Un troupeau - Jean Moréas

Un troupeau gracieux de jeunes courtisanes S'ébat et rit dans la forêt de mon âme. Un bûcheron taciturne et fou frappe De sa cognée dans la forêt de mon âme. Mais n'ai-je pas fait chanter sous mes doigts (Bûcheron, frappe !) la lyre torse trois fois ? (Bûcheron,...

Eh quoi ! peut-être aussi c’était mon naturel - Jean Moréas

Eh quoi ! peut-être aussi c’était mon naturel : Je fus doux, étant dur, et rieur, étant sombre ; Je voulus faire un dieu de tout ce temporel, Et je traîne après moi des fantômes sans nombre. L’homme mortel succombe et le sort est vainqueur. Apollon, dieu cruel, ennemi...

Au temps de ma jeunesse - Jean Moréas

Au temps de ma jeunesse, harmonieuse lyre, Comme l'eau sous les fleurs, ainsi chantait ta voix ; Et maintenant, hélas ! C'est un sombre délire : Tes cordes en vibrant ensanglantent mes doigts. Le calme ruisselet traversé de lumière Reflète les oiseaux et le ciel de...

J'ai choisi cette rose - Jean Moréas

J'ai choisi cette rose au fond d'un vieux panier Que portait par la rue une marchande rousse ; Ses pétales sont beaux du premier au dernier, Sa pourpre vigoureuse en même temps est douce Vraiment d'une autre rose elle diffère moins Que la lanterne fait d'une vessie...

Le judicieux conseil - Jean Moréas

Pourquoi cette rage, Ô ma chair, tu ne rêves Que de carnage, De baisers ! Mon âme te regarde, En tes joutes, hagarde : Mon âme ne veut pas De ces folâtres pas. Aussi, parmi cette flamme, Que venez-vous faire, Ô mon âme ! Ah, laissez Vos bouquets d'ancolie, Et faites...

Parmi des chênes, accoudée - Jean Moréas

Parmi des chênes, accoudée Sur la colline au vert gazon, Se dresse la blanche maison, De chèvrefeuille enguirlandée. A la fenêtre, où dans des pots, Fleurit la pâle marguerite, Soupire une autre Marguerite : Mon cœur a perdu son repos... Le lin moule sa gorge plate...

Téthys qui m'as vu naître - Jean Moréas

Téthys qui m'as vu naître, ô Méditerranée ! Quinze fois le Taureau nous ramena l'année, Depuis que, par ton zèle exilé de ton sein, Ton aimable couleur à mes yeux fut ravie. Certes, mon âme est forte et brave est mon dessein, Et rapide est mon soc dans la trace suivie...

Autrefois je tirais - Jean Moréas

Autrefois je tirais de mes flûtes légères Des fredons variés qui plaisaient aux bergères Et rendaient attentifs celui qui dans la mer Jette ses lourds filets et celui qui en l'air Dresse un piège invisible et ceux qui d'aiguillons Poussent parmi les champs les bœufs...

Je naquis au bord d'une mer - Jean Moréas

Je naquis au bord d'une mer dont la couleur passe En douceur le saphir oriental. Des lys Y poussent dans le sable, ah, n'est-ce ta face Triste, les pâles lys de la mer natale ; N'est-ce ton corps délié, la tige allongée Des lys de la mer natale ! Ô amour, tu n'eusses...

Les branches en arceaux - Jean Moréas

Les branches en arceaux quand le printemps va naître, Les ronces sur le mur, le pâturage herbeux, Les sentiers de mulets, et cet homme champêtre Qui, pour fendre le sol, guide un couple de bœufs, La nuit sur la jetée où le phare s'allume, Et l'horizon des flots...

Parmi les marronniers - Jean Moréas

Parmi les marronniers, parmi les Lilas blancs, les lilas violets, La villa de houblon s'enguirlande, De houblon et de lierre rampant. La glycine, des vases bleus pend ; Des glaïeuls, des tilleuls de Hollande. Chère main aux longs doigts délicats, Nous versant l'or du...

Belle lune d'argent - Jean Moréas

Belle lune d'argent, j'aime à te voir briller Sur les mâts inégaux d'un port plein de paresse, Et je rêve bien mieux quand ton rayon caresse, Dans un vieux parc, le marbre où je viens m'appuyer. J'aime ton jeune éclat et tes beautés fanées, Tu me plais sur un lac, sur...

Je ne regrette rien - Jean Moréas

Je ne regrette rien, ni des lauriers superbes L'honneur qui m'était dû, Ni cet heureux plaisir, fait de fruits et de gerbes, Comme un vin répandu : Je vois dans tout ce deuil, dans la Parque sinistre De mes plus chers amis, Que le ciel a bien su tenir à son ministre...

Les morts m'écoutent seuls - Jean Moréas

Les morts m'écoutent seuls, j'habite les tombeaux. Jusqu'au bout je serai l'ennemi de moi-même. Ma gloire est aux ingrats, mon grain est aux corbeaux, Sans récolter jamais je laboure et je sème. Je ne me plaindrai pas. Qu'importe l'Aquilon, L'opprobre et le mépris, la...

Passe-temps - Jean Moréas

Blanc satin neuf, œuf de couvée fraîche, Neige qui ne fond, Que vos tétins, l'un à l'autre revêche, Si tant clairs ne sont. Chapelets de fine émeraude, ophites, Ambre coscoté, Semblables aux yeux dont soulas me fîtes, Onques n'ont été. Votre crêpe chef le soleil...

Ce n'est pas vers l'azur - Jean Moréas

Ce n'est pas vers l'azur que mon esprit s'envole : Je pense à toi, plateau hanté des chevriers. Aux pétales vermeils, à la blanche corolle, Je préfère le deuil de tes genévriers. Noir plateau, ce qui berce une audace rendue, Ce n'est point le zéphyr sur les flots de...

Je songe à ce village - Jean Moréas

Je songe à ce village assis au bord des bois, Aux bois silencieux que novembre dépouille, Aux studieuses nuits, - et près du feu je vois Une vieille accroupie et filant sa quenouille. Toi que j'ai rencontrée à tous les carrefours Où tu guidais mes pas, mélancolique et...

Les roses jaunes - Jean Moréas

Les roses jaunes ceignent les troncs Des grands platanes, dans le jardin Où c'est comme un tintement soudain D'eau qui s'égoutte en les bassins ronds. Nul battement d'ailes, au matin ; Au soir, nul souffle couchant les fronts Des lis pâlis, et des liserons Pâlis au...

Quand je viendrai m'asseoir dans le vent - Jean Moréas

Quand je viendrai m'asseoir dans le vent, dans la nuit, Au bout du rocher solitaire, Que je n'entendrai plus, en t'écoutant, le bruit Que fait mon cœur sur cette terre, Ne te contente pas, Océan, de jeter Sur mon visage un peu d'écume : D'un coup de lame alors il te...

Chanson - Jean Moréas

Vous, avec vos yeux, avec tes yeux, Dans la bastille que tu hantes ! Celui qui dormait s'est éveillé Au tocsin des heures beuglantes. Il prendra sans doute Son bâton de route Dans ses mains aux paumes sanglantes. Il ira, du tournoi au combat, À la défaite réciproque ;...