Ô ma parole - Charles Van Lerberghe

Ô ma parole, Qui troubles à peine un peu, De tes ailes, L'air de silence bleu ! Ô parole humaine, Parole où, pensive, j'entends Enfin mon âme même, Et son murmure vivant ! Ô parole née D'un souffle et d'un rêve, Et qui t'élèves De mes lèvres étonnées ! Moi, je...

L'attente - Charles Van Lerberghe

Du monde invisible et d'aurore Où me guidaient mes anges pieux, Qui viendra me rouvrir les yeux ? Voici le jour. Je rêve encore. Le doux enchantement des airs Qui passent sur les roseraies, Dans mes prunelles azurées Vient comme une aube au fond des mers. Heures et...

L'aube blanche dit à mon rêve - Charles Van Lerberghe

L'aube blanche dit à mon rêve : Éveille-toi, le soleil luit. Mon âme écoute, et je soulève Un peu mes paupières vers lui. Un rayon de lumière touche La pâle fleur de mes yeux bleus ; Une flamme éveille ma bouche, Un souffle éveille mes cheveux. Et mon âme, comme une...

L'herbe est molle et profonde - Charles Van Lerberghe

L'herbe est molle et profonde Sous les branches qui pendent, Lourdes de fruits et de fleurs blanches ; Lourde est la senteur enivrante, Et douce est l'ombre. On s'y étend ; Un sourd sommeil coule dans le sang. Et les branches s'abaissent et se penchent, Et vous...

L'onde tremble comme une moire - Charles Van Lerberghe

L'onde tremble comme une moire De ténèbre à travers la nuit, L'onde profonde, sourde et noire, Où tout à coup la lune luit. Du fond des eaux la lune attire De pâles, longues, frêles fleurs, Qui montent, s'ouvrent et se mirent Dans son impalpable splendeur....

La barque d'or - Charles Van Lerberghe

Dans une barque d'Orient S'en revenaient trois jeunes filles ; Trois jeunes filles d'Orient S'en revenaient en barque d'or. Une qui était noire Et qui tenait le gouvernail, Sur ses lèvres, aux roses essences, Nous rapportait d'étranges histoires Dans le silence. Une...

La douce nuit vers elle est venue - Charles Van Lerberghe

La douce nuit vers elle est venue, Et dans le sommeil de ses yeux Les étoiles sont apparues. Aucune autre humaine pensée Que ce rayonnement des cieux, En son rêve n'est descendue. Comme une prière exaucée, Souriante, heureuse, bercée, Elle s'est endormie en Dieu. Son...

La mort - Charles Van Lerberghe

Oh ! que sa main est petite et blanche ! On dirait une fleur qui penche... Elle repose, elle dort, Elle a touché la mort, Elle est vide, et toute légère, Elle a accompli son sort sur la terre. Tu peux la prendre, ô Seigneur ! Elle a touché le bonheur... La lune brille...

Ma sœur la Pluie - Charles Van Lerberghe

Ma sœur la Pluie, La belle et tiède pluie d'été, Doucement vole, doucement fuit, A travers les airs mouillés. Tout son collier de blanches perles Dans le ciel bleu s'est délié. Chantez les merles, Dansez les pies ! Parmi les branches qu'elle plie, Dansez les fleurs,...

Ô beau rosier du Paradis - Charles Van Lerberghe

Ô beau rosier du Paradis, Beau rosier aux milliers de roses, Qui dans les parfums resplendis, Et dans la lumière reposes ; Ô beau rosier du jardin clos, Beau rosier aux roses altières, Qui sur l'herbe étends les réseaux Que font tes Ombres familières ; Au tour de qui,...

Ô Lumière - Charles Van Lerberghe

Ô Lumière, Qui fis mes yeux d'azur Et d'humide splendeur, Comme de pures et claires Fleurs des airs ! Ô Désir, qui créas ces lèvres, Qu'entr'ouvre un sourire Et qu'un baiser soulève ! Ô Amour, Qui façonnas de tes mains Douces et blanches Cette coupe de mon sein, Où, à...

L'ange de l'étoile du matin - Charles Van Lerberghe

L'ange de l'étoile du matin Descendit en son jardin Et s'approchant d'Elle : " Viens, lui dit-il, je te montrerai Les beaux vallons et les bois secrets Où vivent encore, en d'autres rêves, Les esprits subtils De la terre. " Elle étendit le bras, et rit, Regardant...

Oh ! de grâce, fleur que je cueille - Charles Van Lerberghe

Oh ! de grâce, fleur que je cueille, Ce soir, que le long de mes mains Mon âme en toi ne passe, Que tout ce que je touche, hélas ! Ne veuille devenir humain, Déjà je sens, obscurément, tes feuilles Qui s'allongent, et ta corolle, Lourde de songe, qui se pose Comme un...

Qu'il vient doucement sur la terre - Charles Van Lerberghe

Qu'il vient doucement sur la terre, De peur d'attrister ceux qui pleurent Qu'il vient simplement, mon Bonheur ! L'heure n'est pas venue encore, Déjà son infini sourire Est sur mes lèvres ; dans mon cœur, Déjà repose sa lumière. Comme il vient à travers la plaine,...

Quand vient le soir - Charles Van Lerberghe

Quand vient le soir, Des cygnes noirs, Ou des fées sombres, Sortent des fleurs, des choses, de nous Ce sont nos ombres. Elles avancent ; le jour recule. Elles vont dans le crépuscule, D'un mouvement glissant et lent. Elles s'assemblent, elles s'appellent, Se cherchent...

Roses ardentes - Charles Van Lerberghe

Roses ardentes Dans l'immobile nuit, C'est en vous que je chante, Et que je suis. En vous, étincelles, A la cime des bois, Que je suis éternelle, Et que je vois. Ô mer profonde, C'est en toi que mon sang Renaît vague blonde, En flot dansant. Et c'est en toi, force...

Si tu veux les voir, m'a dit une Fée - Charles Van Lerberghe

Si tu veux les voir, m'a dit une Fée, Glisse un soir, comme moi, Sous les saules, Et regarde, entre tes doigts, Par-dessus ton épaule. Elles appuient sur les eaux bleues Leurs frêles corolles, Et leurs larges feuilles, Et elles jouent, entre les joncs, A des jeux...

Songe - Charles Van Lerberghe

Sur mes seins, mes mains endormies, Lasses des jeux et des fuseaux, Mes blanches mains, mes mains amies Semblent dormir au fond des eaux. Loin des peines tristes et vaines, En ce trône de ma beauté, Calmes, lentes et frêles reines, Mes mains songent de royauté. Et...