Délire - Évariste de Parny

Il est passé ce moment des plaisirs Dont la vitesse a trompé mes désirs ; Il est passé ; ma jeune et tendre amie, Ta jouissance a doublé mon bonheur. Ouvre tes yeux noyés dans la langueur, Et qu'un baiser te rappelle à la vie. Celui-là seul connoît la volupté,...

La Frayeur - Évariste de Parny

Te souvient-il, ma charmante maîtresse, De cette nuit où mon heureuse adresse Trompa l'Argus qui garde tes appas ? Furtivement j'arrivai dans tes bras. Tu résistait ; mais ta bouche vermeille A mes baisers se dérobait en vain ; Chaque refus amenait un larcin. Un bruit...

Par cet air - Évariste de Parny

Par cet air de sérénité, Par cet enjouement affecté D'autres seront trompés peut-être, Mais mon cœur vous devine mieux ; Et vous n'abusez point des yeux Accoutumés à vous connaître. L'esprit vole à votre secours, Et malgré vos soins, son adresse Ne peut égayer vos...

A la nuit - Évariste De Parny

Toujours le malheureux t'appelle, Ô nuit, favorable aux chagrins ! Viens donc, et, porte sur ton aile L'oubli des perfides humains. Voile ma douleur solitaire ; Et, lorsque la main du Sommeil Fermera ma triste paupière, Ô dieux ! reculez mon réveil ; Qu'à pas lents...

La rose - Évariste de Parny

Tableau I. C'est l'âge qui touche à l'enfance, C'est Justine, c'est la candeur. Déjà l'amour parle à son cœur : Crédule comme l'innocence, Elle écoute avec complaisance Son langage souvent trompeur. Son œil satisfait se repose Sur un jeune homme à ses genoux, Qui,...

L'impatience - Évariste de Parny

Ô ciel ! après huit jours d'absence, Après huit siècles de désirs, J'arrive, et ta froide prudence Recule l'instant des plaisirs Promis à mon impatience ! « D'une mère je crains les yeux ; « Les nuits ne sont pas assez sombres ; « Attendons plutôt qu'à leurs ombres «...

Le baiser - Évariste de Parny

Tableau V. Ah ! Justine, qu'avez-vous fait ? Quel nouveau trouble et quelle ivresse ! Quoi ! cette extase enchanteresse D'un simple baiser est l'effet ! Le baiser de celui qu'on aime A son attrait et sa douceur ; Mais le prélude du bonheur Peut-il être le bonheur même...

Billet - Évariste de Parny

Apprenez, ma belle, Qu'à minuit sonnant, Une main fidèle, Une main d'amant, Ira doucement, Se glissant dans l'ombre, Tourner les verrous Qui dès la nuit sombre, Sont tirés sur vous. Apprenez encore Qu'un amant abhorre Tout voile jaloux. Pour être plus tendre, Soyez...

Madrigal - Évariste de Parny

Sur cette fougère où nous sommes, Six fois, durant le même jour, Je fus le plus heureux des hommes. Nous étions seuls avec l'amour. Sur les lèvres de mon amie S'échappait mon dernier soupir ; Un baiser me faisait mourir ; Un autre me rendait la vie. Évariste de...

Ma mort - Évariste de Parny

De mes pensers confidente chérie, Toi, dont les chants faciles et flatteurs Viennent parfois suspendre les douleurs Dont les Amours ont parsemé ma vie, Lyre fidèle, où mes doigts paresseux Trouvent sans art des sons mélodieux, Prends aujourd'hui ta voix la plus...

Demain - Évariste de Parny

À Euphrosine. Vous m'amusez par des caresses, Vous promettez incessamment, Et le Zéphir, en se jouant, Emporte vos vaines promesses. Demain, dites-vous tous les jours ; Je suis chez vous avant l'aurore ; Mais volant à votre secours La pudeur chasse les amours ;...

Dépit - Évariste de Parny

Oui, pour jamais Chassons l'image De la volage Que j'adorais. À l'infidèle Cachons nos pleurs ; Aimons ailleurs ; Trompons comme elle. De sa beauté Qui vient d'éclore Son cœur encore Est trop flatté. Vaine et coquette, Elle rejette Mes simples vœux ; Fausse et légère,...

Palinodie - Évariste de Parny

Jadis, trahi par ma maîtresse, J'osais calomnier l'Amour ; J'ai dit qu'à ses plaisirs d'un jour Succède un siècle de tristesse. Alors, dans un accès d'humeur, Je voulus prêcher l'inconstance. J'étais démenti par mon cœur ; L'esprit seul a commis l'offense. Une amante...

Le retour - Évariste de Parny

Tableau X. Cependant Valsin infidèle Ne cessa point d'être constant ; Justine, aussi douce que belle, Pardonna l'erreur d'un instant. Elle est dans les bras du coupable. Il lui parle de ses remords ; Par un silence favorable Elle répond à ses transports ; Elle sourit...

Élégie - Évariste de Parny

Oui, sans regret, du flambeau de mes jours Je vois déjà la lumière éclipsée. Tu vas bientôt sortir de ma pensée, Cruel objet des plus tendres amours ! Ce triste espoir fait mon unique joie. Soins importuns, ne me retenez pas. Eléonore a juré mon trépas ; Je veux aller...

Le revenant - Évariste de Parny

Ma santé fuit ; cette infidèle Ne promet pas de revenir, Et la nature qui chancelle À déjà su me prévenir De ne pas trop compter sur elle. Au second acte brusquement Finira donc la comédie : Vite je passe au dénouement ; La toile tombe, et l'on m'oublie. J'ignore ce...