, les guipures Ornent le teint clair et les lignes pures, Le rire à qui tout sceptique doit croire. Oh ! je ne veux pas fouiller dans l'histoire Pour trouver les criminelles obscures Ou les délicieuses...

Sonnet (Moi, je vis la vie à côté) - Charles Cros

Moi, je vis la vie à côté, Pleurant alors que c'est la fête. Les gens disent : « Comme il est bête ! » En somme, je suis mal coté. J'allume du feu dans l'été, Dans l'usine je suis poète ; Pour les pitres je fais la quête. Qu'importe ! J'aime la beauté. Beauté des pays...

Sonnet (Vent d'été) - Charles Cros

A Ulysse Rocq, peintre Vent d'été, tu fais les femmes plus belles En corsage clair, que les seins rebelles Gonflent. Vent d'été, vent des fleurs, doux rêve Caresse un tissu qu'un beau sein soulève. Dans les bois, les champs, corolles, ombelles Entourent la femme ; en...

Tableau de sainteté - Charles Cros

La mère et l'enfant, éternel objet De tout philosophe et de tout artiste ! Chasser ta pensée ou féroce ou triste, Sans la mère et sans l'enfant, qui le fait ? Un chapeau trop grand, un verre de lait, C'est l'enfant content. Et la mère insiste Pour le faire boire. Oh !...

Almanach - Charles Cros

Les fillettes sont bien grandies Qu'on faisait sauter dans ses mains ! Que de cendres sont refroidies ! Voici refleuris les jasmins. Il est un charme aux lendemains, Un bercement aux maladies. Les roses perdent leurs carmins Mais restent de nobles ladies. Sans être ni...

Chanson des peintres - Charles Cros

Laques aux teintes de groseilles Avec vous on fait des merveilles, On fait des lèvres sans pareilles. Ocres jaunes, rouges et bruns Vous avez comme les parfums Et les tons des pays défunts. Toi, blanc de céruse moderne Sur la toile tu luis, lanterne Chassant la nuit...

Galatée et Pygmalion - Charles Cros

Groupe sculpté par… Pygmalion, sculpteur, a travaillé la pierre Si bien que Galatée idéale apparaît Il a mis tout son cœur à cet effort secret Toute son âme émue et toute sa lumière. La voilà, blanche dans l'atelier solitaire, Finie aux yeux, finie aux reins et l'on...

In morte vita - Charles Cros

La maîtresse du soldat C'est la mort. Pour qu'il lui soit infidèle Venez femmes. Entourez de vos bras blancs Le drap dur Qui l'habille en couleurs franches Pour se battre. Baisez sa bouche et ses yeux Mais en vain ; Il oubliera vos caresses Car il pense Que sa...

J'ai peur de la femme qui dort - Charles Cros

J'ai peur de la femme qui dort Sur le canapé, sous la lampe. On dirait un serpent qui mord, Un serpent bien luisant qui rampe. Je ne suis pas un homme fort, Mais ce soir le sang bat ma tempe. L'amour va bien avec la mort ; Mon poignard, essayons ta trempe. Arrêtons...

La vision du grand canal royal des Deux Mers - Charles Cros

Envole-toi chanson, va dire au Roi de France Mon rêve lumineux, ma suprême espérance ! Je chante, ô ma Patrie, en des vers doux et lents La ceinture d'azur attachée à tes flancs, Le liquide chemin de Bordeaux à Narbonne Qu'abreuvent tour à tour et l'Aude et la...

Lilas - Charles Cros

Ma maîtresse me fait des scènes. Paradis fleuri de lilas Se viens humer tes odeurs saines. Les moribonds disent : Hélas ! Les vieux disent des mots obscènes Pour couvrir le bruit de leurs glas. Dans le bois de pins et de chênes Les obus jettent leurs éclats. Victoire...

Drame - Charles Cros

en trois ballades 1 Pour fuir l'ennui que son départ me laisse, Pendant le jour, je m'en vais au travers Des bois, cherchant les abris bien couverts. Comme deux chiens qu'on a couplés en laisse, Deux papillons courent les taillis verts. Lors, je m'étends dans l'herbe...

