Saints innocents - Paul Verlaine

Cruel Hérode, noir Péché, De tes sept glaives tu poursuis Les innocents, lesquels je suis Dans mes cinq sens, — et, qu'empêché Me voici pour, las ! me défendre ! L'argile dont Dieu les forma, Leur faiblesse à ces tristes sens Par quoi je suis les innocents Que l'on...

L'impudent - Paul Verlaine

La misère et le mauvais œil, Soit dit sans le calomnier, Ont fait à ce monstre d'orgueil Une âme de vieux prisonnier. Oui, jettatore, oui, le dernier Et le premier des gueux en deuil De l'ombre même d'un denier Qu'ils poursuivront jusqu'au cercueil. Son regard mûrit...

Sur le Point du Jour - Paul Verlaine

Le Point du Jour, le point blanc de Paris, Le seul point blanc, grâce à tant de bâtisse Et neuve et laide et que je t'en ratisse, Le Point du Jour aurore des paris ! Le bonneteau fleurit « dessur » la berge, La bonne tôt s'y déprave, tant pis Pour elle et tant mieux...

Walcourt - Paul Verlaine

Paysages belges Briques et tuiles, Ô les charmants Petits asiles Pour les amants ! Houblons et vignes, Feuilles et fleurs, Tentes insignes Des francs buveurs ! Guinguettes claires, Bières, clameurs, Servantes chères À tous fumeurs ! Gares prochaines, Gais chemins...

Lombes - Paul Verlaine

Deux femmes des mieux m'ont apparu cette nuit. Mon rêve était au bal, je vous demande un peu ! L'une d'entre elles maigre assez, blonde, un œil bleu, Un noir et ce regard mécréant qui poursuit. L'autre, brune au regard sournois qui flatte et nuit, Seins joyeux d'être...

Paysages - Paul Verlaine

Au pays de mon père on voit des bois sans nombre, Là des loups font parfois luire leurs yeux dans l'ombre Et la myrtile est noire au pied du chêne vert. Noire de profondeur, sur l'étang découvert, Sous la bise soufflant balsamiquement dure L'eau saute à petits flots,...

Tantalized - Paul Verlaine

Toutes deux regardaient s'enfuir les hirondelles : L'une pâle aux cheveux de jais, et l'autre blonde Et rose, et leurs peignoirs légers de vieille blonde Vaguement serpentaient, nuages, autour d'elles. Et toutes deux, avec des langueurs d'asphodèles, Tandis qu'au ciel...

Pierrot Gamin - Paul Verlaine

Ce n'est pas Pierrot en herbe Non plus que Pierrot en gerbe, C'est Pierrot, Pierrot, Pierrot. Pierrot gamin, Pierrot gosse, Le cerneau hors de la cosse, C'est Pierrot, Pierrot, Pierrot ! Bien qu'un rien plus haut qu'un mètre, Le mignon drôle sait mettre Dans ses yeux...

Le soldat laboureur - Paul Verlaine

Or ce vieillard était horrible : un de ses yeux, Crevé, saignait, tandis que l'autre, chassieux, Brutalement luisait sous son sourcil en brosse ; Les cheveux se dressaient d'une façon féroce, Blancs, et paraissaient moins des cheveux que des crins ; Le vieux torse...

Autre explication - Paul Verlaine

Amour qui ruisselais de flammes et de lait, Qu'est devenu ce temps, et comme est-ce qu'elle est, La constance sacrée au chrême des promesses ? Elle ressemble une putain dont les prouesses Empliraient cent bidets de futurs foetus froids ; Et le temps a crû mais pire,...

Explication - Paul Verlaine

Le bonheur de saigner sur le cœur d'un ami, Le besoin de pleurer bien longtemps sur son sein, Le désir de parler à lui, bas à demi, Le rêve de rester ensemble sans dessein ! Le malheur d'avoir tant de belles ennemies, La satiété d'être une machine obscène, L'horreur...

Læti et Errabundi - Paul Verlaine

Les courses furent intrépides (Comme aujourd'hui le repos pèse !) Par les steamers et les rapides. (Que me veut cet at home obèse ?) Nous allions, — vous en souvient-il, Voyageur où ça disparu ? — Filant légers dans l'air subtil, Deux spectres joyeux, on eût cru ! Car...

Avent - Paul Verlaine

« Dans les Avents », comme l'on dit Chez mes pays qui sont rustiques Et qui patoisent un petit Entre autres usages antiques, « Dans les Avents les côs chantont », Toute la nuit, grâce à la lune « Clartive » alors, et dont le front S'argente et cuivre dès la brune...

La grâce - Paul Verlaine

À Armand Silvestre Un cachot. Une femme à genoux, en prière. Une tête de mort est gisante par terre, Et parle, d'un ton aigre et douloureux aussi. D'une lampe au plafond tombe un rayon transi. « Dame Reine. — Encor toi, Satan ! — Madame Reine. — « Ô Seigneur, faites...

Ballade - Paul Verlaine

(À propos de deux ormeaux qu'il avait) Mon jardin fut doux et léger Tant qu'il fut mon humble richesse : Mi-potager et mi-verger, Avec quelque fleur qui se dresse Couleur d'amour et d'allégresse, Et des oiseaux sur des rameaux, Et du gazon pour la paresse. Mais rien...

Guitare - Paul Verlaine

Le pauvre du chemin creux chante et parle. Il dit : « Mon nom est Pierre et non pas Charle, Et je m'appelle aussi Duchatelet. Une fois je vis, moi qu'on croit très laid, Passer vraiment une femme très belle. (Si je la voyais telle, elle était telle.) Nous nous...

La grande ville - Paul Verlaine

La « grande ville ». Un tas criard de pierres blanches Où rage le soleil comme en pays conquis. Tous les vices ont leur tanière, les exquis Et les hideux, dans ce désert de pierres blanches. Des odeurs ! Des bruits vains ! Où que vague le cœur, Toujours ce...

Cortège - Paul Verlaine

Un singe en veste de brocart Trotte et gambade devant elle Qui froisse un mouchoir de dentelle Dans sa main gantée avec art, Tandis qu'un négrillon tout rouge Maintient à tour de bras les pans De sa lourde robe en suspens, Attentif à tout pli qui bouge ; Le singe ne...

La lune blanche - Paul Verlaine

La lune blanche Luit dans les bois ; De chaque branche Part une voix Sous la ramée... Ô bien-aimée. L'étang reflète, Profond miroir, La silhouette Du saule noir Où le vent pleure... Rêvons, c'est l'heure. Un vaste et tendre Apaisement Semble descendre Du firmament Que...

Ballade Sappho - Paul Verlaine

Ma douce main de maîtresse et d’amant Passe et rit sur ta chère chair en fête, Rit et jouit de ton jouissement. Pour la servir tu sais bien qu’elle est faite, Et ton beau corps faut que je le dévête Pour l’enivrer sans fin d’un art nouveau Toujours dans la caresse...

Crimen amoris - Paul Verlaine

(À Villiers de l'Isle-Adam) Dans un palais, soie et or, dans Ecbatane, De beaux démons, des satans adolescents, Au son d'une musique mahométane, Font litière aux Sept Péchés de leurs cinq sens. C'est la fête aux Sept Péchés : ô qu'elle est belle ! Tous les désirs...