Galatée - Jean Lorrain

Le front ceint de fucus et de corail amer, Parmi la floraison des glauques madrépores, Galatée apparaît sous les voûtes sonores De la grotte, qu'emplit le rire de la Mer. Des coquilles de nacre et des algues charnues Se meuvent lentement autour d'elle, et l'azur De...

Visionnaire - Jean Lorrain

C'était au fond d'un rêve obsédant de regrets. J'errais seul au milieu d'un pays insalubre. Disque énorme, une lune éclatante et lugubre Émergeait à demi des herbes d'un marais. Et j'arrivais ainsi dons un bois de cyprès, Où des coups de maillet attristaient le...

Jardin d'hiver - Jean Lorrain

À Alphonse Daudet. Ma vie, où des vols de colombes Neigeaient autrefois dans l'azur, Est un jardin rempli de tombes Avec des hiboux sur son mur. Les mornes oiseaux d'heure en heure S'éveillent au fond des cyprès, Et chacun d'eux ulule et pleure Sur mes vœux devenus...

Viviane - Jean Lorrain

Pour Léon Cladel Linus aux bois de Crète errant parmi les branches Voyait fuir et tourner de vagues formes blanches Qui riaient ; et des pieds nus, dansant sur le thym Et la menthe sauvage, égaraient Théocrite En Sicile. En Bretagne, au temps d'un roi lointain,...

L'étang mort - Jean Lorrain

Comme un lointain étang baigné de clair de lune, Le passé m'apparaît dans l'ombre de l'oubli. Mon âme, entre les joncs, cadavre enseveli, S'y corrompt lentement dans l'eau jaunâtre et brune. Les croyances d'antan s'effeuillent une à une, Tandis qu'à l'horizon...

Yseulte - Jean Lorrain

Parmi les trèfles d'or et les roses d'émail, Peinte avec des yeux verts et des cheveux de cuivre Sur un ciel d'ocre pale, Yseulte clôt le livre, Dont six noms de princesse ornent l'épais fermail. Sa bouche, où le sang frais luit et perle en corail, Dit et son fauve...

La Chimère - Jean Lorrain

Pour Gustave Moreau. La Chimère indomptable aux yeux profonds et bleus, Abîmes rayonnants dans un visage d'homme, Des lointaines Memphis aux Babels qu'on renomme, Droite, appuie au Zénith ses quatre pieds en feux. Son poitrail qui se cabre et ses jarrets nerveux...

La nuit - Jean Lorrain

Portant dans ses bras nus ses deux enfants jumeaux, Le Sommeil et la Mort, la Nuit pensive et douce D'un vol auguste et calme, égal et sans secousse, Glisse au-dessus des monts, des mers et des hameaux. Sous ses longs voiles noirs étincelants d'émaux Elle allaite ses...

Le jeune homme et la mort - Jean Lorrain

Le long des marbres noirs et des sombres portiques, Bordant du pâle Hadès les quais silencieux, L'éphèbe éblouissant et l'espoir dans les yeux Descend d'un pas léger les trois degrés mystiques. Fort de la calme foi des calmes temps antiques, Il sait que chez les...

Les nymphes - Jean Lorrain

À Jean Richepin. Toi, tu dois les aimer, les grands ciels de septembre, Profonds, brûlants d'or vierge et trempés d'outremer. Où dans leurs cheveux roux les naïades d'Henner Tendent éperdument leur buste qui se cambre. La saveur d'un fruit mûr et la chaleur de l'ambre...

Les Zingaris - Jean Lorrain

À Jean Richepin Par la forêt et la ravine, La lèvre rouge et les fronts bruns Les zingaris, fils des vieux Huns, Vont chevauchant, tribu divine. Ils ouvrent au vent leur narine Et mordent aux fruits des nerpruns, Qui saignent, et les grands parfums Des bois imprègnent...

Lunatique - Jean Lorrain

À Edgar Poe. Dans l'herbe folle et l'ortie, La paupière appesantie, Rôde un chat maigre au poil roux. Le mur dans l'ombre blafarde, Où s'entrechoquent des houx, Se crevasse et par les trous La lune errante regarde. Le chat maigre en s'étirant De sa voix traînante et...

