Set Ohaëdat - Germain Nouveau

Je vous fus présenté Madame, dans la salle De marbre frais et sombre où vous passiez les jours Au bruit de ces jets d'eau monotones des cours Damasquinés  ; l'or blanc cerclait votre bras pâle. Assise à terre, à la manière orientale, Vous écoutiez ceux qui distillent...

Smala - Germain Nouveau

Le soleil verse aux toits des chambres mal fermées Ses urnes enflammées ; En attendant le kief, toutes sont là, pâmées, Sur les divans brodés de chimères armées ; Annès, Nazlès, Assims, Bourbaras, Zalimées, En lin blanc, la prunelle et la joue allumées Par le fard,...

On s'aimait - Germain Nouveau

On s'aimait, comme dans les romans sans nuage, A Bobino, du temps de «  Plaisirs au Village  » . Orphée alors chantait des blagues sur son luth  ; C'était l'époque où Chose inventait le mot  : «  Zut  !   » Où les lundis étaient tués par Sainte-Beuve. Les Parnassiens...

Fin d'automne - Germain Nouveau

C'est le soir au jardin du Luxembourg ; les portes Vont se fermer ; le jour qui meurt à l'horizon Semble un dernier adieu de la douce saison ; Le pied foule un tapis mourant de feuilles mortes. La nuit lente descend ; on entend s'apaiser Des passants attardés les pas...

Musulmanes - Germain Nouveau

À Camille de Sainte-Croix. Vous cachez vos cheveux, la toison impudique, Vous cachez vos sourcils, ces moustaches des yeux, Et vous cachez vos yeux, ces globes soucieux, Miroirs plein d'ombre où reste une image sadique ; L'oreille ourlée ainsi qu'un gouffre, la...

Épitaphe - Germain Nouveau

De l’égoïsme froid de ce siècle mortel, Seul, sans larmes de femme et sans bruit de prière, Sans une main d’ami pour clore sa paupière, De La Billette est mort dans sa chambre d’hôtel. Pour lui l’on n’encadra de noir aucun cartel ; Personne n’a suivi son corps au...

Sonnet - Smala - Germain Nouveau

Le soleil verse aux toits des chambres mal fermées Ses urnes enflammées ; En attendant le kief, toutes sont là, pâmées, Sur les divans brodés de chimères armées ; Annès, Nazlès, Assims, Bourbaras, Zalimées, En lin blanc, la prunelle et la joue allumées Par le fard,...

Sphinx - Germain Nouveau

Toutes les femmes sont des fêtes, Toutes les femmes sont parfaites, Et dignes d'adoration, Sous les fichus ou sous les mantes Toutes les femmes sont charmantes, Oui, toutes, sans exception ; Toutes les femmes sont des Belles Sous les chapeaux ou les ombrelles Et sous...

Tartarin - Germain Nouveau

De Marseille, moi ? de Marseille ? Tu veux que j'en sois, c'est trop fort ! M'entends-tu dire qu'il « soleille » ? Je ne suis pas né dans le Nord, Je dois en convenir sans honte ; Mais on peut venir du Midi, En chair, en os, et même... en fonte, Sans sortir de...

Pauvreté - Germain Nouveau

Qui donc fera fleurir toute la pauvreté ? Quand Jésus a quitté le ciel, il l'a quitté Pour une étable ; il est charpentier, il travaille ; Né sur l'or, mais sur l'or mystique de la paille, Entre l'âne et bœuf, l'ignorance et l'erreur, Lui qui pouvait choisir un...

Sonnet - Khatoum - Germain Nouveau

Oh ! peindre tes cheveux du bleu de la fumée, Ta peau dorée et d'un ton tel qu'on croit y voir presque Une rose brûlée ! et ta chair embaumée, Dans les grands linges d'ange, ainsi qu'en une fresque, Qui font plus brun ton corps gras et fin de mauresque, Qui fait plus...

La visite - Germain Nouveau

Moi mouchard ?... oui, madame Phaïlle, Comme on Vous nomme dans l'endroit, Que Tu ravis avec ta taille, Où tu prends du bout d'une paille, Au temps chaud, ton sorbet... très froid. À l'Ictinus ! près de la place Et du palais de Médicis, Tu t'asseyais, pâle, un peu...

Dauphin - Germain Nouveau

Madame, on dit que les bons comptes Font les bons amis. Soit, comptons... Comme dans les comptes des contes, Par bœufs, par veaux et par moutons ; Pris un jour une cigarette De vous, dois : quatre-vingt-dix bœufs ; À ton bouquet, une fleurette, Peut-être une,...

Le baiser (IV) - Germain Nouveau

Le Baiser de ton rêve Est celui de l'Amour ! Le jour, le jour se lève, Clairons, voici le jour ! Le Baiser de mon rêve Est celui de l'Amour ! Enfin, le jour se lève ! Clairons, voici le jour ! La caresse royale Est celle de l'Amour. Battez la générale, Battez, battez,...

Dieu - Germain Nouveau

Dieu, c'est la beauté, Dieu, beauté même, a parlé Dans le buisson de flamme à son peuple assemblé, Aux lèvres de Moïse, aux lèvres des prophètes, Et ses discours profonds sont clairs comme des fêtes. Son livre est un chœur vaste où David a chanté, Et c'est un fleuve,...

Fou - Germain Nouveau

Que je sois un fou, qu'on le dise, Je trouve ça tout naturel, Ayant eu ma part de bêtise Et commis plus d'une sottise, Depuis que je suis... temporel. Je suis un fou, quel avantage, Madame ! un fou, songez-y bien, Peut crier... se tromper d'étage, Vous proposer... le...

