La Terre - Gustave Le Vavasseur

Laboureur, n’est-ce pas qu’elle est belle, la terre, Qu’elle est plaisante à l’œil, qu’elle est douce à la main Et qu’après un orage il monte de son sein Une odeur enivrante, ardente et salutaire ? Si tu souris au blé que ta charrue enterre, Ce n’est pas seulement...

Les Oies - Gustave Le Vavasseur

Gravement, à la file, elles vont au pâtis, Le jabot consterné, lourdes, mais empressées ; D’un rêve d’herbe tendre elles semblent bercées Et pétrissent la fange à pas appesantis. Elles ont le bec rude et de grands appétits ; Il semble que, parfois, au fond de leurs...

Fabliau - Gustave Le Vavasseur

Pierre était un bûcheron Qui n’avait que sa cognée Et tous les ans environ Ajoutait à sa lignée. Ni plus ni moins ignorant Que sa femme Marguerite, Il n’était ni gros ni grand Ni travailleur émérite. Il faisait mince fagot, Il gagnait salaire mince Et pour allaiter un...

La Poule - Gustave Le Vavasseur

Sur un nid de rencontre, au coin de l’appentis, La poule couve ; au toit la paille s’amoncelle ; La hideuse araignée y file à côté d’elle ; Elle couve en fermant ses yeux appesantis. Les poussins sont éclos avec leurs appétits, Elle gratte au hasard, fait diète et les...