Elle s'est endormie un soir - Charles Cros

Elle s'est endormie un soir, croisant ses bras, Ses bras souples et blancs sur sa poitrine frêle, Et fermant pour toujours ses yeux clairs, déjà las De regarder ce monde, exil trop lourd pour Elle. Elle vivait de fleurs, de rêves, d'idéal, Ame, incarnation de la Ville...

Sonnet (A Mademoiselle S. de L. C.) - Charles Cros

A Mademoiselle S. de L. C. Les saphirs durs et froids, voilés par la buée De l'orgueilleuse chair, ressemblent à ces yeux D'où jaillissent de bleus rayons silencieux, Inquiétants éclairs d'un soir chaud, sans nuée. Couvrant le front, comme au hasard distribuée, La...

Sonnet à Mlle Nelsy de S. - Charles Cros

A Mademoiselle Nelsy. de S. Je crois que Mantegna vous a faite en peinture Droite dans le gazon rare et les arbres fins, Au bord d'une mer bleue, où, civils, des dauphins Escortent des vaisseaux à la basse mâture. Vous menez, garrottés d'une rouge ceinture, Des amours...

Sonnet à Mme de M. - Charles Cros

A Madame de M. Ignorante ou plutôt dédaigneuse des maux Et des perversités, vous sachant hors d'atteinte, Vous traversez la vie en aimant sans contrainte, Donnant de votre charme aux faits les plus normaux. J'ai comme un souvenir vague, en de vieux émaux D'un portrait...

Sonnet à Mme Fanny A. P. - Charles Cros

A Madame Fanny A. P Pour le surnaturel éclat des cheveux blonds, Pour la neige du cou, l'aurore de la bouche, Je rêve une peinture où, frêle, chaque touche Soit un sourire, prix d'efforts fervents et longs. Le fond, ciel de septembre où le soleil se couche, Serait de...

Sonnet à Mme S. C. - Charles Cros

A Madame S. C. Bien que Parisienne en tous points, vous avez Conservé dans votre être un parfum bucolique, Legs immatériel des poëmes rêvés Par votre mère ; ainsi votre forme s'explique. En effet, votre voix a des sons dérivés Du parler berrichon lent et mélancolique,...

Sonnet à Mme S. de F. - Charles Cros

A Madame S. de F. A travers la forêt des spontanéités, Ecartant les taillis, courant par les clairières, Et cherchant dans l'émoi des soifs aventurières L'oubli des paradis pour un instant quittés, Inquiète, cheveux flottants, yeux agités, Vous allez et cueillez des...

Berceuse - Charles Cros

Il y a une heure bête Où il faut dormir. Il y a aussi la fête Où il faut jouir. Mais quand tu penches la tête Avec un soupir Sur mon cœur, mon cœur s'arrête Et je vais mourir... Non ! ravi de tes mensonges, O fille des loups, Je m'endors noyé de songes Entre tes...

Sonnet - Charles Cros

A Madame N. Je voudrais, en groupant des souvenirs divers, Imiter le concert de vos grâces mystiques. J'y vois, par un soir d'or où valsent les moustiques, La libellule bleue effleurant les joncs verts ; J'y vois la brune amie à qui rêvait en vers Celui qui fit le...

Quatorze vers à Victor Hugo - Charles Cros

Sonnet. Ayant tout dit ayant donné toutes les preuves, Ayant tout remué, mers, monts, plaines et fleuves, Dans ses rimes d'airain éternellement neuves Ayant, toutes, subi les mortelles épreuves, Le vieux Poète doit recevoir aujourd'hui, Sans laisser deviner son...

Saint Sébastien - Charles Cros

Je suis inutile et je suis nuisible ; Ma peau a les tons qu'il faut pour la cible. Valets au pouvoir public attachés, Tirez, tirez donc, honnêtes archers ! La première flèche a blessé mon ventre, La seconde avec férocité m'entre Dans la gorge, aussi mon sang précieux...

