Les chercheurs d'or - Charles Gill

Ambitieux poussés par une même faim, Urbain au geste digne, et voyou de la rue, Racaille, paysan qui laisse sa charrue, Ils vont dans l'ignoré défier le destin. Sous un ciel sans soleil poursuivant son chemin, Au milieu de la plaine inquiétante et nue, C'est peut-être...

Les Deux Étoiles - Charles Gill

Comme des oiselets fuyant les avalanches Et sous la tendre mousse abritant leur duvet, À son premier repos le Bébé réchauffait Ses pieds roses blottis dans le nid des mains blanches. Front sublime incliné sur l’aurore de Dieu, La Vierge contemplait le sommeil...

À Dellius - Charles Gill

Souviens-toi, Dellius, dans l’épreuve et la peine, Dans les félicités que le sort peut offrir, De conserver une âme également sereine, Car il te faut mourir ; Soit que ton cœur, sans trêve ait langui de tristesse, Soit que, loin des tracas, tu te sois réjoui, Buvant,...

Les Deux Poètes - Charles Gill

Les derniers visiteurs sortaient du cimetière. C’était à l’heure calme où le soleil s’endort : Avant de s’engloutir dans son lit de lumière, Il avait embrasé le ciel de Thermidor. Le saule que Musset réclama sur sa pierre Épanchait de verts pleurs au sein des rayons...

À Leuconoë - Charles Gill

Leuconoë, ne cherche pas à deviner Quelle fin les dieux ont bien pu nous destiner : Le savoir ne ferait le bonheur de personne ; N’interroge pas les calculs de Babylone. Oh ! qu’il serait préférable de s’incliner, Quoi qu’il arrive, soit que le ciel nous accorde De...

Les Trois Majestés - Charles Gill

Lion au front puissant, père de ce lion Qui regarde, étonné, le soleil disparaître ; Toi qui prêtas ton aide à la construction Du temple néo-grec, et devins son grand-prêtre ; Toi qui sais pénétrer en pleine passion Des âges révolus, et les fais comparaître Devant les...

À Sestius - Charles Gill

Le Zéphir a chassé du ciel les noirs nuages ; On a remis à flot les carènes des plages : Le rigoureux hiver fait place au doux printemps. Déjà, le laboureur ne veille plus à l’âtre, Et le libre troupeau gambade autour du pâtre ; La blancheur du frimas n’attriste plus...

Musa te defendet - Charles Gill

Devant l’iniquité du destin qui t’accable, Ton âme, habituée aux lumineux sommets Du royaume de l’Art et de l’Impérissable, Trop fière pour pleurer, triomphe désormais ; Car les beaux vers font trêve aux désespoirs muets Qui mettent plus de nuit au front du misérable,...

À Théodore Botrel - Charles Gill

Barde sublime et fier que la grâce accompagne, Nous t’aimons pour l’honneur de la vieille Bretagne, Pour le rayonnement de son nom vénéré Que tu vas répandant partout, de grève en grève ; Nous t’aimons pour la gloire immense de ton rêve Épris d’un Idéal à tout jamais...

Orgueil - Charles Gill

Le regard des humains dans le gouffre s’abîme, L’immensité l’égare au sein du merveilleux ; Mais, planant en l’abstrait, essor mystérieux, Leur esprit peut atteindre à l’horizon sublime, Puis qu’au delà des temps révolus emporté, Il a deviné Dieu dans son Éternité....

A Victor Hugo - Charles Gill

Maître, comme il revient souvent, l'anniversaire Des monarques puissants dont le règne éphémère, Après quelques printemps, au tombeau doit finir ! ... Il faut qu'un siècle passe avant que nous revienne Ton jour de fête, ô roi de la pensée humaine Dans l'immense avenir...

Patrie - Charles Gill

Patrie ! ô nom sacré, te comprenons-nous bien ? Ce n'est pas seulement tel espace de terre Dont un traité brutal a fixé la frontière, Qu'évoque pour nos cœurs ton sens magicien. C'est plus que tout cela, Canadiens, la patrie ! C'est le bleu Saint-Laurent, c'est le...

Ce qui demeure - Charles Gill

Voilà votre portrait. C’est votre grâce altière, C’est votre beauté grecque, en la pâle lumière Filtrée à travers l’or d’un vieux vitrail flamand ; De longs et chauds rayons caressent doucement Votre lèvre entr’ouverte où flotte la parole, Et font de vos cheveux une...

