Le dix-huitième siècle - Nicolas Gilbert

(Extraits) ... Eh ! quel temps fut jamais en vices plus fertile ? Quel siècle d'ignorance, en beaux faits plus stérile, Que cet âge nommé siècle de la raison ! Tout un monde sophiste, en style de sermon, De longs écrits moraux nous ennuie avec zèle, Et l'on prêche les...

Les Plus Beaux Poèmes de Nicolas Gilbert

Voici le meilleur de la poésie de Nicolas Gilbert. Ode imitée de plusieurs psaumes - Nicolas Gilbert J'ai révélé mon cœur au Dieu de l'innocence ;Il a vu mes pleurs pénitents.Il guérit mes remords, il m'arme de constance ;Les malheureux sont ses enfants. Mes ennemis,...

Ode imitée de plusieurs psaumes - Nicolas Gilbert

J'ai révélé mon cœur au Dieu de l'innocence ; Il a vu mes pleurs pénitents. Il guérit mes remords, il m'arme de constance ; Les malheureux sont ses enfants. Mes ennemis, riant, ont dit dans leur colère : " Qu'il meure et sa gloire avec lui ! " Mais à mon cœur calmé le...

Le poète malheureux - Nicolas Gilbert

(extrait) Vous que l'on vit toujours chéris de la fortune, De succès en succès promener vos désirs, Un moment, vains mortels, suspendez vos plaisirs : Malheureux... ce mot seul déjà vous importune ? On craint d'être forcé d'adoucir mes destins ? Rassurez-vous, cruels...

L'amant désespéré - Nicolas Gilbert

Forêts solitaires et sombres, Je viens, dévoré de douleurs, Sous vos majestueuses ombres, Du repos qui me fuit respirer les douceurs. Recherchez, vains mortels, le tumulte des villes ; Ce qui charme vos yeux aux miens est en horreur : Ce silence imposant, ces lugubres...

L'univers est un temple... - Nicolas Gilbert

L'univers est un temple où l'on voit l'injustice Se targuer sur l'autel, un sceptre dans la main. La modeste vertu, victime du dédain ; Y marche l'œil baissé devant l'éclat du vice ; Et les pâles talents, couchés sur des grabats, Y veillent consumés, par la faim qui...