Comme une branche d'aubépine - Charles Van Lerberghe

Comme une branche d'aubépine Dans la fontaine des scintillements Elle est tombée dans mes pensées, Cette parole qu'en tressaillant Sa bouche divine A prononcée, Et qu'à mon tour je te redis. Comme une branche en fleur détachée De la cime du paradis. Et la voici,...

L'aube blanche dit à mon rêve - Charles Van Lerberghe

L'aube blanche dit à mon rêve : Éveille-toi, le soleil luit. Mon âme écoute, et je soulève Un peu mes paupières vers lui. Un rayon de lumière touche La pâle fleur de mes yeux bleus ; Une flamme éveille ma bouche, Un souffle éveille mes cheveux. Et mon âme, comme une...

Si tu veux les voir, m'a dit une Fée - Charles Van Lerberghe

Si tu veux les voir, m'a dit une Fée, Glisse un soir, comme moi, Sous les saules, Et regarde, entre tes doigts, Par-dessus ton épaule. Elles appuient sur les eaux bleues Leurs frêles corolles, Et leurs larges feuilles, Et elles jouent, entre les joncs, A des jeux...

Crépuscule du matin - Charles Van Lerberghe

La voix qui sous les feuilles profondes chantait là, Cette nuit, qu'une inquiète et tendre âme exhala, Voilant de son sourire sa frêle grâce atteinte, S'en est allée avec cette âme qui s'est éteinte. Son mystérieux frisson dans l'aurore a passé. Elle parlait...

L'herbe est molle et profonde - Charles Van Lerberghe

L'herbe est molle et profonde Sous les branches qui pendent, Lourdes de fruits et de fleurs blanches ; Lourde est la senteur enivrante, Et douce est l'ombre. On s'y étend ; Un sourd sommeil coule dans le sang. Et les branches s'abaissent et se penchent, Et vous...

Songe - Charles Van Lerberghe

Sur mes seins, mes mains endormies, Lasses des jeux et des fuseaux, Mes blanches mains, mes mains amies Semblent dormir au fond des eaux. Loin des peines tristes et vaines, En ce trône de ma beauté, Calmes, lentes et frêles reines, Mes mains songent de royauté. Et...

Dans ma prière du matin - Charles Van Lerberghe

Dans ma prière du matin Il est un grand et beau jardin ; Une haie d'aubépines blanches, Autour d'un tremblement de branches. Une petite porte d'or, Toute close sur le dehors. Une chanson de voix lointaines, Un bleu murmure de fontaines. Et de la terre jusqu'au ciel...

L'onde tremble comme une moire - Charles Van Lerberghe

L'onde tremble comme une moire De ténèbre à travers la nuit, L'onde profonde, sourde et noire, Où tout à coup la lune luit. Du fond des eaux la lune attire De pâles, longues, frêles fleurs, Qui montent, s'ouvrent et se mirent Dans son impalpable splendeur....

Un silence se fit dans le déclin du jour - Charles Van Lerberghe

Un silence se fit dans le déclin du jour. Une plainte expira, puis un soupir d'amour. Puis une pomme chut, une autre encore, et d'autres, Dans l'herbe haute et chaude et l'ombre d'émeraude. Le soleil descendit de rameaux en rameaux ; On entendit chanter un invisible...

Dans un parfum de roses blanches - Charles Van Lerberghe

Dans un parfum de roses blanches Elle est assise et songe ; Et l'ombre est belle comme s'il s'y mirait un ange. Le soir descend, le bosquet dort ; Entre ses feuilles et ses branches, Sur le paradis bleu s'ouvre un paradis d'or. Sur le rivage expire un dernier flot...

La barque d'or - Charles Van Lerberghe

Dans une barque d'Orient S'en revenaient trois jeunes filles ; Trois jeunes filles d'Orient S'en revenaient en barque d'or. Une qui était noire Et qui tenait le gouvernail, Sur ses lèvres, aux roses essences, Nous rapportait d'étranges histoires Dans le silence. Une...

