A sa demeure des champs - Olivier de Magny

Petit jardin, petite plaine Petit bois, petite fontaine, Et petits coteaux d'alentour, Qui voyez mon être si libre, Combien serais-je heureux de vivre, Et mourir en votre séjour ! Bien que vos fleurs, vos blés, vos arbres, Et vos eaux ne soient près des marbres, Ni...

Au Roi - Olivier de Magny

Il ne faut pas toujours le bon champ labourer : Il faut que reposer quelquefois on le laisse, Car quand chôme longtemps et que bien on l'engraisse, On en peut puis après double fruits retirer. Laissez donc votre peuple en ce point respirer, Faisant un peu cesser la...

Bienheureux est celuy - Olivier de Magny

Bienheureux est celuy, qui loing de la cité Vit librement aux champs dans son propre heritage, Et qui conduyt en paix le train de son mesnage, Sans rechercher plus loing autre felicité. Il ne sçait que veult dire avoir necessité, Et n'a point d'autre soing que de son...

Bienheureux soit le jour - Olivier de Magny

Bienheureux soit le jour, et le mois, et l'année, La saison, et le tens, et l'heure, et le moment, Le pays et l'endroict où bien heureusement Ma franche liberté me feust emprisonnée. Bienheureux l'astre au ciel d'où vient ma destinée, Et bienheureux l'ennuy que j'euz...

Ce n'est pas moy qui sçait d'une voix feinte - Olivier de Magny

Ce n'est pas moy qui sçait d'une voix feinte, Ou d'un semblant traitrement deguisé, Feindre mon cueur d'un amour embrasé, Pour à tous vents la flamme en estre esteinte. Autre'que moy d'une menteuse plainte Aura l'honneur des dames abusé, Car sois-je pris, ou sois-je...

Ce qu'en veillant je n'osai de ma vie - Olivier de Magny

Ce qu'en veillant je n'osai de ma vie Feindre ou penser à mon entendement, M'est advenu dormant profondément, Maugré le temps, mon étoile et l'envie ; Si qu'à présent ma plainte poursuivie, Mon dur travail et mon âpre tourment Sont effacés, et libéralement Je remets...

De l'absence de s'amie - Olivier de Magny

Après que sur le bord du Rhône, Et que sur celui de la Saône J'ai plaint longuement ma douleur, Je viens aux rivages d'Isère, Rempli d'amoureuse chaleur, Lamenter ma vieille misère S'empirant d'un nouveau malheur. Car plus en moi-même je pense D'amoindrir mon mal par...

Je cherche paix - Olivier de Magny

Je cherche paix, et ne trouve que guerre, Ores j'ay peur, ores je ne crains rien, Tantost du mal et tantost j'ay du bien, Je vole au ciel et ne bouge de terre. Au cueur doubteux l'espérance j'enserre, Puis tout à coup je luy romps le lyen, Je suis à moy et ne puis...

Si d'Amour vient mon gracieux martyre - Olivier de Magny

Si d'Amour vient mon gracieux martyre, L'effet d'Amour, las ! quoy ? quelle chose est-ce ? Si bonne elle est, les siens comment oppresse ? Pourquoy à mal incessamment les tire ? Si mauvaise est, quell' raison ay je à dire Doux mon tourment, plaisante ma tristesse ? Si...

Sur le bord d'un beau fleuve - Olivier de Magny

Sur le bord d'un beau fleuve Amour avoit tendu Un filé d'or tissu d'un excellent ouvraige, Et là tout seul assis il sembloit qu'au passage Il eust quelque gibier longuement attendu. J'estoy franc et dispost, mais trop mal entendu, Et mon cœur s'égayoit, mal cault par...

Tandis que je me plains - Olivier de Magny

Tandis que je me plains, à l'ombre de ces bois, De celle qui detient ma franchise egarée, J'entens le rossignol se plaignant de Terée, Qui son ramage accorde aux accens de ma voix. Tous deux diversement nous plaignons toutesfois : Luy, de vengence ayant toute l'ame...