Sonnet d'Oaristys - Charles Cros

Tu me fis d'imprévus et fantasques aveux Un soir que tu t'étais royalement parée, Haut coiffée, et ruban ponceau dans tes cheveux Qui couronnaient ton front de leur flamme dorée. Tu m'avais dit « Je suis à toi si tu me veux » ; Et, frémissante, à mes baisers tu t'es...

Sonnet souvenirs - Charles Cros

À Mme N. Je voudrais, en groupant des souvenirs divers, Imiter le concert de vos grâces mystiques. J'y vois, par un soir d'or où valsent les moustiques, La libellule bleue effleurant les joncs verts ; J'y vois la brune amie à qui rêvait en vers Celui qui fit le doux...

Souvenirs d'avril - Charles Cros

Le rythme argentin de ta voix Dans mes rêves gazouille et tinte. Chant d'oiseau, bruit de source au bois, Qui réveillent ma joie éteinte. Mais les bois n'ont pas de frissons, Ni les harpes éoliennes. Qui soient si doux que tes chansons, Que tes chansons tyroliennes....

Valse - Charles Cros

I. Loin du bal, dans le parc humide Déjà fleurissaient les lilas ; Il m'a pressée entre ses bras. Qu'on est folle à l'âge timide ! Par un soir triomphal Dans le parc, loin du bal, Il me dit ce blasphème : « Je vous aime ! » Puis j'allai chaque soir, Blanche dans le...

Évocation - Charles Cros

J'ai longtemps écouté tes doux chuchotements, Muse ou démon des jours actuels. Mais tu mens ! Venez Nymphes, avec vos longues chevelures ; Chantez, rossignols morts jadis dans les ramures, Parfums d'avant, parfums des là-bas : mon ennui Veut s'oublier, en vous, des...

Indignation - Charles Cros

J'aurais bien voulu vivre en doux ermite, Vivre d'un radis et de l'eau qui court. Mais l'art est si long et le temps si court ! Je rêve, poignards, poisons, dynamite. Avoir un chalet en bois de sapin ! J'ai de beaux enfants (l'avenir), leur mère M'aime bien, malgré...

Le fleuve - Charles Cros

À Monsieur Ernest Legouvé. Ravi des souvenirs clairs de l'eau dont s'abreuve La terre, j'ai conçu cette chanson du Fleuve. Derrière l'horizon sans fin, plus loin, plus loin Les montagnes, sur leurs sommets que nul témoin N'a vus, condensent l'eau que le vent leur...

Lento - Charles Cros

Je veux ensevelir au linceul de la rime Ce souvenir, malaise immense qui m'opprime. Quand j'aurai fait ces vers, quand tous les auront lus Mon mal vulgarisé ne me poursuivra plus. Car ce mal est trop grand pour que seul je le garde Aussi, j'ouvre mon âme à la foule...

Le propriétaire - Charles Cros

Né dans quelque trou malsain D'Auvergne ou du Limousin, Il bêche d'abord la terre. Humble, sans désir, sans but ; C'est le modeste début Du propriétaire. Dès que les temps sont plus beaux Il achète des sabots À quarante sous la paire Et part, le cœur plein d'espoir Il...

Les femmes sont fleurs - Charles Cros

Sonnet. Il y a des moments où les femmes sont fleurs ; On n'a pas de respect pour ces fraîches corolles... Je suis un papillon qui fuit des choses folles, Et c'est dans un baiser suprême que je meurs. Mais il y a parfois de mauvaises rumeurs ; Je t'ai baisé le bec,...

Novembre - Charles Cros

Je te rencontre un soir d'automne, Un soir frais, rose et monotone. Dans le parc oublié, personne. Toutes les chansons se sont tues : J'ai vu grelotter les statues, Sous tant de feuilles abattues. Tu es perverse. Mais qu'importe La complainte pauvre qu'apporte Le vent...

À la mémoire de Gambetta - Charles Cros

Le grand Lion est mort. Il reste les renards, Les fouines, les chiens, les rats et les lézards. Ces bêtes ne sont pas absolument impures Elles savent manger nos plus sales ordures Et peuvent nettoyer nos plus puants égouts ; Mais, Lui le grand Lion, n'avait pas de ces...