Le mendiant - Germain Nouveau

L'être que j'adore en ce monde, Eût-il les pieds noirs et des poux, C'est le mendiant, il m'inonde Le cœur d'une extase profonde ; Je lui baiserais les genoux. D'abord il convient de vous dire Que si je ne l'adorais pas, Ça ferait peut-être sourire ; On penserait : Hé...

Fraternité - Germain Nouveau

Frère, ô doux mendiant qui chantes en plein vent, Aime-toi, comme l'air du ciel aime le vent. Frère, poussant les boeufs dans les mottes de terre, Aime-toi, comme aux champs la glèbe aime la terre. Frère, qui fais le vin du sang des raisins d'or, Aime-toi, comme un...

Le portrait - Germain Nouveau

Depuis longtemps, je voudrais faire Son portrait, en pied, suis-moi bien : Quand elle prend son air sévère, Elle ne bouge et ne dit rien. Ne croyez pas qu'Elle ne rie Assez souvent ; alors, je vois Luire un peu de sorcellerie Dans les arcanes de sa voix. Impérieuse, à...

Gâté - Germain Nouveau

Comme une femme, hélas ! vous change ! Ainsi, moi... je fume toujours, Je ris, je dors, je bois, et mange, Mais tu m'as rendu bien étrange, Et de tous les fils, le plus lourd. Un fils qui foule au pied sa mère, Ce que le dernier des troupiers Au pas accéléré peut...

Le refus - Germain Nouveau

Je suis pédéraste dans l'âme, Je le dis tout haut et debout. Assis, je changerais de gamme, Et, couché sur un lit, Madame, Je ne le dirais plus du tout. La pédérastie est un vice : C'est l'avis de mon médecin. Je le crois, il n'est pas novice Quand il soutient que...

Humilité - Germain Nouveau

I. L'esprit des sages te contemple,Mystérieuse Humilité,Porte étroite et basse du templeAuguste de la vérité !Vertu que Dieu place à la têteDes vertus que l'ange au ciel fête ;Car elle est la perle parfaiteDans l'abîme du siècle amer ;Car elle rit sous l'eau...

Les cathédrales - Germain Nouveau

Mais gloire aux cathédrales ! Pleines d'ombre et de feux, de silence et de râles, Avec leur forêt d'énormes piliers Et leur peuple de saints, moines et chevaliers, Ce sont des cités au-dessus des villes, Que gardent seulement les sons irréguliers De l'aumône, au fond...

Aphorismes - Germain Nouveau

Aimer la Vérité, C'est aimer dans son cœur une Naïade blanche. Le peintre la demande aux rires des couleurs. Sans la beauté de Dieu, le cœur de l'homme est sombre. Quelquefois le génie est le mot d'un enfant. Souvent sous un méchant se cache un malheureux. Soyez doux...

Idylle - Germain Nouveau

Dieu sait bien que la femme est maîtresse de l'homme, Mais l'époux généreux, chez l'épouse économe, S'ils sont deux bons chrétiens en un cœur bien fondus, Libre, vit dans la paix, loin des jougs défendus. Simple, comme un enfant qui partage une orange, Il fait...

Les mains - Germain Nouveau

Aimez vos mains afin qu'un jour vos mains soient belles, Il n'est pas de parfum trop précieux pour elles, Soignez-les. Taillez bien les ongles douloureux, Il n'est pas d'instruments trop délicats pour eux. C'est Dieu qui fit les mains fécondes en merveilles ; Elles...

Athée - Germain Nouveau

Le monde attend un nouveau Dieu. Joseph de Maistre. Je m'adresse à tout l'Univers, Après David, le roi psalmiste. Oui, Madame, en ces quelques vers, Je m'adresse à tout l'Univers. Sur les continents et les mers, Si tant est qu'un athée existe, C'est moi, dis-je, à...

Immensité - Germain Nouveau

Voyez le ciel, la terre et toute la nature ; C'est le livre de Dieu, c'est sa grande écriture ; L'homme le lit sans cesse et ne l'achève point. Splendeur de la virgule, immensité du point ! Comètes et soleils, lettres du feu sans nombre ! Pages que la nuit pure...

Les musées - Germain Nouveau

Entrez dans les palais grands ouverts à la foule ; Un jour limpide y luit, l'heure paisible y coule, Le pied rit au miroir des parquets précieux, Et loin, dans le plafonds aussi hauts que les cieux, Bleu séjour de la muse et du Dieu sous les voiles, L'œil voit...

Aux femmes - Germain Nouveau

Et vous, l'ancienne esclave à la caresse amère, Vous le bétail des temps antiques et charnels, Vous, femmes, dont Jésus fit la Vierge et la Mère, D'après Celle qui porte en ses yeux maternels Le reflet le plus grand des rayons éternels, Aimez ces grands enfants pendus...

L'homme - Germain Nouveau

Homme dont la tristesse est écrite d'un bout Du monde à l'autre, et même aux murs de la campagne, Forçat de l'hôpital et malade du bagne ; Dormeur maussade, à qui chaque aube dit : « Debout ! » Voyageur douloureux qu'attend la Mort, auberge Où l'on vend le lit dur et...

Juif - Germain Nouveau

Quelqu'un qui jamais ne se trompe, M'appelle juif... Moi, juif ? Pourquoi ? Je suis chrétien, sans que je rompe Le pain bénit à son de trompe, Bien qu'en mon trou... je reste coi. Je sais juif, ah ! c'est bien possible ! Je n'ai le nez spirituel Ni l'air résigné d'une...

Mors et vita - Germain Nouveau

Souvenez-vous des humbles cimetières Que voile aux villages voisins Le pli d'un coteau pâle où pendent les raisins, Qu'éveille, au point du jour, l'air du casseur de pierres. Seuls, les vieux fossoyeurs ont d'eux quelque souci. Et c'est à peine si — Comme des brebis...