Les Plus Beaux Poèmes d'Amour de Philippe Desportes

Voici une petite sélection des plus beaux poèmes d'amour de Philippe Desportes. Bien que l’art soit subjectif, j’ai tenté de sélectionner les poèmes les plus beaux et les plus connus en me basant sur mes préférences personnelles et leur présence dans plusieurs...

Les Plus Beaux Poèmes de Philippe Desportes

Si vous souhaitez lire ou relire les poèmes les plus célèbres et les plus beaux de Philippe Desportes, vous êtes au bon endroit. Bien que l’art soit subjectif, j’ai tenté de sélectionner des poèmes incontournables de ce poète en me basant sur mes préférences...

Plainte - Philippe Desportes

Depuis six mois entiers que ta main courroucéeSe retira, Seigneur, de mon âme oppressée,Et me laissa débile au pouvoir des malheurs,J'ai tant souffert d'ennuis, qu'hélas ! je ne puis direComment mes tristes yeux aux pleurs ont pu suffire,Aux complaintes ma bouche et...

Ô bien heureux qui peut passer sa vie - Philippe Desportes

Ô bien heureux qui peut passer sa vie Entre les siens franc de haine et d'envie, Parmi les champs, les forêts et les bois, Loin du tumulte et du bruit populaire, Et qui ne vend sa liberté pour plaire Aux passions des princes et des rois ! Il n'a souci d'une chose...

Ma nef passe au destroit d'une mer courroucée - Philippe Desportes

Ma nef passe au destroit d'une mer couroucée, Toute comble d'oubly, l'hiver à la minuict ; Un aveugle, un enfant, sans soucy la conduit, Desireux de la voir sous les eaux renversée. Elle a pour chaque rame une longue pensée Coupant, au lieu de l'eau, l'espérance qui...

Contre une nuit trop claire - Philippe Desportes

Ô Nuit ! jalouse Nuit, contre moi conjurée, Qui renflammes le ciel de nouvelle clarté, T'ai-je donc aujourd'hui tant de fois désirée Pour être si contraire à ma félicité ? Pauvre moi ! je pensais qu'à ta brune rencontre Les cieux d'un noir bandeau dussent être voiles...

Amour, tu es aveugle et d'esprit et de vue - Philippe Desportes

Amour, tu es aveugle et d'esprit et de vue, De ne voir pas comment ta force diminue, Ton empire se perd, tu révoltes les tiens, Faute de ne chasser une infernale peste Qui fait que tout le monde à bon droit te déteste, Pour ne pouvoir jouir sûrement de tes biens....

Enfin les dieux bénins ont exaucé mes cris - Philippe Desportes

Enfin les dieux bénins ont exaucé mes cris ! La beauté qui me blesse, et qui tient mes esprits En langueur continue, Languit dedans un lit d'un mal plein de rigueur, Son beau teint devient pâle, et sa jeune vigueur Peu à peu diminue. Plus grand heur en ce temps ne...

Pourquoi si follement croyez-vous à un verre - Philippe Desportes

Pourquoi si follement croyez-vous à un verre, Voulant voir les beautés que vous avez des cieux ? Mirez-vous dessus moi pour les connaître mieux, Et voyez de quels traits votre bel œil m'enferre. Un vieux chêne ou un pin renversés contre terre Montrent combien le vent...

Sonnet spirituel (XVIII) - Philippe Desportes

Je regrette en pleurant les jours mal employez A suivre une beauté passagere et muable, Sans m'eslever au ciel et laisser memorable Maint haut et digne exemple aux esprits devoyez. Toi qui dans ton pur sang nos mesfaits as noyez, Juge doux, benin pere et sauveur...

Prière au sommeil - Philippe Desportes

Somme, doux repos de nos yeux. Aimé des hommes et des dieux, Fils de la Nuit et du Silence, Qui peux les esprits délier, Qui fais les soucis oublier, Endormant toute violence. Approche, ô Sommeil désiré ! Las ! c'est trop longtemps demeuré : La nuit est à demi passée,...

Sur les abysmes creux des fondements poser - Philippe Desportes

Sur les abymes creux des fondements poser De la terre pesante, immobile et féconde, Semer d'astres le Ciel, d'un mot créer le monde, La mer, les vents, la foudre à son gré maîtriser. De contrariétez tant d'accords composer, La matière difforme orner de forme ronde, Et...

Un ivoire vivant, une neige animée - Philippe Desportes

Un ivoire vivant, une neige animée, Fait que mon œil ravi ne s'en peut retirer. Ô main victorieuse, apprise à bien tirer, Que tu m'as de beaux traits la poitrine entamée ! Aux célestes beautés mon âme accoutumée Ne trouve objet que toi qui la puisse attirer, Et croit...

Vos yeux, belle Diane, ont autant de puissance - Philippe Desportes

Vos yeux, belle Diane, ont autant de puissance Qu'une arquebuse à roue, et vos sourcils voûtés, Ce sont deux arcs turquois, qui rendent surmontés Les cœurs qui pensent plus faire de résistance, Votre front c'est le marbre, où l'archer qui m'offense Aiguise à mon...

Quand nous aurons passé l'Infernale rivière - Philippe Desportes

Quand nous aurons passé l'Infernale rivière, Vous et moy pour nos maux damnez aux plus bas lieux, Moy pour avoir sans cesse idolâtré vos yeux Vous pour être à grand tort de mon cœur la meurtrière. Si je puis toujours voir votre belle lumière, Les éternelles nuits, les...

À la beauté du Ciel votre beauté j’égale - Philippe Desportes

À la beauté du Ciel votre beauté j'égale : Le Ciel en sa rondeur toute forme contient, Et par son mouvement crée, émeut et maintient ; De semblables effets vous êtes libérale. Car votre belle vue admirable et fatale Crée en nous les amours, les garde et Ies soutient,...