À Mlle S. de L. C - Charles Cros

Les saphirs durs et froids, voilés par la buée De l'orgueilleuse chair, ressemblent à ces yeux D'où jaillissent de bleus rayons silencieux, Inquiétants éclairs d'un soir chaud, sans nuée. Couvrant le front, comme au hasard distribuée, La chevelure flotte en...

Au café - Charles Cros

Le rêve est de ne pas dîner, Mais boire, causer, badiner Quand la nuit tombe ; Épuisant les apéritifs, On rit des cyprès et des ifs Ombrant la tombe. Et chacun a toujours raison De tout, tandis qu'à la maison La soupe fume, On oublie, en mots triomphants, Le rire...

Aux femmes - Charles Cros

Noyez dans un regard limpide, aérien, Les douleurs. Ne dites rien de mal, ne dites rien de bien, Soyez fleurs. Soyez fleurs : par ces temps enragés, enfumés De charbon, Soyez roses et lys. Et puis, aimez, aimez ! C'est si bon !... Il y a la fleur, il y a la femme, Il...

Chanson de route Arya - Charles Cros

Fiers sur nos chevaux, tribu souveraine Poussons devant nous les troupeaux bêlants, Les bœufs mugissants. Que chacun emmène, Enlacée à lui de ses beaux bras blancs, L'amoureuse. Car la halte est prochaine. Partis du pays des hauts pics neigeux, Des vallons mouillés...

Cueillette - Charles Cros

Sonnet. C'était un vrai petit voyou, Elle venait on ne sait d'où, Moi, je l'aimais comme une bête. Oh ! la jeunesse, quelle fête. Un baiser derrière son cou La fit rire et me rendit fou. Sainfoin, bouton d'or, pâquerette, Surveillaient notre tête à tête. La clairière...

Jeune homme - Charles Cros

Oh ! me coucher tranquillement Pendant des heures infinies ! Et j'étais pourtant ton amant Lors des abandons que tu nies. Tu mens trop ! Toute femme ment. Jouer avec les ironies, Avec l'oubli froid, c'est charmant. Moi, je baise tes mains bénies. Je me tais. Je vais...

Les quatre saisons - Le printemps - Charles Cros

Au printemps, c'est dans les bois nus Qu'un jour nous nous sommes connus. Les bourgeons poussaient vapeur verte. L'amour fut une découverte. Grâce aux lilas, grâce aux muguets, De rêveurs nous devînmes gais. Sous la glycine et le cytise, Tous deux seuls, que faut-il...

Paysage - Charles Cros

Versailles où l’éclat des roses s’échelonne, Les jardins suspendus jadis à Babylone, Et les fruits de rubis des Mille et une Nuits, Ont charmé longuement mes innocents ennuis, Mais, à présent, mûri par notre époque triste, Je fuis ces visions qui poursuivent...

Ronde flamande - Charles Cros

Si j’étais roi de la forêt, Je mettrais une couronne Toute d’or ; en velours bleuet J’aurais un trône, En velours bleu, garni d’argent Comme un livre de prière, J’aurais un verre en diamant Rempli de bière, Rempli de bière ou de vin blanc. Je dormirais sur des roses....

Sonnet métaphysique - Charles Cros

Dans ces cycles, si grands que l’âme s’en effraie, L’impulsion première en mouvements voulus S’exerce. Mais plus loin la Loi ne règne plus : La nébuleuse est, comme au hasard, déchirée. Le monde contingent où notre âme se fraie Péniblement la route au pays des élus,...

Villégiature - Charles Cros

C’est moi seul que je veux charmer en écrivant Les rêves bienheureux que me dicte le vent, Les souvenirs que j’ai des baisers de sa bouche, De ses yeux, ciels troublés où le soleil se couche, Des frissons que mon cou garde de ses bras blancs, De l’abandon royal qui me...

Jours d’épreuve - Charles Cros

Jadis je logeais haut, tout contre la gouttière : Tapi souvent à ma fenêtre en tabatière, Rêvant à ma misère, à tant d’affronts subis, J’écoutais les marchands de légumes, d’habits : Et les tuyaux des toits, chefs-d’œuvre des fumistes, Rayaient de noir le fond de mes...

