Lettre d’amour - Gabriel Vicaire

Ah ! sûrement Vous allez rire. Je viens d’écrire À mon amant : « Beau capitaine Sans foi ni loi, Tu cours sans moi La pretantaine. « Et cependant, Joli Bobèche, On se dessèche En t’attendant. « Vrai ! tout m’assomme ; Je ne veux rien Que toi, mon chien, Mon petit...

Marguerite des bois - Gabriel Vicaire

Marguerite des bois, Vous souvient-il encore, Marguerite des bois, Du soleil d’autrefois ? Et du matin chantant Et de la fraîche aurore, Et du matin chantant Où je vous aimais tant. On m’a parlé de vous Chez Marthe, la voisine, On m’a parlé de vous. Mon fin petit cœur...

Sonnets - Gabriel Vicaire

Ôdélectable Ami Ponchon, Vois ce cruchon : De l’or potable ! On est à table, Dans ce bouchon, Comme un cochon Dans son étable. Un autre rôt, Un autre pot ; Je bois, j’enfourne. Mon Dieu, merci ! La terre tourne, Je tourne aussi. Être homme de guerre Et grand avocat,...

Tristesse de la Vierge - Gabriel Vicaire

I Relevant de sa main blanche Ses cheveux couleur de miel, La Vierge un instant se penche Au balcon doré du ciel. Elle regarde le monde Qui s’éveille à l’Orient, Les étoiles dont la ronde Passe, passe en tournoyant. Aucun bruit dans l’étendue À peine le cri lointain...

À la mer - Gabriel Vicaire

Les baigneurs somnolents se traînent sur la grève, Les membres harassés, l’esprit en désarroi. Quelque chose leur pèse, ils ne savent trop quoi. Ils ne sont pas chez eux dans ce pays du rêve. L’un dit : – Ce n’est pas gai, cet éternel brouillard. La mer ? Eh oui, je...

À Narcisse Quellien - Gabriel Vicaire

Les bardes d’Armorique étaient de bonnes gens Et qui regardaient tout d’un œil pas trop sévère. Ils avaient un grand cœur, ils avaient un grand verre ; Ils buvaient sec et ferme, étant intelligents. D’ailleurs, très attentifs à l’Angelus qui sonne, Ils s’appuyaient au...

Adieu Paris - Gabriel Vicaire

Adieu, Paris, ville de fer, Ville de vent, ville de rêve, Cher Paris où l’amour se lève, Doux Paris où j’ai tant souffert ! Et le train file, file, file, Comme un éclair en pleine nuit… Mon cœur fait encor plus de bruit, Mon cœur qui n’est jamais tranquille. Voici,...

Beau Page de la Reine - Gabriel Vicaire

Qu’avez-vous, dites-moi, Beau page de la reine ? Qu’avez-vous, dites-moi, Gentil menin du roi ? Madame a les yeux doux Et vous portez sa traîne, Madame a les yeux doux : Pourquoi donc pleurez-vous ? — Hélas ! je ne suis rien Qu’un enfant qui soupire ; Hélas ! je ne...

En Bretagne - Gabriel Vicaire

C’est vrai, j’ai filé comme Hercule Aux pieds d’Omphale, la jolie ; Je fus servant de sa folie ; On m’a trouvé bien ridicule. Mon cœur au hasard s’envola, Sanglant, sur l’abîme fleuri. J’ai reposé mon front meurtri Sur les seins durs de Dalila. Mais la Bretagne, rude...

La Vague - Gabriel Vicaire

Est-ce la nuit ? Non, c’est le jour, un jour livide, Un jour qui désespéra, empli d’un morne effroi. Tout est noir. Au lointain s’enfle la mer avide, Et comme un mur d’horreur, apparu dans le vide, La vague gigantesque a surgi devant moi. Elle agite, en hurlant, ses...