La bouche - Marie Nizet

Ni sa pensée, en vol vers moi par tant de lieues, Ni le rayon qui court sur son front de lumière, Ni sa beauté de jeune dieu qui la première Me tenta, ni ses yeux - ces deux caresses bleues ; Ni son cou ni ses bras, ni rien de ce qu'on touche, Ni rien de ce qu'on voit...

La torche - Marie Nizet

Je vous aime, mon corps, qui fûtes son désir, Son champ de jouissance et son jardin d'extase Où se retrouve encor le goût de son plaisir Comme un rare parfum dans un précieux vase. Je vous aime, mes yeux, qui restiez éblouis Dans l'émerveillement qu'il traînait à sa...