Li-tai-pé - Charles Cros

Mille étés et mille hivers Passeront sur l’univers, Sans que du poète-dieu Li-taï-pé meurent les vers, Dans l’Empire du milieu. Sur notre terre exilé, Il contemplait désolé Le ciel, en se souvenant Du beau pays étoilé Qu’il habite maintenant. Il abaissait son pinceau...

Phantasma - Charles Cros

J'ai rêvé l'archipel parfumé, montagneux, Perdu dans une mer inconnue et profonde Où le naufrage nous a jetés tous les deux Oubliés loin des lois qui régissent le monde. Sur le sable étendue en l'or de tes cheveux, Des cheveux qui te font comme une tombe blonde, Je te...

Roses et Muguets - Charles Cros

Dans le vallon qu’arrose L’eau courante, j’allais Un jour cueillir la rose, La rose et les muguets. Mon amoureux qui n’ose Rien me dire, y passait ; Moi je cueillais la rose, La rose et le muguet. « Oh vilain ! oh morose ! » Au nez je lui riais, Tout en cueillant la...

Souvenir d’avril - Charles Cros

Le rythme argentin de ta voix Dans mes rêves gazouille et tinte, Chant d’oiseau, bruit de source au bois, Qui réveillent ma joie éteinte. Mais les bois n’ont pas de frissons, Ni les harpes éoliennes, Qui soient si doux que tes chansons, Que tes chansons tyroliennes....

Vocation - Charles Cros

Jeune fille du caboulot, De quel pays es-tu venue Pour étaler ta gorge nue Aux yeux du public idiot ? Jeune fille du caboulot, Il te déplaisait au village De voir meurtrir, dans le bel âge Ton pied mignon par un sabot. Jeune fille du caboulot, Tu ne pouvais souffrir...

L'été - Charles Cros

A Laure Bernard. C'est l'été. Le soleil darde Ses rayons intarissables Sur l'étranger qui s'attarde Au milieu des vastes sables. Comme une liqueur subtile Baignant l'horizon sans borne, L'air qui du sol chaud distille Fait trembloter le roc morne. Le bois des arbres...

Liberté - Charles Cros

Le vent impur des étables Vient d'ouest, d'est, du sud, du nord. On ne s'assied plus aux tables Des heureux, puisqu'on est mort. Les princesses aux beaux râbles Offrent leurs plus doux trésors. Mais on s'en va dans les sables Oublié, méprisé, fort. On peut regarder la...

Pituite - Charles Cros

Ayant tout essayé, blême, je ne crois plus Aux amoureux musclés, soupeurs et chevelus ; Car moi, qui suis mourant à toutes les minutes, Tué par la recherche inquiète et les luttes Littéraires, je crains l’épuisante douceur Des chauds oaristys. Je voudrais une sœur,...

Scène d’atelier - Charles Cros

Sachant qu’Elle est futile, et pour surprendre à l’aise Ses poses, vous parliez des théâtres, des soirs Joyeux, de vous, marin, stoppant près des comptoirs, De la mer bleue et lourde attaquant la falaise. Autour du cou, papier d’un bouquet, cette fraise, Ce velours...

Sultanerie - Charles Cros

Dans tes cheveux, flot brun qui submerge le peigne Sur tes seins frissonnants, ombrés d’ambre, que baigne L’odeur des varechs morts dans les galets le soir, Je veux laisser tomber par gouttes les essences Vertigineuses et, plis froids, les patiences Orientales, en...

Vue sur la cour - Charles Cros

La cuisine est très propre et le pot-au-feu bout Sur le fourneau. La bonne, attendant son troubade, Épluche en bougonnant légumes et salade, Ses doigts rouges et gras, avec du noir au bout, Trouvent les vers de terre entre les feuilles vertes. On bat des traversins...

