L'étrangère - Éphraïm Mikhaël

En son manteau d'argent tissé par les prêtresses, La vierge s'en allait vers les jeunes cités, Et la nuit l'effleurait de mystiques caresses, Et le vent lui parlait de longues voluptés. Or, c'était en un siècle où les rois faisaient taire Les joueurs de syrinx épars...

La dame en deuil - Éphraïm Mikhaël

La dame en deuil, parmi les glycines des treilles, Erre languissamment dans les longues allées Où des senteurs de fruits et de grappes foulées Flottent en l'air vibrant d'une rumeur d'abeilles. Ses mains blondes avec une lente indolence Saccagent en passant des lys et...

Les Vieillards - Éphraïm Mikhaël

Nous sommes les vieillards orgueilleux de survivre... Dans les bois réveillés par des clameurs de cuivre, Dans les villes en deuil et les champs ravagés Des chevaux ont foulé nos reines massacrées ; Nous avons vu périr sous des mains abhorrées Les grappes de la vigne...

Le Trésor - Éphraïm Mikhaël

Les claires heures des printemps Sont des gemmes qu’en leurs largesses Nous jettent des cieux éclatants Les mains d’invisibles princesses. Tous ces joyaux spirituels, Tombés des célestes Golcondes, Tiennent des bonheurs virtuels Cachés dans leurs clartés profondes. Et...

Lueurs - Éphraïm Mikhaël

C'est un soir calme, un soir de fête. En bas, dans le noir, vers Paris A peine encore quelque faîte D'église perce le soir gris. Puis les ombres amoncelées Submergent les derniers clochers, Et je pense aux mers contemplées Autrefois du haut des rochers. Les clartés de...

L’Angelus - Éphraïm Mikhaël

Dans le noir sillon solitaire Tout le jour nous avons lutté : Mais le soir sacre de clarté La plaine soudain plus austère. Nous rêvions — nous, gens de la terre ! Vous, récolte, et moi, volupté. Un brusque angélus a tinté Qui nous trouble de son mystère. Comme vous,...

L’Heure grise - Éphraïm Mikhaël

Oh ! la tristesse langoureuse Du ciel vespéral de Paris, Tendu de pâle satin gris Ainsi qu’un boudoir d’amoureuse ! De lumineux brouillards flottants Estompent l’angle des toitures, Nul pli ne ride les tentures Que suspend le frileux printemps. Et là-haut, sous la...

L’Hiérodoule - Éphraïm Mikhaël

Dans le triomphe bleu d’un soir oriental Elle s’accoude avec une lente souplesse Au rebord lumineux de la terrasse, et laisse Ses cheveux étaler leur deuil sacerdotal. La ville sainte aux toits baignés de lueurs blanches Est pleine de rumeurs d’épouvante, et là-bas,...

L’Île heureuse - Éphraïm Mikhaël

Dans le golfe aux jardins ombreux, Des couples blonds d’amants heureux Ont fleuri les mâts langoureux De ta galère, Et, caressé du doux été, Notre beau navire enchanté Vers les pays de volupté Fend l’onde claire ! Viens, nous sommes les souverains Des lumineux déserts...

Paysage - Éphraïm Mikhaël

Voici la bonne paix obscure D’un étrange soir automnal. Le crépuscule transfigure Les toits gris et le ciel banal. Et chaque ligne se découpe Sur le velours épais des soirs : Un dôme au loin est une coupe Qui plonge sur des coussins noirs, Tandis que splendide et...

Prologue pour une Comédie enfantine - Éphraïm Mikhaël

Dames et seigneurs, je vous mène De joyeux et naïfs acteurs : Nous n’avons ni triste Chimène Ni capitans provocateurs. Pas même Arlequin ni Cassandre ; Et la Colombine aux yeux doux, Malgré sa voix rieuse et tendre, Est encor trop grave pour nous. Nous sommes des ducs...

Réminiscences épiques - Éphraïm Mikhaël

Je préfère aux beautés des Artémis divines Le corps mièvre et danseur des filles de Paris ; J'aime les yeux rieurs et les voilettes fines, Les contours estompés par la poudre de riz. J'aime l'ambre et le musc plus que l'antique myrrhe ; Pour moi, la nudité des nymphes...

Rêves et désirs - Éphraïm Mikhaël

Comme un bruit très lointain des cloches et des vagues J'entends dans mon Esprit chanter des rhythmes vagues ; Je rêve des sonnets divinement sculptés Et des strophes dansant, langoureuses almées, Un pas lascif, et des vers pleins de voluptés, Des vers câlins, ayant...

Siegfried - Éphraïm Mikhaël

Clamant victoire en la liesse de l’été, Le héros puéril, fier de son jeune glaive, Foule dans les gazons le dragon mort et lève Vers les arbres amis son bras ensanglanté. Et voici qu’il comprend le grand appel jeté Par les oiseaux dans les halliers ivres de sève. Leur...

Tristesse de septembre - Éphraïm Mikhaël

Quand le vent automnal sonne le deuil des chênes, Je sens en moi, non le regret du clair été, Mais l'ineffable horreur des floraisons prochaines. C'est par l'avril futur que je suis attristé ; Et je plains les forêts puissantes, condamnées A verdir tous les ans...

C’est un soir de silence - Éphraïm Mikhaël

C’est un soir de silence et de deuil tendre, Tous les lys du jardin tremblent un peu ; Les ormes de l’allée ont l’air d’attendre, On dirait que les vents pleurent un dieu. Et les cygnes ont peur sur l’eau... Éphraïm...

J’ai vécu dans mon rêve - Éphraïm Mikhaël

J’ai vécu dans mon rêve au milieu des guerrières, Dont les cothurnes d’or foulaient les lys domptés ; Des cris sacrés sortis des féeriques clairières Couvraient pour moi la voix des mauvaises cités. Avec leurs boucliers étoiles d’améthystes, Avec leurs étendards...

Les Navires épris du large - Éphraïm Mikhaël

Les navires épris du large et du soleil Cinglent là-bas vers les îles surnaturelles ; Leurs rostres d’or, comme des becs de tourterelles, Déjà mordent gaîment dans l’horizon vermeil. Les jeunes passagers en simarres de soie Faisaient chanter la flûte et les doux...

Acte de contrition - Éphraïm Mikhaël

Vos cheveux me faisaient rêver au blond Septembre, Vos lèvres évoquaient la splendeur du Printemps, Et près de vous, ainsi qu'un lointain parfum d'ambre Je respirais dans l'air des souvenirs flottants. Vos yeux que j'emplissais de mes propres pensées, Inconscients et...