Villanesque - Jacques Grévin

J'ay trop servi de fable au populaire En vous aymant, trop ingrate maistresse ; Suffise vous d'avoir eu ma jeunesse. J'ay trop cherché les moyens de complaire A vos beaus yeux, causes de ma détresse : Suffise vous d'avoir eu ma jeunesse. Il vous falloit me tromper ou...

Ce n'est plus moy que veult faire - Jacques Grévin

Ce n'est plus moy que veult faire d'un rien grand'chose ; Je ne cizelle plus sur l'immortalité Le soudain changement d'une vaine beauté, Ornant de deshonneur les vers que je compose ; Je ne veux plus cacher par la Métamorphose Cela qui est mortel dessous la déité,...

Ces beaux cheveux crêpés - Jacques Grévin

Ces beaux cheveux crêpés, qu'en mille et mille sortes Tu trousses bravement sur le haut de ton front, Dedans vingt ou trente ans au monde ne seront Mais avec le corail de tes deux lèvres mortes : Ces deux monts cailletés, des deux fraises retordes, Ces deux bras...

Délivre-moi, Seigneur, de cette mer profonde - Jacques Grévin

Délivre-moi, Seigneur, de cette mer profonde Où je vogue incertain, tire-moi dans ton port : Environne mon cœur de ton rempart plus fort, Et viens me défendant des soldats de ce monde : Envoie-moi ton esprit pour y faire la ronde, Afin qu'en pleine nuit on ne me fasse...

L'automne suit l'Esté et la belle verdure - Jacques Grévin

L'automne suit l'Esté et la belle verdure Du printemps rajeuni est ensuvant l'yver, Tousjours sur la marine on ne voit estriver Le North contre la nef errante à l'aventure, Nous ne voyons la Lune estre tousjours obscure ; Ainsi comme un croissant on la voit arriver ;...

L'esprit divin, dont l'immortelle essence - Jacques Grévin

L'esprit divin, dont l'immortelle essence Premierement vint de la main des dieux, Se voyant prest de s'envoler aux Cieux Pour à jamais y faire demeurance, Avant sortir, comme ayant jouissance De ce qu'il a desiré pour son mieux, Predit souvent le malheur envieux Et...

Le ris de ma maistresse est un Printemps de roses - Jacques Grévin

Le ris de ma Maistresse est un Printemps de roses, De boutons, et d'œillets, et sa chaste beauté Représente à mes yeux la chaleur d'un Esté, Alors que sur les champs sont les grappes descloses. Elle tiendroit en soy toutes douceurs encloses, Si un Automne, hélas ! qui...

Plus je suis tourmenté - Jacques Grévin

Plus je suis tourmenté, plus je me sens heureux Plus je suis assailli, et plus je me renforce, Plus j'ay de poursuyvans, plus s'augmente ma force, Plus je suis au combat, plus je suis courageux. Et plus je suis vaincu, plus suis-je audacieux : Un coup d'estoc receu ne...

Sa flame est morte et la mienne a pris vie - Jacques Grévin

Sa flame est morte et la mienne a pris vie, Ainsi qu'on voit l'arbrisseau renaissant Au pied du tronc qui s'en va périssant Sous le ridé de l'escorce pourrie : Il est au Ciel hors le danger d'envie, Et je suis cy, après vous languissant, Craignant tousjours l'envieux...

Souffle dans moy, Seigneur - Jacques Grévin

Souffle dans moy, Seigneur, souffle dedans mon âme Une part seulement de ta saincte grandeur ; Engrave ton vouloir au rocher de mon cueur Pour asseurer le feu qui mon esprit enflame. Supporte, Seigneur Dieu, l'imparfaict de ma flâme Qui deffault trop en moy : Ren toy...