L'heure verte - Charles Cros

Comme bercée en un hamac La pensée oscille et tournoie, A cette heure où tout estomac Dans un flot d'absinthe se noie. Et l'absinthe pénètre l'air, Car cette heure est toute émeraude. L'appétit aiguise le flair De plus d'un nez rose qui rôde. Promenant le regard...

L’Archet - Charles Cros

Elle avait de beaux cheveux, blonds Comme une moisson d’août, si longs Qu’ils lui tombaient jusqu’aux talons. Elle avait une voix étrange, Musicale, de fée ou d’ange, Des yeux verts sous leur noire frange. Lui, ne craignait pas de rival, Quand il traversait mont ou...

Plainte - Charles Cros

Vrai sauvage égaré dans la ville de pierre, À la clarté du gaz je végète et je meurs. Mais vous vous y plaisez, et vos regards charmeurs M’attirent à la mort, parisienne fière. Je rêve de passer ma vie en quelque coin Sous les bois verts ou sur les monts aromatiques,...

Scherzo - Charles Cros

Sourires, fleurs, baisers, essences, Après de si fades ennuis, Après de si ternes absences, Parfumez le vent de mes nuits ! Illuminez ma fantaisie, Jonchez mon chemin idéal, Et versez-moi votre ambroisie, Longs regards, lys, lèvres, santal ! Car j’ignore l’amour...

Supplication - Charles Cros

Tes yeux, impassibles sondeurs D'une mer polaire idéale, S'éclairent parfois des splendeurs Du rire, aurore boréale. Ta chevelure, en ces odeurs Fines et chaudes qu'elle exhale, Fait rêver aux tigres rôdeurs D'une clairière tropicale. Ton âme a ces aspects divers :...

Excuse - Charles Cros

Aux arbres il faut un ciel clair, L'espace, le soleil et l'air, L'eau dont leur feuillage se mouille. Il faut le calme en la forêt, La nuit, le vent tiède et discret Au rossignol, pour qu'il gazouille. Il te faut, dans les soirs joyeux, Le triomphe ; il te faut des...

La Blessée - Charles Cros

La blessée est contre un coussin Trempé du sang de la blessure Qu’elle porte au-dessous du sein. Qu’elle est blanche ! Le médecin N’a pas un seul mot qui rassure. Ceux qui l’aiment, disent : « Ce soir, Sera-t-elle vivante ou morte ? » Les pauvres dont elle est...

L’Orgue - Charles Cros

Sous un roi d’Allemagne, ancien, Est mort Gottlieb le musicien. On l’a cloué sous les planches. Hou ! hou ! hou ! Le vent souffle dans les branches. Il est mort pour avoir aimé La petite Rose-de-Mai. Les filles ne sont pas franches. Hou ! hou ! hou ! Le vent souffle...

Pluriel féminin - Charles Cros

Je suis encombré des amours perdues, Je suis effaré des amours offertes. Vous voici pointer, jeunes feuilles vertes. Il faut vous payer, noces qui sont dues. La neige descend, plumes assidues. Hiver en retard, tu me déconcertes. Froideur des amis, tu m'étonnes,...

Six tercets - Charles Cros

Les cheveux plantureux et blonds, bourrés de crin, Se redressent altiers : deux touffes latérales Se collent sur le front en moqueuses spirales. Aigues-marines, dans le transparent écrin Des paupières, les yeux qu’un clair fluide baigne Ont un voluptueux regard qui me...

Sur un éventail - Charles Cros

J'écris ici ces vers pour que, le soir, songeant A tous les rêves bleus que font les demoiselles, Vous laissiez sur vos yeux, placides lacs d'argent, Tournoyer ma pensée et s'y mouiller les ailes. Peut-être, près de vous assis, se rengorgeant, Quelque beau cavalier...

Fiat Lux - Charles Cros

Il marche à l’heure vague où le jour tombe. Il marche, Portant ses hauts bâtons. Et, double ogive, l’arche Du pont encadre l’eau, couleur plume de coq. Il a chaud et n’a pas le sou pour prendre un bock. Mais partout où ses pas résonnent, la lumière Brille. C’est...

