Ne réservez pas à ma vieillesse un château - Jules Renard

... Ne réservez pas à ma vieillesse un château, mais faites- moi la grâce de me garder, comme dernier refuge, cette cuisine avec sa marmite toujours en l'air, avec la crémaillère aux dents diaboliques, la lanterne d'écurie et le moulin à café, le litre de pétrole, la...