Une aube pâle emplit le ciel triste - Charles Van Lerberghe

Une aube pâle emplit le ciel triste ; le Rêve, Comme un grand voile d'or, de la terre se lève. Avec l'âme des roses d'hier, Lentement montent dans les airs Comme des ailes étendues, Comme des pieds nus et très doux, Qui se séparent de la terre, Dans le grand silence à...

La douce nuit vers elle est venue - Charles Van Lerberghe

La douce nuit vers elle est venue, Et dans le sommeil de ses yeux Les étoiles sont apparues. Aucune autre humaine pensée Que ce rayonnement des cieux, En son rêve n'est descendue. Comme une prière exaucée, Souriante, heureuse, bercée, Elle s'est endormie en Dieu. Son...

Veilles-tu, ma senteur de soleil - Charles Van Lerberghe

Veilles-tu, ma senteur de soleil, Mon arôme d'abeilles blondes, Flottes-tu sur le monde, Mon doux parfum de miel ? La nuit, lorsque mes pas Dans le silence rôdent, M'annonces-tu, senteur de mes lilas, Et de mes roses chaudes ? Suis-je comme une grappe de fruits Cachés...

De mon mystérieux voyage - Charles Van Lerberghe

De mon mystérieux voyage Je ne t'ai gardé qu'une image, Et qu'une chanson, les voici : Je ne t'apporte pas de roses, Car je n'ai pas touché aux choses, Elles aiment à vivre aussi. Mais pour toi, de mes yeux ardents, J'ai regardé dans l'air et l'onde, Dans le feu clair...

La mort - Charles Van Lerberghe

Oh ! que sa main est petite et blanche ! On dirait une fleur qui penche... Elle repose, elle dort, Elle a touché la mort, Elle est vide, et toute légère, Elle a accompli son sort sur la terre. Tu peux la prendre, ô Seigneur ! Elle a touché le bonheur... La lune brille...

Vers le soleil s'en vont ensemble - Charles Van Lerberghe

Vers le soleil s'en vont ensemble Mes pensées, divines sœurs. Elles chantent ; l'air pâle en tremble Comme s'il y tombait des fleurs. Une s'attarde la dernière, Tristement, au bord du chemin D'où monte l'âme du matin Et la rosée à la lumière. Celle-là qui s'évanouit,...

Elle dort dans l'ombre des branches - Charles Van Lerberghe

Elle dort dans l'ombre des branches, Parmi les fleurs du bel été. Une fleur au soleil se penche... N'est-ce pas un cygne enchanté ? Elle dort doucement et songe. Son sein respire lentement. Vers son sein nu la fleur allonge Son long col frêle et vacillant. Et sans...

Ma sœur la Pluie - Charles Van Lerberghe

Ma sœur la Pluie, La belle et tiède pluie d'été, Doucement vole, doucement fuit, A travers les airs mouillés. Tout son collier de blanches perles Dans le ciel bleu s'est délié. Chantez les merles, Dansez les pies ! Parmi les branches qu'elle plie, Dansez les fleurs,...

Au bois dormant - Charles Van Lerberghe

Un peu de jour, un peu d'amour, Un peu de soleil, comme en rêve, Et son front et ces lys autour, C'était chose fragile et brève. Mais c'était si doux à souffrir Parmi ces eaux, ces fleurs, ces palmes, Qu'elle n'en pouvait pas mourir ; Alors elle a clos ses yeux...

Elle s'avance, comme je viens - Charles Van Lerberghe

Elle s'avance, comme je viens, A petits pas, dans le silence, La belle nuit bleue ; regarde-moi bien, Elle s'avance comme je viens, Très lasse et lente, et languissante. Quel ange entend la fleur qui croît, La branche et l'ombre qu'elle balance, - Quel ange entend la...

Au cœur solitaire du bonheur - Charles Van Lerberghe

Au cœur solitaire du bonheur, Devenu mon cœur même, Quelle paix divine en ce jour, Et quelle plénitude suprême ! Ô le rire adorable d'amour De tout ce qui m'environne ! Autour de mon bonheur en fleur Une abeille éternelle bourdonne... Elle se clôt doucement et...