La Dame en pierre - Charles Cros

Sur ce couvercle de tombeau Elle dort. L’obscur artiste Qui l’a sculptée a vu le beau Sans rien de triste. Joignant les mains, les yeux heureux Sous le voile des paupières, Elle a des rêves amoureux Dans ses prières. Sous les plis lourds du vêtement, La chair apparaît...

Madrigal (sur un carnet d'ivoire) - Charles Cros

Mes vers, sur les lames d'ivoire De votre carnet, font semblant D'imiter la floraison noire Des cheveux sur votre cou blanc. Il faudrait d'immortelles strophes A votre charme triomphal, Quand dans un tourbillon d'étoffes Vous entrez follement au bal. Le sein palpite...

Possession - Charles Cros

Puisque ma bouche a rencontré Sa bouche, il faut me taire. Trêve Aux mots creux. Je ne montrerai Rien qui puisse trahir mon rêve. Il faut que je ne dise rien De l’odeur de sa chevelure, De son sourire aérien, Des bravoures de son allure, Rien des yeux aux regards...

Soir - Charles Cros

Je viens de voir ma bien-aimée Et vais au hasard, sans desseins, La bouche encor tout embaumée Du tiède contact de ses seins. Mes yeux voient à travers le voile Qu'y laisse le plaisir récent, Dans chaque lanterne une étoile, Un ami dans chaque passant. Chauves-souris...

Sur un miroir - Charles Cros

Toutes les fois, miroir, que tu lui serviras À se mettre du noir aux yeux ou sur sa joue La poudre parfumée, ou bien dans une moue Charmante, son carmin aux lèvres, tu diras : « Je dormais reflétant les vers, que sur l’ivoire Il écrivit... Pourquoi de vos yeux de...

Gagne-petit - Charles Cros

Il a tout fait, tous les métiers. Sa simple vie Se passe loin du bruit, loin des cris de l'envie Et des ambitions vaines du boulevard. Pour ce jour attendu, qui s'annonce blafard, Les savants ont prédit, avant l'heure où se couche Le soleil, une éclipse. Et sa...

La robe de laine - Charles Cros

La robe de laine a des tons d'ivoire Encadrant le buste, et puis, les guipures Ornent le teint clair et les lignes pures, Le rire à qui tout sceptique doit croire. Oh ! je ne veux pas fouiller dans l'histoire Pour trouver les criminelles obscures Ou les délicieuses...

Malgré tout - Charles Cros

Je sens la bonne odeur des vaches dans le pré ; Bétail, moissons, vraiment la richesse étincelle Dans la plaine sans fin, sans fin, où de son aile La pie a des tracés noirs sur le ciel doré. Et puis, voici venir, belle toute à mon gré, La fille qui ne sait rien de ce...

Préface - Charles Cros

Bibelots d’emplois incertains, Fleurs mortes aux seins des almées, Cheveux, dons de vierges charmées, Crêpons arrachés aux catins, Tableaux sombres et bleus lointains, Pastels effacés, durs camées, Fioles encore parfumées, Bijoux, chiffons, hochets, pantins, Quel...

Soir éternel - Charles Cros

Dans le parc, les oiseaux se querellent entre eux. Après la promenade en de sombres allées, On rentre ; on mange ensemble, et tant de voix mêlées N’empêchent pas les doux regards, furtifs, heureux. Et la chambre drapée en tulle vaporeux Rose de la lueur des veilleuses...

Tableau - Charles Cros

Enclavé dans les rails, engraissé de scories, Leur petit potager plaît à mes rêveries. Le père est aiguilleur à la gare de Lyon. Il fait honnêtement et sans rébellion Son dur métier. Sa femme, hélas ! qui serait blonde, Sans le sombre glacis du charbon, le seconde....

Heures sereines - Charles Cros

J’ai pénétré bien des mystères Dont les humains sont ébahis : Grimoires de tous les pays, Êtres et lois élémentaires. Les mots morts, les nombres austères Laissaient mes espoirs engourdis ; L’amour m’ouvrit ses paradis Et l’étreinte de ses panthères. Le pouvoir...

