Chambre d'amour - Pierre Quillard

La nuit tiède est clémente à la ville qui dort ; Des lys impérieux triomphent dans la chambre Et cependant nos cœurs sont froids comme Décembre Et nos baisers d'amour amers comme la mort. Ta douce bouche s'ouvre à des chansons mièvres Et tes seins bienveillants...

Ruines - Pierre Quillard

À Maurice Nicolle. L'illustre ville meurt à l'ombre de ses murs ; L'herbe victorieuse a reconquis la plaine ; Les chapiteaux brisés saignent de raisins mûrs. Le barbare enroulé dans sa cape de laine Qui paît de l'aube au soir ses chevreaux outrageux, Foule sans...