Ô beau rosier du Paradis - Charles Van Lerberghe

Ô beau rosier du Paradis, Beau rosier aux milliers de roses, Qui dans les parfums resplendis, Et dans la lumière reposes ; Ô beau rosier du jardin clos, Beau rosier aux roses altières, Qui sur l'herbe étends les réseaux Que font tes Ombres familières ; Au tour de qui,...

C'est de leurs voix que j'ai redit - Charles Van Lerberghe

C'est de leurs voix que j'ai redit Leurs paroles, mais plus haut qu'elles, Tu voles, ma chanson aux ailes Bleues d'oiseau de Paradis ! Ô ma chanson, tu les dépasses, Tu leur ouvres l'immense azur ! Et tu jettes leur rire obscur En mille étoiles dans l'espace. Leur...

Il luit dans l'ombre - Charles Van Lerberghe

" Il luit dans l'ombre, Le beau fruit d'or, Il luit comme un trésor Entre ces feuilles. C'est pour toi qu'il a mûri, Le beau fruit du paradis. Quelles roses lui sont pareilles ? Voilés de leurs ailes, Les anges sommeillent... Voici que la nuit vient, Pas une étoile ne...

Ô Lumière - Charles Van Lerberghe

Ô Lumière, Qui fis mes yeux d'azur Et d'humide splendeur, Comme de pures et claires Fleurs des airs ! Ô Désir, qui créas ces lèvres, Qu'entr'ouvre un sourire Et qu'un baiser soulève ! Ô Amour, Qui façonnas de tes mains Douces et blanches Cette coupe de mon sein, Où, à...

C'est en toi, bien-aimé, que j'écoute - Charles Van Lerberghe

C'est en toi, bien-aimé, que j'écoute, Et que mon âme voit. Accueille mon silence et montre-moi la route, Mes yeux fermés au monde se sont ouverts en toi. C'est en toi que je ris, c'est en toi que je rêve, Que je pleure tout bas. En toi que mon sein se soulève, En toi...

Je l'ai cueilli ! je l'ai goûté - Charles Van Lerberghe

Je l'ai cueilli ! je l'ai goûté, Le beau fruit qui enivre D'orgueil, et je vis ! Je l'ai goûté de mes lèvres Le fruit délicieux de vertige infini. Mon âme chante, mes yeux s'ouvrent, Je suis égale à Dieu ! Un autre monde de beauté S'étend devant mes rêves ; De toutes...

Ô ma parole - Charles Van Lerberghe

Ô ma parole, Qui troubles à peine un peu, De tes ailes, L'air de silence bleu ! Ô parole humaine, Parole où, pensive, j'entends Enfin mon âme même, Et son murmure vivant ! Ô parole née D'un souffle et d'un rêve, Et qui t'élèves De mes lèvres étonnées ! Moi, je...

C'est le premier matin du monde - Charles Van Lerberghe

C'est le premier matin du monde. Comme une fleur confuse exhalée de la nuit, Au souffle nouveau qui se lève des ondes, Un jardin bleu s'épanouit. Tout s'y confond encore et tout s'y mêle, Frissons de feuilles, chants d'oiseaux, Glissements d'ailes, Sources qui...

Je l'ai prise dans mes bras - Charles Van Lerberghe

Je l'ai prise dans mes bras, La petite sirène Aux yeux éblouis. Et voici qu'en chantant, ce soir, je la promène En mon beau paradis. Comme la lune sur la mer, Sa longue chevelure bleue Se mêle à la mienne, Qui est d'or. Sa belle queue Traîne Parmi les fleurs. Comme...

Oh ! de grâce, fleur que je cueille - Charles Van Lerberghe

Oh ! de grâce, fleur que je cueille, Ce soir, que le long de mes mains Mon âme en toi ne passe, Que tout ce que je touche, hélas ! Ne veuille devenir humain, Déjà je sens, obscurément, tes feuilles Qui s'allongent, et ta corolle, Lourde de songe, qui se pose Comme un...

Cachée en ce beau lit de branches - Charles Van Lerberghe

Cachée en ce beau lit de branches et de feuilles, Sur cet autel de mousse où j'ai versé des roses, De la myrrhe et du miel, Tendrement je te porte, et doucement te pose, Ô fille morte De l'éternel soleil ! Et voici que je t'ouvre encore, Comme autrefois la porte d'or,...