Premier amour - Charles Gill

I Nous nous étions connus tout petits à l'école. Comme son père était de mon père voisin, Nous partions tous les deux sac au dos le matin Nos têtes s'encadraient d'une même auréole. Dans la rose candeur du sourire enfantin, Nous étions bons amis. Quand les flots du...

Chanson - Charles Gill

Les aigles ont des ailes Pour enivrer d’azur leurs libres majestés ; Pour mettre plus de feu céleste en leurs prunelles Et pour régner en paix dans les immensités, Les aigles ont des ailes ! Les anges ont des ailes Pour planer au chevet des enfants endormis ; Pour...

Première page d’un mémorial - Charles Gill

Lorsque les ans auront glacé mon cœur, Et sur mon front mis leur blanc diadème, Quand j’aurai vu tous les rêves que j’aime S’évanouir au souffle du malheur, Si la souvenance d’un temps meilleur Ne me rend pas l’ombre de ma bohème, Devant la faulx de la Camarde blême....

Dans le lointain - Charles Gill

Je sais combien vaine est l’image Que l’illusion du décor Prête au fantastique nuage, Dans le lointain des couchants d’’or ; Je sais pourquoi la lune est pâle Et pleure des bonheurs enfuis, Ainsi qu’une larme d’opale, Dans le lointain des tristes nuits ; De l’abîme...

Sonnet à Lamartine - Charles Gill

Tu planas sans fatigue à la voûte infinie, Comme sur notre nuit un astre radieux, Toi qui fus le plus noble, et modulas le mieux Hosanna triomphal et plainte d’agonie ! Frémissante d’extase, ou pleurant les adieux, Ta muse, en nous versant l’enivrante harmonie, Nous...

Fantaisie - Charles Gill

Voici les jours où les pommiers S'éveillent dans leur neige rose ; L'aube des soleils printaniers Caresse la splendeur des roses ; L'azur immaculé des cieux, Par l'onde calme est reflété... Et les beaux oiseaux amoureux Vont chanter. Voici les soirs où le verglas...

Stances aux étoiles - Charles Gill

Étoiles ! tourbillon de poussière sublime Qu’un vent mystique emporte au fond du ciel désert, À vouloir vous compter, notre calcul se perd Dans le vertigineux mystère de l’abîme. Étoiles, tourbillon de poussière sublime ! Le puissant télescope ouvre son œil en vain....

Georges-Étienne Cartier - Charles Gill

Cartier ! tu combattis toujours franc et sans dol ; La majesté du temps sur ton rêve est passée ; L’avenir connaîtra ta profonde pensée, Car dans l’azur des cieux ta gloire a pris son vol ! Maintenant que l’Histoire a flagellé l’Envie Dont la lèvre hideuse affligea ta...

Le Cap Éternité - Chant X - Charles Gill

Les deux Caps éternels, par différentes voies, Vers les secrets divins élèvent la pensée. L’un, comme un escalier somptueux et royal, Offre ses trois degrés qu’une forêt touffue Recouvre d’un tapis velouté de sinople. Aussi la Trinité, par les degrés du rêve, Facilite...

L'Aigle - Charles Gill

Dans cette cage où des bourreaux l'avaient jeté, L'espérance faisait frémir ses grandes ailes, Et sans que le malheur eût vaincu sa fierté, Son regard convoitait les sphères éternelles. Je mis fin à l'horreur de sa captivité ; Son âme illumina ses puissantes...

La Conférence interrompue - Charles Gill

Avant que la sublime aurore de l’histoire Auréole leurs fronts par la Muse ennoblis, Nos aèdes en vain luttent dans la nuit noire Dont le morne linceul les couvre de ses plis. Merci d’avoir, au seuil des injustes oublis, Pieusement tressé pour honorer leur gloire, Le...

La Mort de Rose - Charles Gill

Rose est morte ! La fleur de sa lèvre est fanée. Oh ! le cortège en cette allée où les lilas, Témoins de notre amour au printemps de l’année. Penchaient sur son cercueil leur front lourd de verglas ! Rose est morte ! Ses yeux ont éteint leurs éclats : Nul astre...

Larmes d’en haut - Charles Gill

Vous portiez à ce bal les deux plus belles roses ; En les entrelaçant dans l’or de vos cheveux, Naïf, je leur avais confié les aveux Lâchement retenus entre mes lèvres closes. Vous en avez flétri l’éphémère splendeur Dans l’étourdissement des valses enivrantes, Et...