La vie idéale - Charles Cros

Une salle avec du feu, des bougies, Des soupers toujours servis, des guitares, Des fleurets, des fleurs, tous les tabacs rares, Où l'on causerait pourtant sans orgies. Au printemps lilas, roses et muguets, En été jasmins, œillets et tilleuls Rempliraient la nuit du...

Matin - Charles Cros

Voici le matin bleu. Ma rose et blonde amie Lasse d'amour, sous mes baisers, s'est endormie. Voici le matin bleu qui vient sur l'oreiller Éteindre les lueurs oranges du foyer. L'insoucieuse dort. La fatigue a fait taire Le babil de cristal, les soupirs de panthère....

Profanation - Charles Cros

Je n’ai pas d’ami, Ma maîtresse est morte. Ce n’est qu’à demi Que je le supporte. Peut-on vivre seul ? Mon désir qui dure Retrousse un linceul Plein de pourriture. Comme elle a blêmi Sa chair fière et forte Sur qui j’ai dormi ! Partons sans escorte ! Pire qu’un aïeul,...

Songe d’été - Charles Cros

À d’autres les ciels bleus ou les ciels tourmentés, La neige des hivers, le parfum des étés, Les monts où vous grimpez, fiertés aventurières Des Anglaises. Mes yeux aiment mieux les clairières Où la charcuterie a laissé ses papiers, Les sentiers où l’on sent encor...

Testament - Charles Cros

Si mon âme claire s'éteint Comme une lampe sans pétrole, Si mon esprit, en haut, déteint Comme une guenille folle, Si je moisis, diamantin, Entier, sans tache, sans vérole, Si le bégaiement bête atteint Ma persuasive parole, Et si je meurs, soûl, dans un coin C'est...

Hiéroglyphe - Charles Cros

J'ai trois fenêtres à ma chambre : L'amour, la mer, la mort, Sang vif, vert calme, violet. Ô femme, doux et lourd trésor ! Froids vitraux, odeurs d'ambre. La mer, la mort, l'amour, Ne sentir que ce qui me plaît... Femme, plus claire que le jour ! Par ce soir doré de...

Le But - Charles Cros

Le long des peupliers je marche, le front nu, Poitrine au vent, les yeux flagellés par la pluie. Je m’avance hagard vers le but inconnu. Le printemps a des fleurs dont le parfum m’ennuie, L’été promet, l’automne offre ses fruits, d’aspects Irritants ; l’hiver blanc,...

Maussaderie - Charles Cros

A notre époque froide, on ne fait plus l'amour. Loin des bois endormeurs et loin des femmes nues Les pauvres vont, cherchant ces sommes inconnues Que cachent les banquiers, inquiets nuit et jour. C'était bien bon l'odeur des pains sortant du four, C'était bien beau,...

Promenade - Charles Cros

À Emmanuel des Essarts. Ce n’est pas d’hier que d’exquises poses Me l’ont révélée, un jour qu’en rêvant J’allais écouter les chansons du vent. Ce n’est pas d’hier que les teintes roses Qui passent parfois sur sa joue en fleur M’ont parlé matin, aurore, fraîcheur, Que...

Sonnet A Madame N. - Charles Cros

Je voudrais, en groupant des souvenirs divers, Imiter le concert de vos grâces mystiques. J'y vois, par un soir d'or où valsent les moustiques, La libellule bleue effleurant les joncs verts ; J'y vois la brune amie à qui rêvait en vers Celui qui fit le doux cantique...

Toute la semaine - Charles Cros

Voici : la fin de la demi-journée approche ; Et l’on travaille bien en attendant la cloche. Onze heures. On déserte en foule l’atelier. L’ouvrier va manger, et peut-être lier Connaissance avec cette enfant, frêle ouvrière, Chez le traiteur fumeux où l’on sert...

Il y a des moments où les femmes sont fleurs - Charles Cros

Il y a des moments où les femmes sont fleurs ; On n'a pas de respect pour ces fraîches corolles... Je suis un papillon qui fuit des choses folles, Et c'est dans un baiser suprême que je meurs. Mais il y a parfois de mauvaises rumeurs ; Je t'ai baisé le bec, oiseau...