Chanson (1) - Jacques Gohorry

La jeune fille est semblable à la rose, Au beau jardin, sur l'épine naïve, Tandis que sûre et seulette repose, Sans que troupeau ni berger y arrive. L'air doux l'échauffe et l'aurore l'arrose ; La terre, l'eau par sa faveur l'avive. Mais jeunes gens et dames...

Chanson (2) - Jacques Gohorry

O combien est heureux Celui qui se contente Des biens si plantureux Que nature présente ! Autres biens que ceux-ci Sont meslés de souci. J'ai toute suffisance Que la vie requiert : Qui abonde en chevance Pour autrui en acquiert. Trésors En vain sont amassés. Qui se...

Chanson (3) - Jacques Gohorry

Adieu, ville, vous command ; Il n'est plaisir que des champs. L'autre hier, trouvai Sylvette, Son petit troupeau gardant : Quand je la trouvai seulette, S'amour allai demandant. Adieu, ville, vous command ; Il n'est plaisir que des champs. "A quoi pensez-vous, bergere...