Sur le cardinal de Richelieu - Pierre Corneille

Qu'on parle mal ou bien du fameux cardinal, Ma prose ni mes vers n'en diront jamais rien : Il m'a fait trop de bien pour en dire du mal ; Il m'a fait trop de mal pour en dire du bien. Pierre Corneille

Sur une absence - Pierre Corneille

Stance. Depuis qu'un malheureux adieu Rendit vers vous ma flamme criminelle, Tout l'univers, prenant votre querelle, Contre moi conspire en ce lieu. Ayant osé me séparer Du beau soleil qui luit seul à mon âme, Pour le venger, l'autre cachant sa flamme, Refuse de plus...

Vos beaux yeux - Pierre Corneille

Chanson. Vos beaux yeux sur ma franchise N'adressent pas bien leurs coups, Tête chauve et barbe grise Ne sont pas viande pour vous ; Quand j'aurais l'heure de vous plaire, Ce serait perdre du temps ; Iris, que pourriez-vous faire D'un galant de cinquante ans ? Ce qui...

Épigrammes - Pierre Corneille

Traduites du latin d'Audoenus (Owen). Liv. I, . Ép. 30. Jeanne, toute la journée, Dit que le joug d'hyménée Est le plus âpre de tous ; Mais la pauvre créature, Tout le long de la nuit, jure Qu'il n'en est point de si doux. Liv. I, . Ép. 145. Les huguenotes de Paris...

À la marquise de B. A. T - Pierre Corneille

(Sur le départ de Madame la marquise.) Allez, belle marquise, allez en d'autres lieux Semer les doux périls qui naissent de vos yeux. Vous trouverez partout les âmes toutes prêtes A recevoir vos lois et grossir vos conquêtes, Et les cœurs à l'envi se jetant dans vos...

À Mademoiselle Serment - Pierre Corneille

Madrigal. Mes deux mains a l'envi disputent de leur gloire, Et dans leurs sentiments jaloux Je ne sais ce que j'en dois croire. Philis, je m'en rapporte à vous, Réglez mon amour par le vôtre : Vous savez leurs honneurs divers, La droite a mis au jour un million de...

À M. de Scudéry - Pierre Corneille

(Sur sa comédie du trompeur puni.) Ton Cléonte, par son trépas, Jette un puissant appas À la supercherie Vu l'éclat infini Qu'il reçoit de ta plume après sa tromperie, Chacun voudra tromper pour être ainsi puni ; Et quoi qu'il en perde la vie, On portera toujours...

À Monseigneur de Guise - Pierre Corneille

Sonnet. Croissez, jeune héros ; notre douleur profonde N'a que ce doux espoir qui la puisse affaiblir. Croissez, et hâtez-vous de faire voir au monde Que le plus noble sang peut encor s'ennoblir. Croissez pour voir sous vous trembler la terre et l'onde : Un grand...

À Monsieur D. L. T - Pierre Corneille

Enfin échappé du danger Où mon sort me voulut plonger, L'expérience indubitable Me fait tenir pour véritable Que l'on commence d'être heureux Quand on cesse d'être amoureux, Lorsque notre âme s'est purgée De cette sottise enragée, Dont le fantasque mouvement Bricole...

Chagrin - Pierre Corneille

Sonnet. Usez moins avec moi du droit de tout charmer ; Vous me perdrez bientôt si vous n'y prenez garde. J'aime bien a vous voir, quoi qu'enfin j'y hasarde ; Mais je n'aime pas bien qu'on me force d'aimer. Cependant mon repos a de quoi s'alarmer ; Je sens je ne sais...

Amourettes de jeune homme - Pierre Corneille

J'ai fait autrefois de la bête, J'avais des Philis à la tête, J'épiais les occasions, J'épiloguais mes passions, Je paraphrasais un visage. Je me mettais à tout usage, Debout, tête nue, à genoux, Triste, gaillard, rêveur, jaloux, Je courais, je faisais la grue Tout un...

Au Roi - Pierre Corneille

(Sur la conquête de la Franche-Comté.) Quelle rapidité, de conquête en conquête, En dépit des hivers guident tes étendards ? Et quel dieu dans tes yeux tient cette foudre prête Qui fait tomber les murs d'un seul de tes regards ? A peine tu parais qu'une province...

Au Roi (I) - Pierre Corneille

(Sur la prise de Maastricht.) Sonnet. Grand roi, Maastricht est pris, et pris en treize jours : Ce miracle était sûr à ta haute conduite, Et n'a rien d'étonnant que cette heureuse suite Qui de tes grands destins enfle le juste cours. La Hollande, qui voit du reste de...

Chanson (I) - Pierre Corneille

Toi qui près d'un beau visage Ne veux que feindre l'amour, Tu pourrais bien quelque jour Éprouver à ton dommage Que souvent la fiction Se change en affection. Tu dupes son innocence, Mais enfin ta liberté Se doit à cette beauté Pour réparer ton offense ; Car souvent...

Deux sonnets - Pierre Corneille

Sonnet. Deux sonnets partagent la ville, Deux sonnets partagent la cour, Et semblent vouloir à leur tour Rallumer la guerre civile. Le plus sot et le plus habile En mettent leur avis au jour, Et ce qu'on a pour eux d'amour A plus d'un échauffe la bile. Chacun en parle...

Récit de Rodrigue - Pierre Corneille

Le Cid est probablement l'œuvre la plus célèbre de Pierre Corneille. Cette pièce tragi-comique en vers de 5 actes a été jouée pour la première fois à Paris en 1637. Elle relate l'amour impossible entre Chimène et Rodrigue et leur dilemme entre amour et honneur après...

Percé jusques au fond du cœur - Pierre Corneille

Le Cid est probablement l'œuvre la plus célèbre de Pierre Corneille. Cette pièce tragi-comique en vers de 5 actes a été jouée pour la première fois à Paris en 1637. Elle relate l'amour impossible entre Chimène et Rodrigue et leur dilemme entre amour et honneur après...

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie ! - Pierre Corneille

Le Cid est probablement l'œuvre la plus célèbre de Pierre Corneille. Cette pièce tragi-comique en vers de 5 actes a été jouée pour la première fois à Paris en 1637. Elle relate l'amour impossible entre Chimène et Rodrigue et leur dilemme entre amour et honneur après...

Les imprécations de Camille - Pierre Corneille

Horace, Acte 4, scène 5 Rome, l'unique objet de mon ressentiment !Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant !Rome qui t'a vu naître, et que ton cœur adore !Rome enfin que je hais parce qu'elle t'honore !Puissent tous ses voisins ensemble conjurésSaper ses...

Stances à la Marquise du Parc - Pierre Corneille

Marquise, si mon visage a quelques traits un peu vieux (ou Stances à la Marquise du Parc) est un poème célèbre du recueil Stances (1684) de Pierre Corneille . Ce poème est adressé à Marquise-Thérèse de Gorla, dite Marquise du Parc, une comédienne de la troupe de...