Mélusine - Jean Lorrain

Les bras nus cerclés d'or et froissant le brocart De sa robe argentée aux taillis d'aubépines, Mélusine apparaît entre les herbes fines, Les cheveux révoltés, saignante et l'œil hagard. La splendeur de sa gorge éblouit le regard Et l'émail de ses dents a des clartés...

Clair de Lune - Jean Lorrain

A l'heure, où les bois d'aubépines, De combe en combe au loin neigeant, Apparaîtront dans les ravines Comme un léger brouillard d'argent, Nous irons dans la forêt brune, Dans l'ombre, écouter les récits, Que fait aux bois le clair de lune, Ce bleuâtre amant des...

Morgane - Jean Lorrain

Un pâle clair de lune allonge sur la grève L'ombre de hauts clochers et de grands toits, où rêve Tout un chœur de géants et d'archanges ailés. Pourtant la ville est loin, à plus de deux cents lieues ; La dune est solitaire et les toits dentelés, Les clochers, les...

D'après un Jacquemain - Jean Lorrain

C'était un grand bois calme aux troncs baignés d'azur. Une tête d'angoisse aux yeux d'illuminée Flambants et bleus, pensive et de pleurs ravinée, S'y dressait, fleur de songe, au fond du clair-obscur. Tête de sainte errante ou de suppliciée ... Une énorme couronne au...

Narcissus - Jean Lorrain

Ni les douces langueurs des flûtes et des lyres, Ni les parfums mourants des vagues encensoirs En cadence envolés dans le calme des soirs, Ni les bras frais et nus ni les savants sourires Ne peuvent rallumer le feu des vains espoirs En mon cœur et, lassé d'amours et...

Dea Silens - Jean Lorrain

C'est une Dame étrange et sombre en bronze vert, Dans sa lividité comme décomposée, Et gardant sur le socle, où sa tète est posée, L'effroi d'un grand œil blême, aveugle et large ouvert. Parmi les bouquets blancs, encor lourds de rosée, Elle vit, noire idole, et sous...

Nénuphars - Jean Lorrain

Pour Théophile Gautier Sous leurs feuilles glauques et lisses, Les blancs nénuphars allemands Bercent au fond de leurs calices Des contes païens et charmants. Le groupe enlacé des naïades, Sous le fleuve entraînant Hylas, Y chante à travers les ballades, Divin écho de...

Devant un cranach - Jean Lorrain

Sous un grand chaperon de peluche écarlate, Un clair escoffion brodé de perles rondes Enserre un front de vierge aux courtes mèches blondes, Une vierge à la fois féroce et délicate. Des chaînons ciselés, des colliers, vieux ors mats Bossués de saphirs et de gemmes...

Printemps mystique - Jean Lorrain

Sous la lune bleue aux caresses molles, Par le clair obscur des bois épineux, Le Printemps s'avance aux sons lumineux Des flûtes mêlées aux voix des citholes. Entre des fronts blancs nimbés d'auréoles Et des yeux rieurs d'enfants curieux, Il passe à pas lents et...

Devant un Frantz Halls - Jean Lorrain

Dans un corps baleiné, renflé comme un ciboire, Tout de satins crémeux et d'opaques velours, C'est une dame étrange aux traits heurtés et courts, D'une laideur fantasque et rare de grimoire. En sa jupe espagnole à la fois blanche et noire Elle a l'air de sourire aux...

Récurrence - Jean Lorrain

Enchanteurs et sorciers, Mantegna, Léonard ! Des sourires de femme apparus dans les Louvre Plus d'un porte une plaie au flanc, qui pleure et s'ouvre Et lui fait un front blême et le geste hagard. Ce bleu sombre et profond du ciel dans le regard, Ces lèvres de Vinci...

Fête galante - Jean Lorrain

Ah ! si fines de taille, et si souples, si lentes Dans leur étroit peignoir enrubanné de feu, Les yeux couleur de lune et surtout l'air si peu Convaincu du réel de ces fêtes galantes ! Ah ! le charmant sourire ailleurs, inattentif De ces belles d'antan, lasses d'être...

Relent d'amour - Jean Lorrain

Beauté tragique et vénéneuse, Genèvre, Ô pale empoisonneuse Dont les refus lents et savants M'ont appris l'amère ironie Des vains désirs à l'agonie De l'amour même survivants, Je hais et maudis ta mémoire, Coupe d'or où ne veut plus boire Mon cœur las, altéré d'oubli....