C'est une folie extrême - Joachim Bernier de La Brousse

C'est une folie extrême D'être fidèle en amour. Il faut aimer qui nous aime, Et changer de jour en jour. Qui un seul but se propose Ne fait jamais grande chose. Les dames aiment le change, Et n'ont jamais de dessein Qui n'ait toujours du mélange, Et double ainsi que...

Déjà Phoebus delà l'Espagne noire - Joachim Bernier de La Brousse

Déjà Phoebus delà l'Espagne noire Avait plongé son char cloué de feux, Lorsque Morphée épandit sur mes yeux Ces jus sacrés qui ôtent la mémoire. Un grand tombeau tout de marbre et d'ivoire M'apparaissait, sur lequel en tous lieux Était écrit : " Hélène aux beaux...

Ô Songe doux, ô fantôme croyable - Joachim Bernier de La Brousse

Ô Songe doux, ô fantôme croyable Qui m'entretiens en l'amoureux plaisir ! Entre mes bras, Hélène, mon désir, Je te tenais cette nuit favorable, Je suçotais ta bouche désirable Des dieux du ciel, je touchais à loisir Ton blanc tétin, et savais bien choisir Sur ton beau...

Pauvre Ixion, pauvre amant misérable - Joachim Bernier de La Brousse

Pauvre Ixion, pauvre amant misérable, Infortuné, chétif, audacieux, Tu fis l'amour à la reine des cieux : Même dessein m'a rendu ton semblable. Une déesse, une nymphe adorable, Goûtant le miel d'un attrait gracieux, Sans y penser dans le ciel de ses yeux Logea d'abord...

Pourquoi faut-il que ta face divine - Joachim Bernier de La Brousse

Pourquoi faut-il que ta face divine Soit en tous temps sous ce triste velous, Et que tes yeux de mon plaisir jaloux Soient découverts pour blesser ma poitrine ? Dix mille fois, ma Nymphe, ma poupine, J'ai convoité d'imprimer par dessous Ton masque faux mille baisers...