Doctime amy, qu'Amour docteur anime - Jean de La Gessee

Doctime amy, qu'Amour docteur anime Au bellime art des sçavantismes Sioeurs : Tu vas goustant leurs saintimes douçieurs, Enflant ta veine en rime coulantime. Ton cœur bravime, et ta voix bruyantime, Santant ainsi nos longuimes errieurs, Hautime suyt ses brusquimes...

Grasinde, vous semblez à la vigne sauvage - Jean de La Gessee

Grasinde, vous semblez à la vigne sauvage Qui naist pres d'un halier, ou sur un mont desert : Là son pampre, et son cep, rien du tout ne luy sert, Et si nul Vigneron n'en tire du breuvage. Ainsi vostre Beauté qui me tient en servage, Sa fleur, son fruit, son tige, et...

L'esté grillant, et le chaud Sirien - Jean de La Gessee

L'esté grillant, et le chaud Sirien, Perçant les flancs de la terre qui bée : Non ceste Fleur qui m'a l'ame enflambée, Mesme à l'envy du gaillard Cyprien. Elle est sa guide en ce val terrien, Son flair combat l'odoreuse Sabée Et dans le cœur cest amour m'est tombée...

Le feu bruslant, ou la torche allumée - Jean de La Gessee

Le feu bruslant, ou la torche allumée Perd sa lueur aus rayons du Soleil : Et mon amour qui n'a point de pareil, Tout autre amour fait couler en fumée. Voyla pourquoi mon ame accoustumée A ressentir les esclairs d'un bel œil, Vit au milieu d'un brasier nompareil :...

Le feu brusque, et leger, aus Astres s'achemine - Jean de La Gessee

Le feu brusque, et leger, aus Astres s'achemine, Nostre ame tient du feu : la terre, l'eau, ni l'aer, A sa vivacité ne se peut esgaler : Aussi le feu les passe, et sur chacun domine. Les metaus fréchement arrachez de la mine, S'affinent tous au feu : le feu ne peut...

Le jour, le point, mille foys attendu - Jean de La Gessee

Le jour, le point, mille foys attendu L'heure, et la nuit, mille fois attenduë, M'ont desormais entre les bras rendu D'une qui s'est entre mes bras renduë. D'ame, et d'esprit, je suis tout esperdu ! D'ame, et d'esprit, elle est toute esperduë ! Ô jour luisant ! ô...

Les vers Toscans du Cygne Florentin - Jean de La Gessee

Les vers Toscans du Cygne Florentin Ont illustré sa Laure magnifique, Et sous le nom du verd arbre Delfique Semant sa gloire au Royaume Latin. Depuis en Gaule un Sonneur Angevin Dit sous couleur de l'Olivier Attique, Sa chere Olive : et sa voix Poëtique La celebra...

Si je la voy pres d'un ruisseau coulant - Jean de La Gessee

Si je la voy pres d'un ruisseau coulant, Elle me semble une belle Naiade : Elle me semble une belle Driade, Si je la voy l'herbe des prez foulant. Si je la voy par les hautz lieus allant, Je pense voir une vraye Oreade : Et la compare à quelque Hamadriade, Lors qu'au...