Espritz qui voletez sur le bruict que bourdonne - Salomon Certon

Espritz qui voletez sur le bruict que bourdonne Le fleuve recourbé qui de son viste cours Leche presque le tour de ceste ville, ou l'ours Qui fut premier trouvé le redouté nom donne : Si devot quelque fois vostre troupe mignonne J'honore de mes vers, et sur les legers...

J'ose glisser sur ton douteux empire - Salomon Certon

J'ose glisser sur ton douteux empire Dieu enjonché, pour y dire ton los ; Reçoy moy donc, et repousse les flots Qui troubleroient ce que je te veux dire. Si tu m'entends, et comme je desire Tu me reçois sur le bleu de ton dos, Et tient mon pin en tes doigts si bien...

Muse, conseil ; lequel il me faut prendre - Salomon Certon

Muse, conseil ; lequel il me faut prendre Pour reposer. Le frais, l'ombre ou le vert Que ce ruisseau, ce bois, ce pré ouvert Me veut donner, me fournir et m'estendre. Son cours, son ombre et son herbage tendre Est-il trop froid, trop noir, trop descouvert ? Parle bien...

Muse, n'est-ce point là le feu de la Deesse - Salomon Certon

Muse, n'est-ce point là le feu de la Deesse Qui naquit autrefois dans le champ marinier, Qui d'un brin esclattant ne nous veut denier Du matin qui s'en vient le jour et la promesse ? Desja, n'est-ce point là l'aurore qui se dresse, Vermillonnant ces Montz de son char...

Qui voudroit resister à la puissance tienne - Salomon Certon

Qui voudroit resister à la puissance tienne Doux enfant de la nuit, il luy faudroit aux dieux S'esgaler tout à fait, escheler les hauts cieux, Et de leur doux Nectar humer la coupe pleine : Mais garde le tonnerre au fils de Dindymene Garde le traitement qu'eurent les...