A Jacques - Ondine Valmore

Durant les longs étés, quand la terre altérée Semble se soulever, blanchie et déchirée, Pour chercher vainement un souffle de fraîcheur Qui soulage en passant son inquiète ardeur ; Quand la moisson jaunie, éparse, échevelée, Se penche tristement sur sa tige brûlée,...

La rose - Ondine Valmore

Tu la saisis et tu la cueilles, Fouillant dans son calice vert Qui, tout dépouillé de ses feuilles, reste à découvert. Puis tu fais voir l’insecte avide Se tordant, roulé tout au fond De la pauvre fleur au cœur vide Que tes mains défont. Eh ! Quoi ! savant inexorable,...

Larme secrète - Ondine Valmore

Quand on vint devant lui raconter la nouvelle De la touchante mort d’une si jeune belle, Il voulut tout savoir. Et chacun fut surpris De le voir calme encor, lorsqu’il eut tout appris ! Puis il parla longtemps. Il dit : C’est bien dommage ! Mourir ainsi ! Voyez ! Mais...

Mère - Ondine Valmore

C’est l’hiver et le noir décembre Gémit dans le bois attristé ; A la fenêtre de ta chambre Pend un vieux pampre dévasté ; La bise qui gronde à ta porte Siffle autour de ton front charmant ; Sans songer aux fleurs qu’elle emporte, Pourquoi souris-tu si gaîment ? Oh !...

La voix - Ondine Valmore

La neige au loin couvre la terre nue ; Les bois déserts étendent vers la nue Leurs grands rameaux qui, noirs et séparés, D'aucune feuille encor ne sont parés ; La sève dort et le bourgeon sans force Est pour longtemps engourdi sous l'écorce ; L'ouragan souffle en...

Moriture - Ondine Valmore

Regarde ! avec amour la terre se couronne ; Sous les vents attiédis son front rêve et frissonne ; L'herbe rajeunissante habille le rocher Où les nids amoureux vont déjà se cacher. Regarde ! à flots pressés la sève monte et chante. On voit les bois frémir : Donne toute...

Adieu à l'enfance - Ondine Valmore

Adieu mes jours enfants, paradis éphémère ! Fleur que brûle déjà le regard du soleil, Source dormeuse où rit une douce chimère, Adieu ! L'aurore fuit. C'est l'instant du réveil ! J'ai cherché vainement à retenir tes ailes Sur mon cœur qui battait, disant : " Voici le...

Automne - Ondine Valmore

Vois ce fruit, chaque jour plus tiède et plus vermeil, Se gonfler doucement aux regards du soleil ! Sa sève, à chaque instant plus riche et plus féconde, L'emplit, on le dirait, de volupté profonde. Sous les feux d'un soleil invisible et puissant, Notre cœur est...