Impiétés - Éphraïm Mikhaël

Dans la haute nef qui frissonne toute Au bruit triomphal de l'hymne chanté, Un étrange évêque, au cœur plein de doute, Officie avec somptuosité. Il chante - que Dieu soit ou non, qu'importe ? Qu'importe le ciel sévère ou clément ? - Impassible, il chante, et de sa...

Paysage - Éphraïm Mikhaël

Voici la bonne paix obscure D’un étrange soir automnal. Le crépuscule transfigure Les toits gris et le ciel banal. Et chaque ligne se découpe Sur le velours épais des soirs : Un dôme au loin est une coupe Qui plonge sur des coussins noirs, Tandis que splendide et...

L'automne - Éphraïm Mikhaël

Le parc bien clos s'emplit de paix et d'ombre lente : Un vent grave a soufflé sur le naïf orgueil Du lys et la candeur de la rose insolente ; Mais les arbres sont beaux comme des rois en deuil. Encore un soir ! Des voix éparses dans l'automne Parlent de calme espoir...

Siegfried - Éphraïm Mikhaël

Clamant victoire en la liesse de l’été, Le héros puéril, fier de son jeune glaive, Foule dans les gazons le dragon mort et lève Vers les arbres amis son bras ensanglanté. Et voici qu’il comprend le grand appel jeté Par les oiseaux dans les halliers ivres de sève. Leur...

La Cène - Éphraïm Mikhaël

Or maintenant, au fond du Palais ineffable, Qui pour tapis a les espaces constellés, Innombrables, autour de la Divine Table Les Poètes des temps futurs sont assemblés. Avant qu’ils n’aillent par le Portique superbe De l’Avenir se disperser dans l’univers, Le Maître a...

Le Trésor - Éphraïm Mikhaël

Les claires heures des printemps Sont des gemmes qu’en leurs largesses Nous jettent des cieux éclatants Les mains d’invisibles princesses. Tous ces joyaux spirituels, Tombés des célestes Golcondes, Tiennent des bonheurs virtuels Cachés dans leurs clartés profondes. Et...

Lueurs - Éphraïm Mikhaël

C'est un soir calme, un soir de fête. En bas, dans le noir, vers Paris A peine encore quelque faîte D'église perce le soir gris. Puis les ombres amoncelées Submergent les derniers clochers, Et je pense aux mers contemplées Autrefois du haut des rochers. Les clartés de...

L’Angelus - Éphraïm Mikhaël

Dans le noir sillon solitaire Tout le jour nous avons lutté : Mais le soir sacre de clarté La plaine soudain plus austère. Nous rêvions — nous, gens de la terre ! Vous, récolte, et moi, volupté. Un brusque angélus a tinté Qui nous trouble de son mystère. Comme vous,...