Je l'ai tué, je l'ai tué - Charles Van Lerberghe

Je l'ai tué, je l'ai tué ! Il tombe. Ecoute. Une voix dans le soir a crié Sur la mer sombre : Tu l'as tué ! Comment l'ai-je tué, mon dieu, de ces mains blanches Qui n'auraient pas blessé une colombe Ni tué une fleur ? Ah ! rien ne savait qu'il vivait, Et tout ignore...

Qu'il vient doucement sur la terre - Charles Van Lerberghe

Qu'il vient doucement sur la terre, De peur d'attrister ceux qui pleurent Qu'il vient simplement, mon Bonheur ! L'heure n'est pas venue encore, Déjà son infini sourire Est sur mes lèvres ; dans mon cœur, Déjà repose sa lumière. Comme il vient à travers la plaine,...

Ce soir, à travers le bonheur - Charles Van Lerberghe

Ce soir, à travers le bonheur, Qui donc soupire, qu'est-ce qui pleure ? Qu'est-ce qui vient palpiter sur mon cœur, Comme un oiseau blessé ? Est-ce une plainte de la terre, Est-ce une voix future, Une voix du passé ? J'écoute, jusqu'à la souffrance, Ce son dans le...

L'adieu - Charles Van Lerberghe

Le soir fraîchissait dans les roses. Inquiets de troubler ce charme défaillant, Des êtres inconnus, voluptueusement, Atténuaient les choses De voiles hyacinthes, semblables à des mers. Tout s'effaçait en un calme silence, Et devenait l'imperceptible hier. Des choses...

Quand vient le soir - Charles Van Lerberghe

Quand vient le soir, Des cygnes noirs, Ou des fées sombres, Sortent des fleurs, des choses, de nous Ce sont nos ombres. Elles avancent ; le jour recule. Elles vont dans le crépuscule, D'un mouvement glissant et lent. Elles s'assemblent, elles s'appellent, Se cherchent...

Comme Dieu rayonne aujourd'hui - Charles Van Lerberghe

Comme Dieu rayonne aujourd'hui, Comme il exulte, comme il fleurit, Parmi ces roses et ces fruits ! Comme il murmure en cette fontaine ! Ah ! comme il chante en ces oiseaux... Qu'elle est suave son haleine Dans l'odorant printemps nouveau ! Comme il se baigne dans la...

L'ange de l'étoile du matin - Charles Van Lerberghe

L'ange de l'étoile du matin Descendit en son jardin Et s'approchant d'Elle : " Viens, lui dit-il, je te montrerai Les beaux vallons et les bois secrets Où vivent encore, en d'autres rêves, Les esprits subtils De la terre. " Elle étendit le bras, et rit, Regardant...

Comme elle chante - Charles Van Lerberghe

Comme elle chante Dans ma voix, L'âme longtemps murmurante Des fontaines et des bois ! Air limpide du paradis, Avec tes grappes de rubis, Avec tes gerbes de lumière, Avec tes roses et tes fruits ; Quelle merveille en nous à cette heure ! Des paroles depuis des âges...

L'attente - Charles Van Lerberghe

Du monde invisible et d'aurore Où me guidaient mes anges pieux, Qui viendra me rouvrir les yeux ? Voici le jour. Je rêve encore. Le doux enchantement des airs Qui passent sur les roseraies, Dans mes prunelles azurées Vient comme une aube au fond des mers. Heures et...

Roses ardentes - Charles Van Lerberghe

Roses ardentes Dans l'immobile nuit, C'est en vous que je chante, Et que je suis. En vous, étincelles, A la cime des bois, Que je suis éternelle, Et que je vois. Ô mer profonde, C'est en toi que mon sang Renaît vague blonde, En flot dansant. Et c'est en toi, force...

Ah ! combien d'heures blondes - Charles Van Lerberghe

Ah ! combien d'heures blondes Contient la grappe d'or De ce matin du monde Où ma lumière dort. Elles sont éternelles. Dans mon joyeux été, La plus brève d'entre elles Vaut une éternité. Regarde-moi, je penche Mon rêve sur tes yeux : Grappe et pampre, la branche Se...